1366836549_ff43603043

(Crédit photo: isards2007)

Les vitamines sont indispensables au bon fonctionnement de l’organisme.

En plus, ce sont des compléments idéals pour vos entrainements de course à pied.

Mais les vitamines ne se trouvent pas forcément dans les éléments auxquels on pense.

Voici un petit inventaire des idées reçues sur les vitamines.

Un nectar de jus de fruits est riche en vitamines

Faux. Il ne faut pas confondre les 100 % jus de fruits avec ces fameux nectars qui sont des boissons assez épaisses obtenues à partir d’un mélange de purée de fruits (environ 25 à 35 %), de jus (15 à 20 %), de sucre ajouté (10 à 15 %) et d’eau (50 %). Il reste donc au final peu de vitamines.

Il y a des vitamines dans les huiles

Vrai. Dans les huiles de poisson, c’est la fameuse vitamine D (antirachitique). On en donne aux enfants en pleine croissance, mais aussi lors de rééducations suite à des fractures car cette vitamine favorise l’action du calcium. Les huiles végétales, elles, représentent une des meilleures sources de vitamine E antioxydante.

Les vitamines font grossir

Faux. Si les aliments qui les contiennent (fruits, laitages, céréales, viandes…) apportent des calories par la présence des molécules énergétiques (protides, lipides, glucides), les vitamines n’ont en elles-mêmes aucune valeur calorique et n’ont donc aucune influence directe sur le poids.

Et pour le coureur me direz-vous quelles sont les vitamines les plus intéressantes ?

Même s’il est vrai qu’une vitamine toute seule n’a pas de grande signification biologique car elle a besoin de la présence en quantité suffisante de toutes les autres pour être efficace, il existe toutefois trois vitamines qui peuvent essentiellement intéresser le coureur à pied :

– la vitamine B (œuf, foie, viandes, légumes à feuilles, céréales complètes, légumes secs, levure diététique, produits de la mer…) et surtout la B1 (pour le métabolisme énergétique des sucres), la B6 (pour l’entretien des fibres musculaires), la B9 (pour la préservation du système nerveux) et la B12 (pour la fabrication des globules rouges, transporteurs d’oxygène).

– la vitamine C (kiwis, cassis, agrumes, poivrons, choux, persil…).

– la vitamine E (germe de blé, noix, noisettes, amandes, avocats, huile de tournesol, olives, jaunes d’œuf…).

Ces deux dernières vitamines luttent, entre autres, contre l’action inflammatoire produite lors d’un effort prolongé.

Donc n’oubliez pas de bien faire le plein de vitamines pendant votre entrainement Jiwok 🙂

About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Si vous avez aimé cet article,
inscrivez-vous à notre newsletter (c'est gratuit)
Adresse Email: