op

Vous êtes nombreux à vous poser des questions sur les semelles à mettre ou non pendant vos séances d’entrainement, voici un article qui pourrait vous éclairer.

« Aujourd’hui beaucoup de zones d’ombres existent autour de la podologie et des semelles orthopédiques, à travers cet article nous allons tenter d’éclaircir certains points et effacer certains stéréotypes.

Le stéréotype majeur est le suivant : « les podologues ne s’occupent que des pieds. »

Cette assomption que beaucoup de personnes font est complètement erronée, la base de travail du podologue est le pied et ce dernier lui permet d’agir à distance sur la cheville, le genou, la hanche et le dos.

Le pied a un rôle primordial dans l’équilibre biomécanique du corps humain.

Chaque étage articulaire peut être rééquilibré, dévier ou encore ascensionner par quelques éléments judicieusement placés sous la plante des pieds.

Prenons un exemple tout simple : qui n’a jamais eu mal au pied à cause de ses chaussures obligeant une démarche différente entrainant des courbatures dans la hanche ou même des douleurs au dos. La position du pied sous le corps influe sur tous les muscles et les articulations sollicités lors de la marche ou de la course.
A l’inverse il est bien évident que les positions du genou, de la hanche et les déformations de la colonne vertébrale ont également une grande influence sur le comportement du pied.

Lors de la marche ou de la foulée le déroulement du pas doit se faire dans de bonnes conditions, une mauvaise attitude pendant le sport et notamment la course peut entrainer plusieurs pathologies.

Nous allons prendre comme exemple 2 problèmes que l’on rencontre fréquemment chez les sportifs.

Le 1er exemple qui revient fréquemment sur le forum de jiwok est ce fameux « syndrome de l’essuie glace » (pathologie du genou) qui peut causer beaucoup de soucis aux coureurs à pied. Le traitement par semelles orthopédiques de ce problème se révèle très efficace, le podologue va confectionner la paire de semelles dont l’objectif sera de maintenir le pied dans une certaine position pour amener le genou à fonctionner correctement et réduire les contraintes.

Le 2ème exemple dont nous allons parler est une pathologie dont on entend souvent parler dans les médias notamment pour les footballeurs qui est « la pubalgie ».
Alors attention dans le jargon médical la pubalgie regroupe plusieurs pathologies or celle que relayent les journalistes est la tendinite des muscles adducteurs de la cuisse. La pubalgie est nettement plus délicate à soigner car il faut considérer la balance musculaire entre les muscles abdominaux et les muscles adducteurs de la cuisse et réduire les efforts fournis par le sportif. Malgré cela les troubles rotatoires de la cuisse sont à prendre en compte et la paire d’orthèse plantaire sera à même de répondre à cette problématique.

Pour conclure les semelles orthopédiques contribuent à soigner tous les maux liés à la marche et à la course. Vous serez ainsi au mieux lors de vos entrainements Jiwok.

N’oubliez pas chers jiwokers :
« Les podologues sont les ingénieurs et les architectes de la marche. »

Daniel BENJAMIN
Podologue

About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Articles intéressants :
Si vous avez aimé cet article,
inscrivez-vous à notre newsletter (c'est gratuit)
Adresse Email: