courir-ca-fait-du-bien
(crédit photo : sebastien.b )

C’est la rentrée, et pour rester sur votre lancée de vos vacances, voici un témoignage d’une jiwokeuse qui vous mettra du baume au coeur, et vous motivera encore plus dans votre entrainement Jiwok.

 » Mai 2009 (45 ans en ce moment), check-up chez mon docteur. Les résultats n’ont pas été encourageants. Mon docteur a été catégorique, ou je me prenais en main ou je commençais à prendre des médicaments.
Le choix n’a pas été difficile, et je me suis mise au régime et à essayer de bouger un peu.
J’ai commencé à marcher presque tous les jours, mais pas question de courir. Dès que j’essayais de trottiner un peu, c’était l’essoufflement total.
Heureusement, j’ai décidé de chercher de la musique sur le Web, je suis tombée sur JIWOK. Et ça a été le coup de foudre.

J’ai commencé par m’inscrire à l’entrainement « courir 30 minutes » … Et j’ai réussi. Après j’ai fait « courir 1 heure » et j’ai réussi encore !

Comme j’avais pas mal de kilos à perdre, je me suis inscrite aux entrainements « perte de poids », et j’ai réussi à courir 1h30 !
Et je cours ! Je n’aurais jamais imaginé que je prendrais du plaisir à courir, si je ne cours pas, ça me manque. Cette année j’ai été pas mal en déplacement, mais je pars avec mon cardio et mes baskets, et je vais courir où je suis.

Et c’est ainsi que en mai 2010 je me suis dit … « pourquoi pas une course ? ». Et c’est un collègue qui m’a suggéré « La Nocturne du Hans » à Obernai, 12 km vallonnés (très), qui aurait lieu le 17 juillet 2010.
Je me suis inscrite avec l’objectif de juste finir la course.
Et voilà que j’ai réussi à le faire ! Je suis très fière, il y a un an je n’étais pas capable de trottiner 5 mins et maintenant je peux faire 12 km !
C’est vrai que la vitesse est encore « vitesse tortue » ;-), mais pour l’année prochaine, je vais préparer tranquillement 2 courses. Les 10 km de Strasbourg, en mai, que j’aimerais finir en moins d’une heure. Et encore La Nocturne du Hans, en juillet, pour améliorer le temps de cette année.

Sincèrement, je ne serais jamais arrivée sans JIWOK. JIWOK m’a fait découvrir le plaisir de la course, les entrainements sont réfléchis, pas à pas, et faciles à suivre pour quelqu’un comme moi qui n’avait jamais bougé de sa vie.
Merci à toute l’équipe !
Cecilia (17 kilos en moins, et encore 15 à perdre). »

Et vous, votre entrainement Jiwok il a quel effet sur vous ?

About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Si vous avez aimé cet article,
inscrivez-vous à notre newsletter (c'est gratuit)
Adresse Email: