soutien gorge running

Soutien gorge sport

Si vous êtes une femme cet article vous intéressera au plus au point….les hommes cela peut aussi vous intéresser 😉

Un soutien gorge de sport parfaitement adapté à la taille des seins est aussi important qu’une bonne paire de chaussures pour vos entrainements Jiwok.

Hélas, de nombreuses idées fausses circulent sur l’anatomie et la santé de la poitrine féminine !

Le sein repose sur les pectoraux ; il n’est maintenu que par des ligaments, les ligaments de Cooper, qu’il faut penser à économiser.

Au cours d’une activité physique, la poitrine est soumise à des mouvements importants et à un phénomène de rebond qui peut provoquer un relâchement de ses ligaments et l’affaissement progressif des seins.

En effet, parce qu’elle est constituée d’une succession de sauts à la différence de la marche, la course à pied en particulier soumet les seins à des mouvements complexes qui peuvent les traumatiser tout en étant très douloureux.

Pour éviter cela, le port d’un soutien gorge adapté au sport est donc fortement conseillé !

Pour définitivement s’en convaincre il est utile de savoir qu’un sein qui pèse 400 gr va lors d’un saut de 1 mètre peser près d’un kilo !

Pourtant les préjugés foisonnent et mettent encore les seins à rude épreuve.

La colonne de droite recense certaines des idées reçues sur l’anatomie et le comportement des seins à l’effort.

Une affirmation maintes fois répétées est que certains exercices peuvent redonner aux seins leur forme initiale, dédramatisant ainsi un début de tiraillement des ligaments de Cooper.

C’est totalement faux ! Une fois que la poitrine n’est plus maintenue par ces ligaments suspenseurs, aucun exercice ne peut lui redonner naturellement sa forme initiale.

Un relâchement de ces ligaments est ainsi irrémédiable.

Il est aussi courant d’entendre dire que les petits seins n’ont pas besoin de maintien. Faux !

Même les petits seins sont sensibles aux tressautements de la course à pied ; à la longue, ces vibrations risquent de détruire les fibres du tissu conjonctif.

(le running est considéré comme un sport extrême pour le buste des femmes, le vélo et elliptique peuvent être aussi extrême).

Je vous rappelle aussi qu’il existe des soutien-georges pour courir en musique ici.

Donc n’oubliez pas de mettre un soutien gorge spécial sport avant de commencer une séance de votre entrainement Jiwok !

About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Articles intéressants :
Si vous avez aimé cet article,
inscrivez-vous à notre newsletter (c'est gratuit)
Adresse Email: