activité physique

Découvrez nos articles pour une bonne pratique du sport. Que faut-il faire ou non selon sa condition.

25 janvier 2016

jiwok_heart.JPG
(crédit photo : Ngọc Hà )

Comme je vous l’avais déjà dis, je trouve intéressant que les Jiwoker découvrent ou re-découvrent des billets ultra intéressants 🙂
Aujourd’hui c’est la fréquence cardiaque qui est à l’honneur et surtout pourquoi il faut la mesurer .

Faire du sport, vous dépasser, perdre du poids, entretenir votre forme, vous évader… de nombreuses raisons peuvent vous pousser à courir, pédaler, marcher, … Lorsque vous suivez un entrainement, vous choisissez votre pratique sportive, combien de fois par semaine et pendant combien de temps ? En suivant votre fréquence cardiaque, vous choisissez aussi à quelle intensité : une information importante, que vous soyez champion du monde en titre ou que vous souhaitiez simplement être en forme et en bonne santé.

De plus, la fréquence cardiaque permet d’atteindre un haut niveau de précision dans l’expression des résultats de votre entraînement. Notamment : le nombre de calories brûlées, le calcul de votre indice de forme (comparable à la VO2max), l’indice de course à pied qui permet, à l’issue d’une séance, de projeter vos performances en condition de course (5km, 10km, semi et marathon), ou encore très utile pour les grands sportifs, le test de surentraînement.

Pourquoi suivre l’intensité de votre effort :

– par sécurité, surtout lorsque vous débutez ou reprenez une activité physique. La fréquence cardiaque est le reflet de votre forme physique et votre entraînement doit en tenir compte pour éviter de dépasser vos limites.

– pour guider votre progression en termes de performance. En effet, un entraînement équilibré et efficace doit être effectué à différentes intensités pour espérer une progression rapide.

– afin de stimuler votre motivation. Vous savez exactement où vous en êtes et vous vous fixez de nouveaux objectifs.

Comment suivre votre fréquence cardiaque ?

Le cardiofréquencemètre est l’outil indispensable pour suivre la fréquence cardiaque et donc l’intensité et les résultats de vos entraînements. Dans sa forme la plus basique, il s’apparente à un « compte-tour » de votre corps. Il existe toutes sortes de cardiofréquencemètres destinés à des utilisateurs de tous niveaux.

– Les modèles de base indiquent votre fréquence cardiaque et vous permettent de cibler une zone en bpm – battements par minute, pour une première appréciation de l’intensité de votre effort.

– Plus précis, certains cardios expriment l’intensité de l’effort en pourcentage de fréquence cardiaque maximum. Communément, il est admis que la FCmax des hommes équivaut à « 220-votre âge » et que la FCmax des femmes équivaut à « 226-votre âge ». Exprimée en %Fcmax,

– Encore plus personnalisés, certains modèles calculent votre FCmax, estiment votre forme du jour et proposent des zones cibles qui respectent votre potentiel et s’adaptent à votre objectif. Encore mieux, des cardios préconisent et composent vos séances d’entraînement en fractionné.

– Les cardios associés à des logiciels d’analyse sont les plus pointus. Ces logiciels permettent un suivi et une analyse affinés des séances d’entraînement, affichent les résultats sous forme de courbes et de rapports écrits, et enfin, permettent de bâtir des plans d’entraînement à l’aide d’un calendrier, avant de les injecter dans le cardio. Vous vous laissez alors guider, tout simplement.

Les cardiofréquencemètres de qualité calculent à la fois le nombre de bpm – battements du cœur par minute, et la variabilité de la fréquence cardiaque, c’est-à-dire l’espacement ou « l’intervalle » entre chaque battement (voir article sur la variabilité de la fréquence cardiaque ici ). Cet intervalle est variable et significatif dans l’estimation de votre état de forme, information essentielle pour pratiquer un entraînement adapté et efficace.

Pour finir n peu d’histoire sur la naissance du premier cardio….

En 1975, le professeur Seppo Säynäjäkangas rencontre un entraîneur de ski de fond à Kempele.

Ce dernier cherchait alors une solution pour enregistrer la fréquence cardiaque des athlètes pendant leur entraînement. Sensibilisé à cette approche, le professeur prend conscience de l’intérêt d’un cardiofréquencemètre nomade et se met au travail. A peine un an plus tard, il crée Polar à proximité de la ville d’Oulu en Finlande. Le site se révèle idéal pour fonder la société et tester les innovations car il est situé dans une région berceau de la recherche technologique, connue aussi pour son environnement sauvage et préservé.

En 1979, Polar dépose son premier brevet qui valide la mesure de la fréquence cardiaque sans fil, puis lance en 1982 le premier cardiofréquencemètre nomade et utilisable pendant l’entraînement. Ce produit marquait alors une révolution des méthodes d’entraînement des athlètes.

Pour finir, mesurer votre fréquence cardiaque permet d’optimiser au mieux votre entrainement Jiwok.


23 décembre 2015

debuter-en-course-a-pied4
(crédit photo : San Diego Shooter)

Et voila, la fin de l’année arrive à grands pas !!!! J’espère que vous avez tous passé une excellente année 2015 et que l’année 2016 sera encore meilleure !!!!

Je félicite tous les Jiwokers qui ont su se dépasser et atteindre leurs objectifs !! En 2016 vous ferez encore mieux !!!!!!

Cette semaine, une farandole de témoignages qui vous aideront à garder le rythme et la motivation !!!

Bonne fêtes de de fin d’année à tous et bonne lecture !

Dominique
“Moi qui croyait que courir était impossible en étant asthmatique, j’ai suivi vos conseils et je viens de finir l’entrainement en 24 séances pour finir par courir 30min sans m’arrêter et j’aime ça ! C’est devenu indispensable pour me sentir bien et je n’ai plus de crises d’asthmes! merci JIWOK!”
(Dominique a suivi un entrainement débutant en running objectif courir 30 minutes)

Ema
“Je suis presque arrivée à la fin de mon entrainement et j’ai déjà perdu 6 kilos. Mon corps commence à bien se redessiner. Je suis trop contente. Surtout qu’après avoir suivi de nombreux régimes précédemment, je sens que cette fois, j’ai musclé mon corps, qu’il s’est tonifié en plus de la perte de poids. J’adore le coaching jewok, je ne suis pas prête de m’arrêter. Bonnes fêtes à toutes l’équipe Jiwok”
(Ema suit un entrainement elliptique perte de poids)

Romain
“Il y a quelques semaines, j’ai couru mon 10 km avec un super temps de 36 minutes 56 secondes ! Assiduité et suivi de vos conseils pendant l’entrainement de mon 10 km, cela a bien fonctionné (mon chrono d’avant était de 41 minutes et 25 secondes).
Un vrai plaisir ! Depuis, j’ai suivi un entrainement récupération pour passer la fin de l’année et à la rentrée, j’attaquerai mon plan semi pour le semi de paris.”
(Romain a suivi un plan 10 km 40 minutes puis un entrainement récupération après une course)

Caroline
“Cela faisait des années que je ne fais plus de sport, mais mon médecin m’a conseillé de reprendre une activité physique. Pour lui, la marche rapide était fait pour moi afin ménager mes articulations.
Je dois dire que je retrouve le plaisir du sport avec la marche. Et je suis très contente. Avec les séances Jiwok, je me sens beaucoup plus motivé pour aller faire mes séances.
Et je trouve que la marche à pied rapide, ça me convient très bien. Et puis avec la musique et la voix du coach, je ne vois pas le temps passé.
(Caroline suit un entrainement de marche rapide)

Jérome
« Je suis inscrit au marathon de Paris et attendant de commencer mon entrainement je suis actuellement un entrainement courir plus vite pour être au mieux avant la préparation marathon. Pour l’instant, je vois que je gagne en performance petit à petit et que je suis plus à l’aise avec les séances de fractionné. »
(Jérôme suit un entrainement courir plus vite améliorer sa vma)

Et vous, qu’est ce que ça donne votre entrainement Jiwok ?


02 décembre 2015

entrainement débutant jogging courrir perte de poids

Le début du mois de décembre est toujours un peu compliqué : on pense aux fêtes de fin d’année, aux cadeaux, la météo temps n’est pas toujours agréable, la motivation est difficile à trouver.

Mais, il est important de garder votre objectif en tête pour surpasser tout cela et continuer votre activité physique.

C’est dans ces moments précis, que vous vous sentirez encore plus fier à la fin de chaque séance.

N’abandonnez pas ! Continuez ! Les témoignages de Jiwoker sont encore là pour vous aider !

Voici donc les témoignages de la semaine :

Frédérique
« J’en suis à ma 22ème séance aujourd’hui ! Que du bonheur quand je regarde la balance même si parfois c’est dur ! Déjà -6kg ! Merci Jiwok ! »
(Frédérique suit un programme perdre du poids en elliptique)

Joanna
« Seance 3 aujourd’hui. Je commence à trouver un rythme qui me va. Nickel a partir de la 4eme répétition. Et j’ai débusqué deux biches, sur fond de coucher de soleil. Cool! »
(Joanna suit un programme débuter le running)

Ben
« J’ai fini mon marathon de la Rochelle en 3 h 38 ! Merci Jiwok ! La préparation a été super efficace ! C’était mon troisième marathon avec Jiwok. Précédemment j’avais fait 4 h 02 et le suivant 3 h 47.
Quand j’ai vu mon temps à l’arrivée, j’étais super heureux ! j’étais sous les 3 h 45, incroyable.
J’ai bien géré le mur (léger) au kilomètre 33. J’ai cette fois-ci bien suivi vos conseils en nutrition (la semaine avant la course et le petit déjeuner marathon) et je pense également que cela a fait la différence en plus de l’entrainement.
Je vais maintenant enchainer avec un entrainement de récupération pour passer l’hiver et en 2016, je vais me lancer encore de nouveau défi , et toujours avec mon coach Jiwok ! »
(Ben avait suivi des plans marathon, dont le dernier en 3 h 45 et il va continuer avec un entrainement de récupération après une course)

Doriano
« 5 km parcourus. FC moyenne dans l’objectif. Un réel plaisir de courir »
(Doriano suit un entrainement sur tapis de course)

Fanny
« Programme au top pour une reprise après une grossesse (après avoir commencé par un programme remise en condition physique post-grossesse). Je n’en reviens pas de ma progression ! »
(Fanny suit un programme réussir à courir 1 heure en continue après un entrainement post grossesse)

Et vous, qu’est ce que ça donne votre entrainement Jiwok ?


30 novembre 2015

marche à pied, marche a pied, marche rapide, marchez, entrainement marche

(crédit photo : Ed Yourdon )

La marche à pied : ses nombreux bienfaits

La marche à pied est un sport complet que tout un chacun peut pratiquer sans aucun risque pour sa santé. La marche rencontre un franc succès car cela permet de faire une activité physique tout en douceur, de rester en forme et même de perdre du poids. La marche à pied compte chaque année de plus en plus d’adeptes.

La marche a pied permet de faire travailler l’ensemble du corps, les membres inférieurs, mais aussi les membres supérieurs. Utiliser ses bras en marchant permet de faire travailler les muscles du haut du corps en même temps que les jambes. La démarche de cette marche a pied est modérée, ce qui apporte un travail harmonieux du corps.

Les avantages de la marche à pied

La marche à pied peut être pratiquée par tous, quel que soit l’âge ou le niveau sportif. Il n’y a pas du tout de contre-indications pour pratiquée la marche a pied, à moins que ce ne soit le médecin traitant qui le recommande.

La marche modérée ou plus sportive (marche rapide) est idéale pour tout le monde, les personnes sportives, les personnes sédentaires, celles qui sont peu ou pas sportives, ainsi que celles qui ont des problèmes d’articulations ou de surpoids.

Cela permet de se remettre au sport tout en douceur, sans risque pour les muscles ou les articulations. Contrairement à la course à pied, la marche a pied n’engendre pas de sauts ou de secousses. Elle se pratique partout : en forêt, en ville, sur des chemins de campagne comme à la montagne.

Les effets positifs de la marche à pied

La marche à pied apporte de nombreux bienfaits sur l’ensemble du corps. Cela permet de faire travailler tous les muscles : abdos, jambes, fessiers et bras, tout en douceur. Le travail est complet et cela permet d’entretenir sa silhouette de manière harmonieuse. Marcher de manière régulière permet d’augmenter l’amplitude pulmonaire et la consommation d’oxygène. Ce type de marche est idéal pour brûler davantage de calories et fortifier les os, sans les heurter.

Enfin, marcher procure du plaisir : le plaisir de se retrouver à plusieurs, de partager des bons moments et de profiter du grand air, tout en faisant du sport.

L’équipement nécessaire

Pour pratiquer ce sport, il est important d’avoir le bon équipement :

– Les chaussures : ce peut être des chaussures de marche ou des baskets. Il faut qu’elles soient confortables.
– La tenue : les vêtements doivent être souples, légers tout en protégeant des éventuelles intempéries. Le coupe-vent doit être à portée de main.
– Le sac à dos : il est indispensable pour mettre collations et autre bouteille d’eau.

Une fois bien équipé, vous pourrez suivre votre coach Jiwok et ses entraînements marche à pied afin de vous motiver, progresser et rester en forme (voir perdre du poids) >>>


24 novembre 2015

progresser en running

Top 7 conseils pour être un meilleur coureur

Ce n’est pas à vous que l’on va apprendre l’importance du sport et en particulier du running.

Toutefois, aussi bonne soit la pratique du sport, même pour un coureur de bon ou de haut niveau, il y a des règles à respecter.

Si vous êtes un débutant, ces 7 règles, ce sont de bonnes pratiques sportives à suivre bien sûr dès le début.

Mais aussi des règles de vie que l’on a tendance à négliger et qui peuvent venir à nuire à votre vie de coureur. Voici quelques notes de sagesse toujours bonnes à prendre.

1- La régularité
On fait du sport pour s’améliorer, on fait du sport pour se maintenir en forme. Mais pour réussir ce pari, il convient tout d’abord de faire du sport de façon régulière. Votre corps a besoin de cette régularité. Si vous courez tous les jours une semaine et une fois la suivante, cela ne servira à rien.
Il faut au minimum s‘astreindre 2 à 3 séances dans la semaine. Ces séances seront de préférence à heure fixe et proche de votre domicile ou travail pour ne pas se démotiver.
Dans la même semaine, il est toutefois bon de varier les types d’entraînement comme l’endurance une fois, le fractionné ou les allures variables ensuite.
C’est le cas de tous les entrainements Jiwok qui vous proposent des séances différentes chaque semaine.

2- Votre corps vous parle, écoutez-le
Faire du sport, c‘est avec l’intention de faire du bien à son mental mais aussi à son corps. Mais il arrive que celui ci peine avec votre activité physique. Le running est éprouvant pour le corps avec environ 800 à 1.000 pas au kilomètre.
Votre corps va exprimer sa fatigue et il convient donc de repérer des signes comme les troubles du sommeil, la perte de poids, l’accroissement du rythme cardiaque au repos ou bien encore des infections bénignes mais à répétition.
Si votre corps vous parle via ces signaux, c‘est que la fatigue est excessive. Il convient alors de vous ménager avant qu’elle n’entraîne des blessures qui seront plus dommageables.

3- Règle des 10%
Dans le monde de la course à pied comme dans les autres, on aime bien cadrer les éléments avec des données mathématiques. Le running n’y échappe pas avec ce que l’on appelle la règle des 10%.
L’idée est là à nouveau de maintenir votre corps dans un bon état de forme pour éviter les blessures qui surviennent facilement chez le runner.
Lorsque vous voulez progresser, il ne faut pas le faire par palier de plus de 10 %. Ainsi, si la première semaine vous avez parcouru 15 kilomètres, il ne faut pas faire plus de 16,5 kilomètres la semaine suivante. La progression peut sembler lente mais qui veut voyager loin ménage sa monture.
Le coach Jiwok prennent en considérant cette règle pour réaliser nos entrainements.
Lire la suite »


11 novembre 2015
entrainement débutant

comment bien débuter en running, jogging ou course à pied

C’est un jour férié pour de nombreux Jiwoker ! Alors profitez en pour les lire les témoignages de la semaine et allez faire du sport.

Bonne journée à tous et bonne lecture :

Chris
« J’ai toujours eu du mal à perdre du poids. J’ai suivi top de régime et autres super méthode mais rien n’a vraiment marché (ou j’ai vite repris). Comme je n’ai jamais été une grande sportive, je n’ai jamais pris conscience de l’impact sur mon corps.
Avec l’entrainement Jiwok, j’ai perdu 8 kilos en suivant toutes les séances et les conseils de nutrition. Alors ce n’est que le début, mais j’ai pris du plaisir dans l’effort. Mon corps et mon cerveau me réclame ces efforts, ce que je trouve complémentent incroyable. Je croyais que c’était uniquement pour les grands sportifs ce genre de sensation. »
(Chris suit un programme perte de poids en running)

Pierre
« C’était dur, mais j’ai réussi à passer sous les 1 h 35 pour mon semi. C’est une petite victoire personnelle.
Je me suis mis à la course à pied avec Jiwok et je débutais.
Quand je vois tout le chemin parcouru depuis. J’adore vraiment le concept de Jiwok et sur moi ça marche plutôt bien.
J’ai hâte maintenant « d’affronter » mon prochain entrainement qui sera une nouveauté pour moi : le marathon. »
(Pierre a suivi un plan semi marathon 1 h 35)

Marianne
« J’ai découvert la marche nordique l’année dernière et je trouvais cela très bien comme activité physique. Par contre, toutes mes sorties se ressemblaient donc cela devenait ennuyeux.
J’ai bien cherché des séances types sur le net, mais rien de bien attractif. J’ai découvert Jiwok et cela convient exactement à ce que je recherchais. Des séances variées, un accompagnement et un suivi. Cela me permet de rester en forme avec plaisir.
Merci à toute l’équipe pour vos précieux conseils
 »
(Marianne suit des séances marche nordique)

Jérôme
« Mon premier trail s’est très bien passé. Je n’ai pas trop souffert. J’avais des doutes pendant la préparation sur ma capacité à réussir ce premier trail. Mais en fait, tout s’est bien passé. Merci Jiwok »
(Jérôme a suivi un plan d’entrainement trail)

Ellen
« J’arrive à la séance 7, et je peux désormais courir 2km sans pause – quand avant, une distance de 150m me semblait très long. Quel plaisir de voir une progression !! »
(Ellen suit un entrainement débuter le running objectif courir 30 minutes)

Thierry
« Nickel,jusqu’à maintenant tout va bien très bon coaching ! »
(Thierry suit un programme reprise après blessure)

Et vous, votre entrainement Jiwok cela donne quoi ?


09 novembre 2015

manchon de comression a quoi ca sert

Le Manchon de compression à quoi ca sert ?

Le manchon de compression (comme les vêtements de compression en général) est devenu en quelques années l’un de ces accessoires dont tout le monde connaît le nom, que beaucoup porte et qui surtout fait beaucoup parler de lui à l’entrainement comme lors des grands événements.

Aujourd’hui encore, il n’est pas évident de s’y retrouver dans la jungle des produits des marques les plus cotées du marché comme Sigvaris ou des produits plus destinés au grand public comme Decathlon.

Au vu du succès du produit et du prix relativement élevé de cette chaussette, il est tout de même intéressant de voir si on fait cet achat en vain ou non et surtout dans quelles situations les manchons de compression ont vraiment leur utilité.

Il convient avant tout de se faire une idée précise de tout ce que l’on dit à propos des manchons de compression.

La liste est longue et si certaines idées tombent sous le bon sens, d’autres demandent à que l’on les exploite un peu plus. Ainsi, les revendeurs de ces produits nous disent qu’il servent pour les points suivants :

– Renforce le retour veineux, c’est à dire que cela accélère le flux sanguin
– Réduit l’accumulation des toxines dans un muscle qui naturellement en accumule beaucoup
– Favorise l’élimination des toxines pendant l’effort
– Amélioration de la récupération après l’effort
– Réduction des douleurs liées à l’activité physique et diminution de la fatigue musculaire après l’effort
– Amélioration de l’endurance et prolongation de l’effort
– Nette augmentation de la tonicité musculaire
– Réduction des vibrations musculaires
– Réduction du ballottement de la masse musculaire qui entraîne des périostites par la simple compression de la jambe
– Amélioration de l’oxygénation musculaire, tendineuse et ligamentaire

C’est à peu près ainsi que l’on peut faire le tour de tout ce que l’on dit sur les manchons de compression et les chaussettes de récupération qui sont similaires dans le principe. Essayons toutefois de démêler le vrai du faux.
Lire la suite »


About the author

Denis Dhekaier est le co-fondateur de Jiwok, spécialiste du coaching en running, course à pied, vélo d'appartement, vélo elliptique, tapis de course, de marche, natation. Find me on Google+

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories