courir-musique.jpg
(crédit photo : Mr DSW)

Le témoignage de la semaine, une Jiwokeuse qui aime courir et qui se lève à 4 h 30 du matin pour aller courir grâce à Jiwok !
Je trouve cela incroyable !

Bonne lecture à tous.

Bonjour toute la famille JIWOK,

J’admire toutes les lettres et les reportages que j’ai lu, et je me demande si je peux oser vous écrire ou pas. J’ai un peu honte… je suis tellement différente…

J’ai 44 ans, et de toute ma vie, je n’ai jamais été sportive. Quand je voyais ces gens courir le soir après leur travail, je me demandais s’ils étaient normaux de se fatiguer ainsi pour rien.

Déjà à l’école, je faisais tout pour sécher les cours de gym et de piscine, et hors de l’école, j’étais une baba cool, relax et tranquille. A 12 ans j’ai commencé à fumer de temps en temps, à partir de 14 ans je fumais vraiment, ce qui n’aidait en rien ma condition physique, et il y a 3 ans j’ai décidé d’arrêter de fumer.

A plusieurs reprises j’ai tenté de courir, mais étant essoufflée après quelques mètres, j’abandonnais. Enfin, au mois de février, j’ai découvert JIWOK. Je me suis dit : pourquoi pas, je vais essayer. J’ai donc téléchargé mon MP3 et j’ai fait une première tentative. J’ai tenu le coup peut-être deux minutes du cours et j’étais tellement déçue de moi que j’ai laissé tomber.

Quelques semaines plus tard j’ai pensé refaire une tentative ; mais rebelote. Je ne tenais même pas le coup 2 minutes ; marches incluses… J’étais frustrée. Encore quelques semaines sont passées, et je me suis convaincue de faire encore une dernière tentative, me disant que si tellement de personnes pouvaient y arriver, alors pourquoi pas moi. J’avais lu le reportage de quelques ‘coureurs’ sur votre site, et je me disais que moi aussi je pourrais y arriver.

J’ai donc commencé à aller courir 2 fois par semaine, très tôt le matin. Il m’a fallut une bonne dizaine de tentatives avant d’arriver à finir la 1ère séance. Pour la 2ème, il n’y avait pas de soucis, la 3ème alla bien aussi ; mais étant donné que je voyage beaucoup, j’ai dû la refaire après une semaine de pause. Mon plus grand souci était que dans les premières séances vous ne communiquez pas le temps écoulé ; j’avais l’impression d’avoir couru des heures, or il n’y avait que 10 minutes écoulées ! J’ai fait deux ou trois fois plusieurs séances ; toujours jusqu’à ce que j’ai réussi à la faire entièrement.

Entre temps, je fais et refais la séance 17 depuis un bon moment. J’ai fait la 17, ensuite je suis partie en voyage pour un w.e. prolongé, puis je l’ai refaite une fois, et je suis partie en Irlande une semaine, après je l’ai refaite, m’ai je n’ai pas tenu le coup jusqu’à la fin. Je sens que demain matin je vais y arriver, et la prochaine sera la 18ème séance !

Je peux vous avouer que malgré tout je suis très fière de moi ! Je n’ai jamais été sportive, jamais de ma vie, et voilà que pleine d’enthousiasme je me lève vers 4h30 du matin pour aller courir, ensuite je me sens en pleine forme toute la journée. Je vais courir deux fois par semaine, au maximum 3 semaines par mois ; mais je me sens en super forme. Par-contre j’ai tenté d’aller courir le soir, après le travail, et encore je ne comprends pas comment ces coureurs que je vois peuvent endurer ça. Le soir je n’ai plus de force ; tandis que le matin ! J’ai le monde à mes pieds !!

Vous vous demandez pourquoi je ne vais pas courir durant mes voyages? C’est une anecdote aussi… Je suis allée en Sardaigne, à Alghero. Dans ma valise, mes chausseures et vêtements de course et naturellement mon MP3. Le lendemain de mon arrivée, je me prépare, pleine d’enthousiasme d’aller courir le long de la plage, je descends, allume mon MP3, et … il bloque! Rien à faire pour le faire défiler afin de choisir ma séance…

J’ai fait de tout pour le faire fonctionner, mais rien à faire. impossible de le faire marcher! J’ai encore essayé chaque jour de mon séjour, mais rien à faire. De retour, avant d’aller acheter un nouveau MP3 je l’allume, et miracle, il fonctionne comme s’il n’avait jamais eût le moindre problème. J’ai pensé que c’était étrange, mais sans plus. Le mois suivant je vais à Palma de Mallorca, et rebelotte. Désormais je sais que c’était un signe, et je ne ramène même plus mes chaussures avec moi. J’ai raconté à un bon ami ma mésaventure; c’est un homme qui a 70 ans, et a été toute sa vie un très grand sportif, et il a rigolé à en avoir mal au ventre. Je lui ai expliqué que sans vous entendre me dire de courir je ne me sentais pas capable d’aller courir…

Si quelqu’un un jour m’aurait dit que j’irais courir un jour, je lui aurais ri au nez.

Je vous remercie pour ce magnifique programme ; sincèrement je n’aurais pas pensé qu’on puisse réussir à me motiver autant.

About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Si vous avez aimé cet article,
inscrivez-vous à notre newsletter (c'est gratuit)
Adresse Email: