activité physique

Découvrez nos articles pour une bonne pratique du sport. Que faut-il faire ou non selon sa condition.

03 juin 2016

fitspo mauvais pour le corps

Instagram c’est mauvais pour votre corps

Une étude intitulée “Mobile exercising and tweeting the pounds away“ (traduisez « faîtes du sport et tweetez depuis votre mobile pour maigrir ») vient d’être réalisée sur le célèbre réseau social Instagram et plus particulièrement sur les adaptes du « Fitspo », cette tendance qui tend à motiver les utilisateurs à faire du sport et à adopter un mode de vie plus « sain ».

En réalité, ces publications créeraient l’effet inverse chez les personnes qui les consultent. Explications.

Ce phénomène est absolument partout
: il s’agit principalement de clichés qui affichent des corps filiformes, sportifs et bronzés, en d’autres termes, des corps (trop) parfaits selon les codes de notre société actuelle.

Ce sont des personnes qui semblent avoir fait du fitness, du yoga et du sport en général leur passion à part entière et entendent bien la partager au plus grand nombre.

Pourtant, les conséquences pourraient être négatives puisque ces initiatives seraient nocives pour le public qui les consulte.

En effet, elles provoqueraient des comportements auto destructeurs et contribueraient à la baisse de la confiance en soi tout en augmentant le mal être.

C’est que démontre l’étude qui vient d’être publiée et qui met en relation le réseau social et les effets pervers qu’il induit.
Lire la suite »


25 mai 2016

perte poids courir
(Crédit photo : San Diego Shooter )

Et hop ! Voici donc votre dose de témoignage de Jiwoker qui comme vous, sont motivés comme des fous pour atteindre leurs objectifs ! La soleil semble enfin s’imposer ! Donc vous n’avez plus d’excuses pour ne pas aller courir ou vous défouler sur votre vélo d’intérieur ou votre rameur !

Bonne lecture.

Caroline
« L’été approche et mon maillot de bain aussi ! Je viens de perdre 6 kilos ! Je suis trop contente ! Je ne lache rien et je continue à suivre les conseils de mon coach Jiwok ! Merci ! »
(Caroline suit un programme perte de poids en running)

Axel
« Bonjour, j’ai effectué ma première course (10km) il y a quelques semaines où j’ai fait un peu moins d’une heure. J’étais très content de moi car pendant les entraînements, j’étais plutôt à 1h06/1h07 pour faire 10 km… Sans dire que je n’aurai jamais cru cela possible il y a 6 mois. »
(Axel a suivi un plan 10 km)

Arthur
« Je viens de finir l’entrainement courir plus et pour faire simple, je cours maintenant plus vite ! Je suis vraiment plus à l’aise avec une vma plus élevée. J’ai hâte de me tester sur une prochaine course. Je vais surement m’inscrire à un semi pour cet été. Et toujours avec Jiwok pour l’entrainement ! »
(Arthur a suivi un plan courir plus vite)

Céline
« J’ai commencé le programme 3 mois après mon accouchement et plus d’un an sans activité physique (j’aimerais perdre 5 kilos). Déjà 10 séances réalisées sans trop de mal, avec une tendance à être un peu au dessus des fcm recommandées. Je tiens le coup et suis plutôt étonnée d’arriver au bout des séances et de voir s’afficher 10km au compteur à la fin de mes entrainements, ça motive !!
Même si pour l’instant la balance n’annonce pas de baisse, je sens mon corps se tonifier et se remuscler ce qui est le premier objectif. Merci pour l’accompagnement, j’aurai été incapable de tenir toute seule ! »
(Céline suit un entrainement perte de poids en elliptique)

Vincent
« Séance 21 demain ,toujours aussi bien ,je progresse ,merci jiwok »
(Vincent suit un entrainement débuter en running)

Sandrine
« Entraînement qui me convient parfaitement. Je me surprends à chaque séance et j’ai découvert qu’on pouvait se faire plaisir en courant ! Concernant la séance 12, je l’ai générée avec les musiques fournie par Jiwok et je n’ai eu aucun problème : tout fonctionne. »
(Sandrine suit un entrainement 6 km)

Manon
« Pour un début j’ai trouver sa vraiment génial et en plus première fois que je fait de la marche nordique il est dommage qu’il n’y est pas de vidéo de comment tenir les bâtons ou marché avec. Brûle un peu au niveau des jambes mais c’est une bonne sortie »
(Manon suit un entrainement débuter le sport en marche nordique)

Et vous, ça donne quoi votre entrainement Jiwok ?


courir-musique.jpg
(crédit photo : Mr DSW)

Eliminer son surpoids

Cette semaine s’est déroulée la Journée européenne de l’obésité, consacrée à la prévention.

Les centres médicaux de plusieurs villes françaises proposaient des conférences sur le dépistage ou l’éducation alimentaire, animées par des nutritionnistes, des chirurgiens, des psychologues et des professeurs d’éducation physique. Une façon d’inciter le public à devenir acteur de sa santé, et de pointer du doigt les « effets pervers » de certains régimes.

Environ 500 millions de personnes sont touchées par l’obésité dans le monde. Il s’agit désormais de la cinquième cause de mortalité.

L’idée de cette journée était d’inviter les personnes en surpoids à “mettre en place les changements de style de vie qui s’imposent”, mais pas forcément en suivant un des nombreux régimes à la mode.

En Europe, 50 % des personnes sont en surpoids. La France compte plus de 20 millions de personnes en “surpoids” ou obèses.

Le surpoids est un facteur de risque important pour les maladies cardiovasculaires, le diabète et le cancer et serait dans le monde à l’origine de plusieurs millions de morts chaque année.

Et hélas, la solution souvent proposée au surpoids sont les régimes comme le régime Dukan… (sans parler des crèmes amincissante dans la nuit…).

Je vais devoir le répéter une nouvelle fois >>>> cela ne fonctionne pas !

Je vous rappelle aussi qu’une analyse de 15 régimes conduite par l’Agence sanitaire de l’alimentation (Anses) a conclu qu’il s’agissait de “pratiques à risque”, surtout quand ils sont déséquilibrés et peu diversifiés. Si on parle de “régimes yo-yo”, c’est que dans la grande majorité des cas les gens reprennent leur poids initial en arrêtant leur régime, voire davantage.

Les miracles, c’est à Lourdes que cela se passe.

La seule solution, préconisée par L’Anses, pour perdre du poids et rester en forme : une alimentation équilibrée (pour résumer : manger 3 repas par jours sans excès et pas de grignotage entre les repas) associé à une activité physique.
.

C’est exactement ce que votre coach Jiwok vous propose avec les programmes perte de poids ! que ce soit en jogging (running), en vélo elliptique, tapis de course, vélo d’appartement, marche ou natation ou
rameur : une activité physique adaptée à votre niveau sportif et un alimentation équilibrée.

Votre coach Jiwok est là pour vous aider, alors profitez en!


17 mai 2016

éviter les courbatures
(crédit photo : Adrian Scottow )

Eviter les courbatures : Courir sans courbatures

Douleurs gênantes à la suite d’une activité physique intense, la courbature est souvent la source de frustration, voire de démotivation pour les sportifs. Les personnes qui commencent la course à pied comme les entraînements Jiwok ou qui reprennent leur entrainement de vélo d’appartement, elliptique, trail, marche ou marche nordique sont les plus exposées à ce phénomène. Il existe certaines astuces pour en éviter l’apparition ou du moins en atténuer les effets.

Comment se manifestent les courbatures ?

Au cours d’une course à pied, les muscles du corps font deux mouvements distincts : la propulsion et l’amortissement. Si la propulsion est le fait de pousser sur une jambe pour avancer, l’amortissement est la réception sur l’autre jambe. C’est cette deuxième phase qui provoque le plus souvent les courbatures et c’est ainsi que les courses en descente ou à vitesse élevée ou encore de très longue durée favorisent beaucoup plus l’apparition de courbature. Les fibres musculaires présentent un micro-traumatisme provoquant une réaction réparatrice des muscles à travers une légère réaction inflammatoire.

Ce mécanisme naturel provoque la contraction d’une courbature. Les muscles présentent ainsi une douleur plus ou moins soutenable qui peut devenir invalidante pour les 12 à 48 heures qui suivent la course à pied. Ces courbatures peuvent persister pendant cinq à sept jours en fonction de la personne et de l’activité physique effectuée.

Comment les éviter ?
Lire la suite »


11 mai 2016

perte poids running course à pied jogging
(crédit photo : Channone )

Le mois de Mai est toujours un super mois pour se remettre au sport. Le soleil commence à se faire de plus en plus présent et surtout les jours fériés et les ponts vous aident à vous y remettre !

Cette semaine nous avons donc de supers chronos 10 km et marathon, des demandes de remboursement sécurité sociale, de la perte de poids et le bonheur de reprendre une activité physique !

Bref, que des bonnes choses à lire et qui donnent le sourire !

Voici donc les témoignages de la semaine, bonne lecture :

Nadjma
« Première séance plutôt plaisante. Je n ai pas eu besoin de pause malgré le fait que cela fait 3 ans que je n ai pas fait de sport. Hâte d être à la deuxième séance. »
(Nadjma suit un programme débuter le running)

Régis
« Bonjour. Voilà marathon hier avec 320 m de dénivelé. Je n’ai pu faire que 3h25 avec des jambes un peu lourdes d’un match de tennis en 3 sets de jeudi. Sinon je pense que j’aurai pu faire 3h20 (jusqu’au 30km j’étais dans les temps). Merci pour la préparation. Régis. »
(Régis a suivi un plan marathon objectif 3 h 15)

Laurent
« J’adore la nouvelle version de l’application. C’est encore mieux qu’avant (et c’était déjà très bien). Je pense vraiment que mon coach Jiwok devrait être remboursé par la sécurité sociale. »
(Laurent suit un programme vélo d’appartement)

Marianna
« J’en suis maintenant à ma 11e séance, ça reste très agréable, je n’ai aucune envie de louper une séance; le résultat est là aussi, depuis le début du programme j’ai perdu 3,5 kilos, et c’est avec un certain nombre d’écarts alimentaires. »
(Marianna suit un programme perte de poids en running)

Chris
« C’était une super course ce week-end. J’ai bouclé le 10 km en 37 minutes 48 secondes. Super chrono, mais mon meilleur (presque) mais le parcours était assez difficile, donc super content. Merci à toute l’équipe Jiwok»
(Chris a suivi un plan 10 km objectif 40 minutes)

Sylvie
« Séance 6 ok, je ne pensais pas en être capable et finalement ça n’a pas été trop difficile! Suis contente même si le souffle est encore un peu court, je vois les progrès. Et surtout moi qui détestais courir, je me surprends à attendre les séances avec impatience. »
(Sylvie suit un entrainement débuter le running)

Louise
« Séance 18, fin de journée, couché de soleil, heureuse, séance super bien passée. Je n’ai pas vu le temps passé. Vraiment top »
(Christelle suit un entrainement marche rapide)

Et vous, qu’est ce que ça donne votre entrainement Jiwok ?


05 avril 2016

casque sport

Comment bien choisir ses écouteurs pour le sport (casque sportif)

Les beaux jours arrivent et avec eux vos bonnes résolutions. Vous avez décidé de recommencer à faire du sport mais ne pouvez pas imaginer le faire sans écouter votre musique préférée (et votre coach Jiwok). Il est clair que celle- ci vous donnera toute la motivation nécessaire et rendra l’activité physique plus agréable. Pour les sportifs confirmés, écouter de la musique est également un plaisir.

Si vous souhaitez écouter de la musique en faisant du sport, ne négligez pas le choix de vos écouteurs pour le sport. En effet, ils doivent en parfaite harmonie avec vos mouvements. Ainsi, ils doivent être légers et confortables.

Vos écouteur pour le sport ne doivent pas faire sentir leur présence. De même, ils ne doivent pas se décrocher et tomber de vos oreilles dès que vous changez de rythme. Comment choisir les écouteur pour le sport idéaux ? Suivez ces quelques conseils. (et en fin d’article, retrouvez une liste d »écouteurs sport)

L’offre se diversifie et à l’heure actuelle, il existe une grande gamme d’écouteur pour le sport et de casques pour le sport spécialement adaptés à la pratique d’une activité physique. Avant tout, vos écouteurs ou votre casque pour le sport doit avoir un maintien impeccable. C’est sans doute le critère le plus important. En effet, les écouteurs ne doivent pas vous forcer à faire attention à vos mouvements.

Les modèles qui répondent à cette attente sont munis d’un arceau qui fait le tour de l’oreille ou le tour du cou. Votre casque pour le sport ou vos écouteurs doivent également savoir se faire oublier. Il faut donc que le modèle soit suffisamment souple pour ne pas appuyer sur les cartilages et provoquer une gêne.

Par ailleurs, en fonction de vos envies sonores, vous choisirez un intra auriculaire, si vous souhaitez avoir une bonne écoute musicale et vous couper du monde extérieur. Ce type de casque est surtout conseillé lors de pratique en salle comme le vélo d’appartement, tapis de course ou vélo elliptique.

Par contre, il est relativement déconseillé pour les activités sportives en plein air comme le running.

En effet, pour des raison de sécurité, il est préférable lors de vos séances de course à pied d’utiliser des casques qui se pose sur les oreilles ou semi ouvert afin d’être à l’écoute du monde extérieur et pouvoir anticiper les risques.

Lire la suite »


25 janvier 2016

jiwok_heart.JPG
(crédit photo : Ngọc Hà )

Comme je vous l’avais déjà dis, je trouve intéressant que les Jiwoker découvrent ou re-découvrent des billets ultra intéressants 🙂
Aujourd’hui c’est la fréquence cardiaque qui est à l’honneur et surtout pourquoi il faut la mesurer .

Faire du sport, vous dépasser, perdre du poids, entretenir votre forme, vous évader… de nombreuses raisons peuvent vous pousser à courir, pédaler, marcher, … Lorsque vous suivez un entrainement, vous choisissez votre pratique sportive, combien de fois par semaine et pendant combien de temps ? En suivant votre fréquence cardiaque, vous choisissez aussi à quelle intensité : une information importante, que vous soyez champion du monde en titre ou que vous souhaitiez simplement être en forme et en bonne santé.

De plus, la fréquence cardiaque permet d’atteindre un haut niveau de précision dans l’expression des résultats de votre entraînement. Notamment : le nombre de calories brûlées, le calcul de votre indice de forme (comparable à la VO2max), l’indice de course à pied qui permet, à l’issue d’une séance, de projeter vos performances en condition de course (5km, 10km, semi et marathon), ou encore très utile pour les grands sportifs, le test de surentraînement.

Pourquoi suivre l’intensité de votre effort :

– par sécurité, surtout lorsque vous débutez ou reprenez une activité physique. La fréquence cardiaque est le reflet de votre forme physique et votre entraînement doit en tenir compte pour éviter de dépasser vos limites.

– pour guider votre progression en termes de performance. En effet, un entraînement équilibré et efficace doit être effectué à différentes intensités pour espérer une progression rapide.

– afin de stimuler votre motivation. Vous savez exactement où vous en êtes et vous vous fixez de nouveaux objectifs.

Comment suivre votre fréquence cardiaque ?

Le cardiofréquencemètre est l’outil indispensable pour suivre la fréquence cardiaque et donc l’intensité et les résultats de vos entraînements. Dans sa forme la plus basique, il s’apparente à un « compte-tour » de votre corps. Il existe toutes sortes de cardiofréquencemètres destinés à des utilisateurs de tous niveaux.

– Les modèles de base indiquent votre fréquence cardiaque et vous permettent de cibler une zone en bpm – battements par minute, pour une première appréciation de l’intensité de votre effort.

– Plus précis, certains cardios expriment l’intensité de l’effort en pourcentage de fréquence cardiaque maximum. Communément, il est admis que la FCmax des hommes équivaut à « 220-votre âge » et que la FCmax des femmes équivaut à « 226-votre âge ». Exprimée en %Fcmax,

– Encore plus personnalisés, certains modèles calculent votre FCmax, estiment votre forme du jour et proposent des zones cibles qui respectent votre potentiel et s’adaptent à votre objectif. Encore mieux, des cardios préconisent et composent vos séances d’entraînement en fractionné.

– Les cardios associés à des logiciels d’analyse sont les plus pointus. Ces logiciels permettent un suivi et une analyse affinés des séances d’entraînement, affichent les résultats sous forme de courbes et de rapports écrits, et enfin, permettent de bâtir des plans d’entraînement à l’aide d’un calendrier, avant de les injecter dans le cardio. Vous vous laissez alors guider, tout simplement.

Les cardiofréquencemètres de qualité calculent à la fois le nombre de bpm – battements du cœur par minute, et la variabilité de la fréquence cardiaque, c’est-à-dire l’espacement ou « l’intervalle » entre chaque battement (voir article sur la variabilité de la fréquence cardiaque ici ). Cet intervalle est variable et significatif dans l’estimation de votre état de forme, information essentielle pour pratiquer un entraînement adapté et efficace.

Pour finir n peu d’histoire sur la naissance du premier cardio….

En 1975, le professeur Seppo Säynäjäkangas rencontre un entraîneur de ski de fond à Kempele.

Ce dernier cherchait alors une solution pour enregistrer la fréquence cardiaque des athlètes pendant leur entraînement. Sensibilisé à cette approche, le professeur prend conscience de l’intérêt d’un cardiofréquencemètre nomade et se met au travail. A peine un an plus tard, il crée Polar à proximité de la ville d’Oulu en Finlande. Le site se révèle idéal pour fonder la société et tester les innovations car il est situé dans une région berceau de la recherche technologique, connue aussi pour son environnement sauvage et préservé.

En 1979, Polar dépose son premier brevet qui valide la mesure de la fréquence cardiaque sans fil, puis lance en 1982 le premier cardiofréquencemètre nomade et utilisable pendant l’entraînement. Ce produit marquait alors une révolution des méthodes d’entraînement des athlètes.

Pour finir, mesurer votre fréquence cardiaque permet d’optimiser au mieux votre entrainement Jiwok.


About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories