activité physique

Découvrez nos articles pour une bonne pratique du sport. Que faut-il faire ou non selon sa condition.

05 avril 2016

casque sport

Comment bien choisir ses écouteurs pour le sport (casque sportif)

Les beaux jours arrivent et avec eux vos bonnes résolutions. Vous avez décidé de recommencer à faire du sport mais ne pouvez pas imaginer le faire sans écouter votre musique préférée (et votre coach Jiwok). Il est clair que celle- ci vous donnera toute la motivation nécessaire et rendra l’activité physique plus agréable. Pour les sportifs confirmés, écouter de la musique est également un plaisir.

Si vous souhaitez écouter de la musique en faisant du sport, ne négligez pas le choix de vos écouteurs pour le sport. En effet, ils doivent en parfaite harmonie avec vos mouvements. Ainsi, ils doivent être légers et confortables.

Vos écouteur pour le sport ne doivent pas faire sentir leur présence. De même, ils ne doivent pas se décrocher et tomber de vos oreilles dès que vous changez de rythme. Comment choisir les écouteur pour le sport idéaux ? Suivez ces quelques conseils. (et en fin d’article, retrouvez une liste d »écouteurs sport)

L’offre se diversifie et à l’heure actuelle, il existe une grande gamme d’écouteur pour le sport et de casques pour le sport spécialement adaptés à la pratique d’une activité physique. Avant tout, vos écouteurs ou votre casque pour le sport doit avoir un maintien impeccable. C’est sans doute le critère le plus important. En effet, les écouteurs ne doivent pas vous forcer à faire attention à vos mouvements.

Les modèles qui répondent à cette attente sont munis d’un arceau qui fait le tour de l’oreille ou le tour du cou. Votre casque pour le sport ou vos écouteurs doivent également savoir se faire oublier. Il faut donc que le modèle soit suffisamment souple pour ne pas appuyer sur les cartilages et provoquer une gêne.

Par ailleurs, en fonction de vos envies sonores, vous choisirez un intra auriculaire, si vous souhaitez avoir une bonne écoute musicale et vous couper du monde extérieur. Ce type de casque est surtout conseillé lors de pratique en salle comme le vélo d’appartement, tapis de course ou vélo elliptique.

Par contre, il est relativement déconseillé pour les activités sportives en plein air comme le running.

En effet, pour des raison de sécurité, il est préférable lors de vos séances de course à pied d’utiliser des casques qui se pose sur les oreilles ou semi ouvert afin d’être à l’écoute du monde extérieur et pouvoir anticiper les risques.

Lire la suite »


25 janvier 2016

jiwok_heart.JPG
(crédit photo : Ngọc Hà )

Comme je vous l’avais déjà dis, je trouve intéressant que les Jiwoker découvrent ou re-découvrent des billets ultra intéressants 🙂
Aujourd’hui c’est la fréquence cardiaque qui est à l’honneur et surtout pourquoi il faut la mesurer .

Faire du sport, vous dépasser, perdre du poids, entretenir votre forme, vous évader… de nombreuses raisons peuvent vous pousser à courir, pédaler, marcher, … Lorsque vous suivez un entrainement, vous choisissez votre pratique sportive, combien de fois par semaine et pendant combien de temps ? En suivant votre fréquence cardiaque, vous choisissez aussi à quelle intensité : une information importante, que vous soyez champion du monde en titre ou que vous souhaitiez simplement être en forme et en bonne santé.

De plus, la fréquence cardiaque permet d’atteindre un haut niveau de précision dans l’expression des résultats de votre entraînement. Notamment : le nombre de calories brûlées, le calcul de votre indice de forme (comparable à la VO2max), l’indice de course à pied qui permet, à l’issue d’une séance, de projeter vos performances en condition de course (5km, 10km, semi et marathon), ou encore très utile pour les grands sportifs, le test de surentraînement.

Pourquoi suivre l’intensité de votre effort :

– par sécurité, surtout lorsque vous débutez ou reprenez une activité physique. La fréquence cardiaque est le reflet de votre forme physique et votre entraînement doit en tenir compte pour éviter de dépasser vos limites.

– pour guider votre progression en termes de performance. En effet, un entraînement équilibré et efficace doit être effectué à différentes intensités pour espérer une progression rapide.

– afin de stimuler votre motivation. Vous savez exactement où vous en êtes et vous vous fixez de nouveaux objectifs.

Comment suivre votre fréquence cardiaque ?

Le cardiofréquencemètre est l’outil indispensable pour suivre la fréquence cardiaque et donc l’intensité et les résultats de vos entraînements. Dans sa forme la plus basique, il s’apparente à un « compte-tour » de votre corps. Il existe toutes sortes de cardiofréquencemètres destinés à des utilisateurs de tous niveaux.

– Les modèles de base indiquent votre fréquence cardiaque et vous permettent de cibler une zone en bpm – battements par minute, pour une première appréciation de l’intensité de votre effort.

– Plus précis, certains cardios expriment l’intensité de l’effort en pourcentage de fréquence cardiaque maximum. Communément, il est admis que la FCmax des hommes équivaut à « 220-votre âge » et que la FCmax des femmes équivaut à « 226-votre âge ». Exprimée en %Fcmax,

– Encore plus personnalisés, certains modèles calculent votre FCmax, estiment votre forme du jour et proposent des zones cibles qui respectent votre potentiel et s’adaptent à votre objectif. Encore mieux, des cardios préconisent et composent vos séances d’entraînement en fractionné.

– Les cardios associés à des logiciels d’analyse sont les plus pointus. Ces logiciels permettent un suivi et une analyse affinés des séances d’entraînement, affichent les résultats sous forme de courbes et de rapports écrits, et enfin, permettent de bâtir des plans d’entraînement à l’aide d’un calendrier, avant de les injecter dans le cardio. Vous vous laissez alors guider, tout simplement.

Les cardiofréquencemètres de qualité calculent à la fois le nombre de bpm – battements du cœur par minute, et la variabilité de la fréquence cardiaque, c’est-à-dire l’espacement ou « l’intervalle » entre chaque battement (voir article sur la variabilité de la fréquence cardiaque ici ). Cet intervalle est variable et significatif dans l’estimation de votre état de forme, information essentielle pour pratiquer un entraînement adapté et efficace.

Pour finir n peu d’histoire sur la naissance du premier cardio….

En 1975, le professeur Seppo Säynäjäkangas rencontre un entraîneur de ski de fond à Kempele.

Ce dernier cherchait alors une solution pour enregistrer la fréquence cardiaque des athlètes pendant leur entraînement. Sensibilisé à cette approche, le professeur prend conscience de l’intérêt d’un cardiofréquencemètre nomade et se met au travail. A peine un an plus tard, il crée Polar à proximité de la ville d’Oulu en Finlande. Le site se révèle idéal pour fonder la société et tester les innovations car il est situé dans une région berceau de la recherche technologique, connue aussi pour son environnement sauvage et préservé.

En 1979, Polar dépose son premier brevet qui valide la mesure de la fréquence cardiaque sans fil, puis lance en 1982 le premier cardiofréquencemètre nomade et utilisable pendant l’entraînement. Ce produit marquait alors une révolution des méthodes d’entraînement des athlètes.

Pour finir, mesurer votre fréquence cardiaque permet d’optimiser au mieux votre entrainement Jiwok.


23 décembre 2015

debuter-en-course-a-pied4
(crédit photo : San Diego Shooter)

Et voila, la fin de l’année arrive à grands pas !!!! J’espère que vous avez tous passé une excellente année 2015 et que l’année 2016 sera encore meilleure !!!!

Je félicite tous les Jiwokers qui ont su se dépasser et atteindre leurs objectifs !! En 2016 vous ferez encore mieux !!!!!!

Cette semaine, une farandole de témoignages qui vous aideront à garder le rythme et la motivation !!!

Bonne fêtes de de fin d’année à tous et bonne lecture !

Dominique
“Moi qui croyait que courir était impossible en étant asthmatique, j’ai suivi vos conseils et je viens de finir l’entrainement en 24 séances pour finir par courir 30min sans m’arrêter et j’aime ça ! C’est devenu indispensable pour me sentir bien et je n’ai plus de crises d’asthmes! merci JIWOK!”
(Dominique a suivi un entrainement débutant en running objectif courir 30 minutes)

Ema
“Je suis presque arrivée à la fin de mon entrainement et j’ai déjà perdu 6 kilos. Mon corps commence à bien se redessiner. Je suis trop contente. Surtout qu’après avoir suivi de nombreux régimes précédemment, je sens que cette fois, j’ai musclé mon corps, qu’il s’est tonifié en plus de la perte de poids. J’adore le coaching jewok, je ne suis pas prête de m’arrêter. Bonnes fêtes à toutes l’équipe Jiwok”
(Ema suit un entrainement elliptique perte de poids)

Romain
“Il y a quelques semaines, j’ai couru mon 10 km avec un super temps de 36 minutes 56 secondes ! Assiduité et suivi de vos conseils pendant l’entrainement de mon 10 km, cela a bien fonctionné (mon chrono d’avant était de 41 minutes et 25 secondes).
Un vrai plaisir ! Depuis, j’ai suivi un entrainement récupération pour passer la fin de l’année et à la rentrée, j’attaquerai mon plan semi pour le semi de paris.”
(Romain a suivi un plan 10 km 40 minutes puis un entrainement récupération après une course)

Caroline
“Cela faisait des années que je ne fais plus de sport, mais mon médecin m’a conseillé de reprendre une activité physique. Pour lui, la marche rapide était fait pour moi afin ménager mes articulations.
Je dois dire que je retrouve le plaisir du sport avec la marche. Et je suis très contente. Avec les séances Jiwok, je me sens beaucoup plus motivé pour aller faire mes séances.
Et je trouve que la marche à pied rapide, ça me convient très bien. Et puis avec la musique et la voix du coach, je ne vois pas le temps passé.
(Caroline suit un entrainement de marche rapide)

Jérome
« Je suis inscrit au marathon de Paris et attendant de commencer mon entrainement je suis actuellement un entrainement courir plus vite pour être au mieux avant la préparation marathon. Pour l’instant, je vois que je gagne en performance petit à petit et que je suis plus à l’aise avec les séances de fractionné. »
(Jérôme suit un entrainement courir plus vite améliorer sa vma)

Et vous, qu’est ce que ça donne votre entrainement Jiwok ?


30 novembre 2015

marche à pied, marche a pied, marche rapide, marchez, entrainement marche

Pourquoi la marche à pied c’est bien pour votre corps

La marche à pied est un sport complet que tout un chacun peut pratiquer sans aucun risque pour sa santé. La marche rencontre un franc succès car cela permet de faire une activité physique tout en douceur, de rester en forme et même de perdre du poids. La marche à pied compte chaque année de plus en plus d’adeptes.

La marche a pied permet de faire travailler l’ensemble du corps, les membres inférieurs, mais aussi les membres supérieurs. Utiliser ses bras en marchant permet de faire travailler les muscles du haut du corps en même temps que les jambes. La démarche de cette marche a pied est modérée, ce qui apporte un travail harmonieux du corps.
Lire la suite »


15 septembre 2015

montre cardio tomtom runner 2 gps music

TomTom Runner 2 : montre cardio gps lecteur mp3 (Rien que ça !!!)

TomTom, la société qui vous aide à trouver votre chemin dans votre voiture, propose depuis quelques années de jolies montres gps (Cardio Gps : tout savoir, tout comprendre).

Cette semaine, TomTom a lancé un nouveau modèle de montre de running tout en 1 qui devrait attirer l’attention des Jiwoker, la TomTom Runner 2.

Cette nouvelle montre possède comme de nombreuses montres cardio gps :

– Un module gps pour enregistrer vos données en temps réel : la durée de la séance d’entrainement, la distance, la vitesse et l’allure. Un système multi sport vous permet de suivre de nombreux sports que vous pourriez pratiquer en plus du running : vélo, natation, tapis de course, freestyle et gym, permet de pratiquer ses activités sportives en extérieur et en intérieur.

– Un module cardio fréquencemètre pour mesure votre rythme cardiaque (oui c’est important de mesurer sa fréquence cardiaque. Particularité de ce cardio, c’est que contrairement à la majorité des cardios du marché qui nécessitent une ceinture au niveau du thorax, la TomTom Runner 2 mesure votre fréquence cardiaque au niveau de votre poignet.

C’est plus simple, plus pratique et moins ennuyeux à porter.

Mais la grande nouveauté de cette montre, c’est que vous pourrez écouter vos morceaux préférés ou surtout vos séances Jiwok directement depuis cette montre.

En effet, un lecteur mp3 a été intégré afin de vous permettre d’écouter jusqu’à 500 morceaux de musique (3 go de mémoire). Ce qui est plutôt sympa, puisque vous avez à votre poignet : un cardio, un gps et un lecteur mp3.

Vous allez courir léger :). Plus besoin de votre smartphone pour le gps et la musique.

Mais vous allez me dire : « C’est sympa une montre avec un lecteur mp3, mais je le branche où mes écouteurs sport ? Le fil va s’enrouler autour de mon bras !! Surtout quand je vais courir comme une fusée !!!) »

Et là je vous réponds : le casque sans fil Bluetooth !
Lire la suite »


22 juillet 2015

echauffement course à pied

Rappel des principes de bases de l’échauffement

L’échauffement est un vaste sujet…Je vais donc m’efforcer de vous rappeler les principes de base qui vous permettront de bien comprendre rapidement le sujet.

les grands principes de l’échauffement :

L’échauffement
fait partie des règles de sécurité du sportif. Elles doivent être maîtrisées à tous les niveaux pour permettre une pratique réduisant au maximum les risques inhérents à toute activité physique, pour permettre un développement harmonieux des ressources du pratiquant et pour améliorer l’entraînement et du niveau des performances.

En ce sens, l’échauffement fait partie intégrante de l’entraînement de course à pied.

Le rôle de l’échauffement est d’harmoniser les divers systèmes régulateurs de l’organisme.
Lire la suite »


01 juin 2015

perdre du poids en rameur
Les bienfaits des entraînements pour rameur

Vous avez été nombreux à nous demander des entraînements rameurs, ils sont enfin arrivés.

Avant de vous les présenter, je commencerais tout d’abord à vous parler des bienfaits du rameur sur votre corps.

Dans un monde qui va à toute vitesse, qui ne laisse plus le temps pour une alimentation équilibrée et naturelle, des situations professionnelles qui prennent de plus en plus de temps, l’entretien physique de son corps est souvent relégué loin dans les priorités. De plus en plus de personnes ne disposent plus d’un emploi du temps fixe, ce qui réduit les possibilités de faire une activité régulière au sein d’un club ou d’un groupe.

Et quand on trouve à se dégager un peu de temps pour rester en forme, la météo s’en mêle et on y renonce à la dernière minute. Difficile de se motiver. Le sport dans une salle prévue à cet effet, ou à domicile s’impose donc comme une nécessité, on pourrait dire un refuge.

Les activités en salle de sport ou à domicile
Parmi les ateliers les plus représentés dans les salles de sport ou les équipements présents à la maison, on trouve le vélo d’appartement en tête, suivi du rameur, du tapis de course et vélo elliptique.

D’un point de vue de la sollicitation d’un grand nombre de muscles et de la perte calorifique, c’est le rameur qui demeure l’activité la plus bénéfique et la plus pratique pour débuter le sport. Cela ne signifie pas pour autant que les autres appareils n’ont aucune utilité, mais qu’ils ne sont pas aussi efficaces que le rameur, quel que soit l’objectif recherché.

Une consommation calorifique importante pour la perte de poids
Le rameur permet de brûler l’équivalent de 580 à 680 calories par heure en moyenne. Cette activité arrive en huitième position des 10 sports les plus brûleurs de calories, derrière – dans l’ordre – le ski de fond, le cyclisme, la course à pied, le squash, le saut à la corde, le rugby, la boxe ; mais devant la natation et l’escalade.

Pour s’en convaincre, il suffit de comparer les 580 à 680 calories par heure consommées sur un rameur, avec les 236 à 345 calories par heure de l’aquagym, que l’on qualifie d’activité tonique, avec les 236 à 345 calories brûlées lors d’une heure de natation à allure modérée, des 413 à 604 calories d’une séance d’une heure de vélo d’appartement. De quoi remettre en cause bien des idées préconçues en matière d’efficacité sportive.

Seule la Zumba par exemple, et ses 528 à 748 calories par heures consommées, dépasse l’investissement énergétique fourni par le rameur. Cela démontre, s’il le fallait, que cette pratique est une réelle activité sportive permettant de rester en forme, et comportant l’avantage d’être un sport d’intérieur.

rester en forme rameur
(Même le président des usa dans la série tv House of cards fait du rameur)

Les bienfaits du rameur décryptés
Comme n’importe quelle activité physique qui demande un réel investissement en terme d’énergie, le rameur comporte des bienfaits sur la silhouette, la physionomie et l’esthétisme général. Il provoque une fatigue corporelle qui libère des tensions accumulées dans la journée et facilite ainsi le sommeil et la récupération. Il contribue à libérer des endorphines, molécules qui provoquent une sensation de bien-être et de plaisir dans l’organisme. Il agit donc à la fois sur le corps et sur l’esprit. Dans un monde qui laisse finalement peu de répits, il est important de pouvoir compter sur une chose aussi bénéfique et positive pour la personne. En perte de poids, le moral s’améliore, l’estime de soi est accrue.

Il fait travailler plus de 80 % du corps. Ce sont en effet les muscles des bras, avant-bras, des épaules, du dos, des cuisses et des jambes qui sont sollicités. Il est à noter que les lombaires sont travaillées par les exercices classiques du rameur. Ceci est très important quand on observe la fréquence des maladies professionnelles et des arrêts de travail liés aux lombalgies.

Le rameur est à la fois une activité musculaire et une activité de fitness, c’est à dire de modelage de la silhouette du corps. Il fait travailler la cardio. Complet, il est idéal pour la perte de poids et très efficace pour les cas d’obésité. Il contribue à réduire le taux de cholestérol dans le sang de façon significative, et de diminuer les masses graisseuses.

La complexité des mouvements de traction et de rotation que le rameur exige permet de solliciter les fibres musculaires dans leur ensemble, leur permettant une croissance équilibrée. La nécessité de coordonner ses mouvements du haut et du bas du corps, et de tenir une position ferme mais élastique, permettent de gagner en mobilité corporelle et en souplesse générale.

Pour le cœur, il faut noter que le rameur est une activité d’endurance, qui fait donc travailler ce muscle et lui permet un fonctionnement optimal. La tension artérielle, la pression sanguine et l’oxygénation du sang sont des paramètres physiologiques qui s’améliorent avec la pratique régulière mais pas nécessairement intensive du rameur.
Lire la suite »


About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories