sexe la veille d'un marathon
(crédit photo : AmadeoDM )

Sexe ou pas avant une course comme un marathon, trail ou ultrail ? La question mérite d’être posée.

C’est la nuit juste avant la grande course. Votre tenue pour le jour de course est prête, votre estomac est rempli de plus de glucides simples que vous ne pensiez jamais en avaler (surtout si vous avez suivi nos conseils de nutrition avant votre marathon) — et votre moitié vous fait les yeux doux…

Mais est-il judicieux de laisser entrer en action le corps d’athlète ultra chaud qui est le vôtre ? Ou devriez-vous pousser votre partenaire à prendre une douche froide, et lui dire de penser à autre chose ?

En tant que coureur, nous formons un groupe superstitieux. Nous ne voulons pas faire quelque chose de différent la veille d’une course.
Mais physiologiquement, il n’y a aucune raison qui empêche, ou qui déconseille d’avoir une relation sexuelle durant la nuit qui précède une course.

En 2000, un article scientifique « Le sexe la nuit avant la compétition fait-il baisser les performances ? » de la revue Clinic Journal of Sports Medicine, reprenait trois études sur le sexe avant la course et ne trouvait aucune raison pour causer un déclin de la performance.

Certes, les cas envisagés concernaient des relations sexuelles ne relevant pas de l’intégralité du Kamasutra.

L’auteur de l’article a relevé qu’un couple marié standard ne brûle que 25 à 50 calories chacun pendant une relation sexuelle — l’équivalent de l’énergie dépensée en montant des escaliers sur deux étages.

Cela ne va pas franchement entamer vos précieuses réserves de glycogène. Cependant, si vous vous laissez aller à une longue partie de jambes en l’air — ou que vous mordez sur votre temps de sommeil nécessaire — cela peut clairement entamer votre niveau d’énergie.
Il est donc plutôt conseillé de faire cela rapidement et en douceur. Ne vous adonnez pas à une course d’endurance avant la course d’endurance :).

De plus, « faire du sexe rapidement » peut éviter douleurs et irritations le lendemain. C’est pour la même raison qu’il est important d’y aller en douceur. Une relation sexuelle brutale et profonde peut faire saigner le col de l’utérus. Puisque l’utérus est fin, vous pouvez endurer une irritation et des saignements. Les lubrifiants à base d’eau peuvent éviter les irritations causées par la friction.

Et, désolé de retirer une partie de l’excitation, mais ce n’est pas la nuit pour essayer quelque chose de nouveau.

N’expérimentez pas de nouvelles positions ou acrobaties dans votre chambre à coucher. Il serait dommage de fatiguer ou de déchirer un muscle ou de subir cette commune crampe aux mollets la nuit avant votre marathon.

Il est prudent d’éviter d’utiliser une nouvelle marque de préservatif, d’huile de massage ou un nouveau sex toy la nuit qui précède une course, afin d’éviter une réaction inattendue de votre corps.

Si en tant que femme, vous savez être sujet aux douleurs ou aux irritations post-sexe, il est recommandé de prendre une douche ou un bain juste après votre relation sexuelle. Cela aidera à équilibrer le pH de votre vagin, qui peut avoir été modifié après contact avec votre partenaire.

Utiliser un préservatif — même si vous prenez un contraceptif ou essayez de tomber enceinte — peut être bénéfique. Selon une recherche récente publiée dans le journal PLoS One, les préservatifs peuvent aider à éviter les variations du pH de votre vagin causées par les relations sexuelles.

Une fois passé tous ces détails techniques, il est surtout important d’écouter votre corps.

Ainsi, les 24 à 48 heures qui précédent une course longue comme un marathon ou un trail, vous devez être détendu. Si ajouter une relation sexuelle dans votre préparation pour la course, vous relaxe, alors c’est une bonne chose !

Cependant, pour certains, le sexe pourrait être considéré comme une distraction qui pourrait vous déconcentrer et impacter une partie de votre entrainement de votre course,

Comme vous pouvez le voir, il n’existe pas de réponses tranchées à cette question. Les deux cas de figure restent possibles. Le sexe, comme tous les aspects de votre rituel de préparation de course, doit se faire avant tout en écoutant ce que réclame votre corps.

Par contre, si vous décidez de vous rapprocher étroitement de votre partenaire, suivez nos recommandations.

About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Articles intéressants :
Si vous avez aimé cet article,
inscrivez-vous à notre newsletter (c'est gratuit)
Adresse Email: