08 avril 2019

asthmatique sport  running jogging course à pied

L’asthme et le sport : symptômes et conseils à suivre

Vous voulez vous mettre à courir, pédaler, à bouger, etc…, bref vous mettre à faire du sport, mais vous faites partie des 3,5 millions d’asthmatiques français.

Le pouvez-vous? Oui, et cet article est là pour vous éclairer sur la question.

J’ai eu l’idée de cet article suite au témoignage d’un Jiwoker (Dominique) :

« Moi qui croyait que courir était impossible en étant asthmatique, j’ai suivi vos conseils et je viens de finir l’entrainement en 24 séances pour finir par courir 30min sans m’arrêter et j’aime ça ! C’est devenu indispensable pour me sentir bien et je n’ai plus de crises d’asthmes! merci JIWOK! »

Dominique a suivi un entrainement débutant en running

Nous verrons donc en premier lieu comment se manifeste l’asthme, puis les dispositions à prendre pour pouvoir pratiquer un sport malgré cette gêne.

En effet, selon que vous pratiquiez la course à pied de manière régulière, ou que vous décidiez de courir un jogging de temps en temps, les conséquences ne sont pas les mêmes.

L’asthme, lors de la pratique de sports (notamment des sports extrêmement physiques comme le tennis) peut occasionner un gêne. Ces efforts demandent une grande respiration, ce qui peut provoquer sifflements dans la poitrine, toux, ou gêne respiratoire pour les malades.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

03 avril 2019

perdre du poids régime

Cette semaine, des témoignages vraiment top ! Surtout celui de Christine qui m’a bien épaté ! (4 h 06 pour son premier marathon à 45 ans !)

Evidemment la perte de poids d’Etienne, la progression d’Hélène et l’enthousiasme de d’Elizabeth et de Guillaume sont tout aussi gratifiants pour moi et l’équipe de Jiwok !

Bonne lecture !

Etienne
« Bonjour,
Voilà j’ai découvert Jiwok en février, j’étais en en surpoids. Le coach Jiwok est génial avec moi. Jamais je n’aurai cru pouvoir suivre les conseils d’un coach dans un téléphone.
J’ai perdu 8 kilos et je me sens beaucoup mieux dans mon corps. Je garde la motivation grâce aux conseils du coach qui est là quand il faut.
En faisant tous ces efforts, je fais plus attention à ce que je mange et ça est aussi c’est nouveau pour moi. Encore merci à toute l’équipe.
Et dernière chose, j’adore recevoir votre newsletter tous les mercredi. »
(Etienne suit un entrainement running débutant pour perdre du poids)

Christine
« Je l’ai fait !
Je reviens de Barcelone : mon 1er marathon en 04h06, à 45 ans (presque !), merci Jiwok !! Tout c’est très bien passé, pas de souffrance excessive, peu de courbatures : je suis très satisfaite et même un peu surprise de ne pas avoir galéré plus que ça. »
(Christine a suivi un plan marathon)

Hélène
 » Bonjour, j’ai bien suivi vos conseils d’enchainements de programmes, j’ai couru ma course urbaine de 10 km hier soir et pour la première fois je suis passée sous l’heure avec un temps de 57 mn !
Je suis très fière de moi, sans mes séances Jiwok 2 fois par semaine en plus de mes sorties libres du dimanche depuis le mois de septembre, je n’aurai jamais fait cette performance.
Premier contrat parfaitement réalisé, à suivre un 8km en juin à la fin de ce programme, programme recup puis j’attaquerai le plan trail court pour le 22 septembre trail de belle-ile 19 km.
Grâce à Jiwok je suis rassurée je prend de plus en plus de plaisir à m’entraîner car les résultats sont là et même au delà de mes objectifs, un grand Merci ! »
(Hèlène a suivi un plan d’entrainement 10 km)


Elisabeth

« Aujourd’hui, je suis arrivée à 30 mn trottée sans effort alors que je pensais bien ne pas pouvoir le faire sans souffrir; La progression dans l’entrainement est bien gérée et me permet d’être contente de moi après chaque séance, merci coach 🙂 et félicitation pour ce site. »
(Elisabeth suit un programme débuter le running)

Guillaume
« Je prends de plus en plus de plaisir sur mon vélo d’appartement ! Et surtout, je ne fais plus « n’importe quoi », la variation des exercices pendant les séances plus la voix du coach, ça change tout. »
(Guillaume suit un programme vélo d’appartement)

Et vous, ca donne quoi votre entrainement Jiwok ?

(crédit photo : San Diego Shooter)

starstarstarstarstar

02 avril 2019

Comment gérer le décalage horaire (jet lag) avant une course ?

Un marathon à New York ? La diagonale des fous à l’horizon ? Plusieurs semaines voir des mois entraînement avec votre coach Jiwok, tout est au point mais comment ne pas rater votre arrivée dans le pays de destination et avoir la mâchoire à deux doigts de se décrocher sur la ligne de départ ?

Le dérèglement de l’horloge interne humaine dû au décalage horaire (jet lag) va être source de fatigue et de stress.

Il peut de plus engendrer troubles digestifs (60 % des cas) troubles de l’humeur et baisses des capacités mnésiques et cela pendant plusieurs jours.

Le « jet lag » apparaît dès le 4° fuseau horaire franchi.

Il ne dépend pas de la durée du voyage mais du nombre de fuseaux horaires traversés.

Ainsi, un voyage Nord – Sud de 8 heures n’aura aucune incidence sur le rythme biologique.

A l’inverse un voyage Ouest – Est, même plus court, pourra s’avérer délétère.

Les voyages vers l’est sont plus difficiles à l’adaptation que les voyages vers l’Ouest, néanmoins dans les deux cas les principes suivants peuvent vous aider à accélérer l’adaptation.

Ce sont les principes que l’on applique chez les sportifs de haut niveau lors des compétitions internationales et ne tiennent donc pas compte de petits détails du type : je suis au bureau huit heures par jour, j’ai un bébé qui ne fait pas ses nuits à la maison…
Lire la suite »

starstarstarstarstar

débuter et progresser en running

Eviter les points de coté : Courir sans point de côté

Compagnon indésirable et inattendu des sportifs, le point de côté gâche souvent le plaisir et annihile les efforts accomplis. Qu’est-ce qui le déclenche ? Comment l’éviter ? Comment s’en débarrasser quand il survient en plein milieu d’une séance de running?

Point faible des sportifs

Tous les sportifs ont déjà été confrontés au point de côté au cours de l’exercice physique. Qu’ils pratiquent la course à pied, le cyclisme ou la natation, ils doivent souvent faire face à ce mal imprévu. Sans gravité dans la plupart des cas, la douleur ressentie met cependant un sérieux coup de frein à l’effort surtout au niveau de la course à pied. Les points de côté se ressentent au niveau des clavicules, des côtes, des intestins ou de l’estomac. Si le coureur n’arrive pas à l’éviter, ou du moins à l’évacuer rapidement, le point de côté peut devenir un véritable cauchemar et constituer son point faible.

Qu’est-ce qui déclenche un point de côté ?

Les études menées jusqu’à présent n’arrivent pas à déterminer les causes exactes de l’apparition des points de côté. Cependant, la perturbation de la mécanique respiratoire du diaphragme due à l’engorgement par le sang du foie ou de la rate, ferait apparaître la douleur au niveau des clavicules ou des côtes.

La sollicitation trop intense du diaphragme lors du jogging provoquerait également le point de côté. Si la douleur est ressentie au niveau des intestins, ce serait lié à un manque de sang au niveau du tube digestif consécutivement à l’effort. Il peut également survenir au niveau de l’estomac qui dans ce cas n’aurait pas encore fini de digérer, ce qui provoque le point de côté.

Par ailleurs, certaines pistes ont révélé l’existence d’un lien étroit entre le manque d’entrainement d’une part et une alimentation inadéquate d’autre part pour expliquer l’apparition des points de côté.

Une séance de running sans échauffement préalable ou à une vitesse trop excessive dès le départ provoquerait à coup sûr un point de côté. De même, une alimentation riche en lipides et en fibres favoriserait l’apparition de cette douleur.

Comment éviter les points de côté ?

Lire la suite »

starstarstarstarstar

01 avril 2019

perdre 5 kilos et perdre 10 kilos

Comment perdre 5 à 10 kilos avant l’été ?

Le printemps est enfin là et l’été va bientôt pointé le bout de son nez ainsi que les maillots de bain…Et vous avez envie de retrouver la forme, perdre du poids (perdre 5 kilos ?) afin de vous sentir mieux dans votre corps.

Comme vous le savez, les coach Jiwok vous propose des programmes avec comme objectif de perdre du poids (perdre 2 kilos, perdre 5 kilos, perdre 10 kilos): entrainement en course à pied , programme vélo, en programme vélo elliptique, en programme tapis de course, entrainement marche à pied, en rameur et même plan entrainement natation.

Ces programmes sont déclinés en fonction de votre niveau (sédentaire à intermédiaire) et également en fonction de vos disponibilités dans la semaine.

Nos coachs ont élaborés ces entraînements afin de vous permettre de perdre du poids progressivement et de retrouver un poids idéal.

Les séances et les conseils des coach vous permettront de perdre de 5 kilos à 10 kilos en affinant votre ligne.

Ses séances vous aideront également à travailler votre coeur, votre respiration et vos muscles. Vous serez ainsi moins essoufflé, plus endurant pendant des efforts physique et plus à l’aise avec votre corps.

En plus de l’effort physique, il est important de suivre ré équilibrage alimentaire associé votre entrainement (Jiwok vous fournit des conseils et des documents téléchargeables pour vous aider à ré équilibrer votre alimentation).

Ce rééquilibrage alimentaire vous permettra de retrouver une bonne hygiène alimentaire et favorisera la perte de poids progressive et régulière.

Plus vous maigrirez doucement, plus vous éviterez une reprise de poids, et ainsi éviter l’effet yoyo.

Par ailleurs, vous devez éviter une chose qui pourrait ralentir votre objectif le grignotage.

Ainsi avec l’effort physique du programme d’entrainement plus des repas bien équilibrés tout le long de la journée sans excès, vous atteindrez votre objectif de perte de poids d’ici l’été et vous serez en pleine forme!

Et continuez à lire les témoignages des Jiwoker pour vous aidez à réaliser votre objectif.

starstarstarstarstar

26 mars 2019

Comment j’ai perdu 4 kilos et je cours maintenant 1 heure.

Ah Ah AH ! Le printemps a l’air de vraiment s’imposer avec le soleil ! (oui j’aime vous donner la météo) Et ça fait du bien !

Plus de lumière, plus de chaleur, plus d’envie d’aller courir, de se dépenser sur son vélo elliptique ou d’aller marcher !

Si vous avez encore besoin d’un peu plus de motivation, voici les témoignages de la semaine qui devraient (encore une fois) vous aider à vous dépasser que vous soyez débutant ou confirmé !

Bonne lecture :

Annabelle
 » Je suis inscrite depuis juin 2018, j’ai commencé à courir 30 minutes,il y avait des années que je ne faisais pas de sport, et 4 mois après j’ai participé à mes 2 premiers 5 kms, aujourd’hui je cours 1 heure trois fois par semaine, j’ai perdu 4kgs. Merci à Jiwok, superbes séances, de très bons conseils et surtout de nouveau le goût du sport. Merci, merci merci »
(Annabelle a suivi (entre autre) l’entrainement débuter le running, puis courir une course de 5 km)

Serge
« J’avoue avoir mis du temps à comprendre l’intérêt de courir « lentement » pour aller plus vite après… Une fois les 70% de la FCM respectées, vers séance 6, aux séances 13-14, les effets se font sentir, accélération de la vitesse en endurance fondamentale, confort, sensations plus fine de l’effort et de la manière de l’économiser. Très motivant ! »
(Serge suit un plan semi marathon objectif 1 h 45)

Laetitia
« Depuis plusieurs mois, je faisais du vélo elliptique à domicile en cadence constante. J’ai amélioré ma durée (1h) et ma vitesse et j’avais envie de m’améliorer encore. Je me suis donc inscrite pour un programme Jiwok en fractionné de 10 semaines. J’ai fait 4 séances et même si la 3 et la 4 ont été difficiles mais quelle fierté de les avoir faites jusqu’à la fin.
Je suis donc à ce jour satisfaite à 100 % et j’espère vraiment que ca va durer (cerise sur le gâteau : perte de 1,5 kg en 10 jours). »
(Laetitia suit un programme perdre de poids en elliptique)

Pierre
« Adepte depuis peu du trail, je découvre avec bonheur mon coach Jiwok. C’est un vrai bonheur de se laisser guider séance après séance par la voix du coach et la musique. Et puis, ma préparation est beaucoup plus rigoureuse (avant je partais un peu dans tous les sens pour mes entraînements), donc forcément les progrès se font sentir. »
(Pierre suit un plan d’entrainement trail court)

Patrick
« De mieux en mieux à la limite de trottiner, 1 0039 pas en 1 heures pour une distance de 8.120 km à une allure de 8.11km/h bon entrainement et que du plaisir! »
(Patrick suit un programme perte de poids en marche à pied)

Et vous, ça donne quoi votre entrainement Jiwok ?

starstarstarstarstar

menu petit dejeuner marathon

Qu’est ce que vous devez manger avant le marathon ?

Vous avez prévu de vous engager dans un marathon ou vous êtes en pleine préparation marathon. Comme vous le savez peut-être, c’est une course extrêmement difficile qui demande une grande rigueur au niveau de la préparation et de l’alimentation.

Ainsi, avant le grand départ, prendre un petit déjeuner sain qui ne sera pas trop copieux est au moins aussi important que la phase d’entraînement. Il est important d’en être bien conscient.

Ce petit déjeuner matinal sera votre tout dernier repas avant votre grand départ (Vous avez peut-être suivi une alimentation spéciale pendant la semaine avant votre marathon).
Il est donc important de bien recharger vos batteries. Mais attention, il est également important de ne pas passer en mode surcharge ou ce sera l’abandon assuré dès les premières minutes de courses.

Tout d’abord, il est primordial de respecter la règle dite des trois heures. L’effort physique et la digestion sont deux éléments qui ne font vraiment pas bon ménage. Pendant la course, si vous avez mangé trop peu de temps avant le départ, la circulation sanguine musculaire liée à votre activité corporelle va interférer avec celle liée à la digestion de votre repas.

De plus, une sécrétion d’insuline et un ralentissement de la production de glucagon peuvent être observés pendant la phase de digestion. Alors que pendant l’effort, le phénomène est totalement inverse. Bref, il semblerait que ces deux là ne puissent vraiment pas s’accorder.

Ainsi, si le petit déjeuner est pris trop tard dans la matinée, vous vous risquez à énormément d’effets secondaires qui peuvent s’avérer extrêmement désagréables en pleine course. Baisse de la tonicité, épuisement précoce, spasmes, vomissements, essoufflement ou tachycardie ne sont quelques exemples non exhaustifs.
Prendre votre repas au moins trois heures avant la course semble être le meilleur moyen pour éviter ce genre de désagréments.

Ainsi, quand vous serez arrivé au moment fatidique où vous devez prendre votre petit déjeuner, il va sans dire qu’il faudra éviter les croissants et autres aliments trop pesants. S’il est important que votre repas soit complet, il ne doit néanmoins pas être trop lourd.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories