18 juin 2014
commencer à courir

Aujourd’hui, encore de très beaux témoignages. Surtout celui de Marie qui se bat tous jours contre une maladie et qui en trouvé dans le running une aide dans son combat !
Bonne lecture.

Marjorie
« Impeccable cette première séance… Le fichier mp3 est très bien fait et c’est motivant. »
(Marjorie suit un programme perdre du poids en marchant sur tapis de roulant)

Marie
« Bonjour,
Jiwokeuse depuis quelques mois, je tiens d’une part à vous remercier pour vos programmes qui me permette de faire tant de progrès!
Courir est une drogue, et m’aide à contrer la maladie . Atteinte de sep (Sclérose en plaque), j’ai 23 ans, une petite poupée de 15 mois dont je m’occupe à temps plein,des études en cours…
Je compte faire mon premier trail officiel le 7 septembre 2014 pour que tous ses mois de bataille et de surpassement aboutissent tout en portant le maillot courir en peloton.
En effet, j’espère pouvoir faire connaître cette maladie afin de prouver que tout est possible.
Objectif 2015 semi marathon ! Bien à vous. Marie »
(Marie suit plan d’entrainement trail)

Anne
« franchement 40 minutes en 1 fois je m’étonne moi même, pour un peu, j’aurais pu faire les 2 tour de parc supplémentaires pour arriver à 60 mn mais bon….
5km 400 je suis très contente ! – 2.5kg je perd doucement mais je préfère ça que trop vite perdu aussi vite repris… »
(Anne suit un programme perte de poids en courant)

Christelle
« Séance 14 bis ! 8 h ce matin, ravie, pas vu le temps passé. Que du plaisir!! »
(Christelle suit un entrainement commencer à courir)

Jean-Paul
« Trop content de mon temps aux 10 km de l’Equipe (au passage super ambiance sur cette course) ! J’ai fini à 43 minutes et 48 secondes. Je m’étais fixé comme objectif moins de 45 minutes, mission accomplie ! Merci à Jiwok de m’avoir aidé dans ma préparation pour ce 10 km. Je vais maintenant sûrement suivre un entrainement courir plus vite pour enchainer sur un plan semi marathon pour la rentrée »
(Jean-Paul a suivi un plan 10 km objectif 45 minutes)

Et vous, votre entrainement Jiwok, ça donne quoi ?

starstarstarstarstar

17 juin 2014

débuter le sport

De plus en plus sédentaire : La sédentarité tend à gagner de la place

Les dernières statistiques montrent que de moins en moins de Français pratiquent régulièrement du sport. Pire, le seuil de 10 000 pas par jour préconisé par l’Organisation Mondiale de la Santé pour rester en forme n’est pas atteint par plus de 75% des 18-64 ans. La sédentarité gagne du terrain, en cause les écrans.

Pourtant, vous êtes de plus en plus nombreux à suivre les conseils de votre coach Jiwok pour rester en forme et faire du sport ! Votre nouvelle mission : vous devez le faire découvrir Jiwok à vos amis et à votre famille afin d’inverser cette tendance !

Les jeunes passent de plus en plus de temps devant leurs écrans

En effet, d’après une enquête réalisée par l’Irmes pour l’association Assureurs Prévention, la pratique du sport ou d’une activité physique régulière a baissé de -5% en France. Si dans l’ensemble de l’Europe, la proportion des personnes qui se déclarent ne faire ni activité physique ni sport a augmenté de 3% passant de 39% à 42%, en France cette augmentation est de 8%.

Cette tendance ne risque pas de s’inverser malgré les nombreuses mises en garde lancées par les spécialistes pour que les Français, surtout les jeunes bougent un peu plus.
Les 10 000 pas par jour préconisés par l’OMS pour garder sa forme ou pour ne pas prendre du poids sont loin d’être atteints et en première ligne des causes de cette sédentarité se trouvent les écrans des ordinateurs et télévision.

Les jeunes font de moins en moins de sport
Les résultats de ces enquêtes sont d’autant plus inquiétants selon le Pr Jean-François Toussaint, Directeur de l’Irmes (Institut de recherche biomédicale et d’épidémiologie du sport/Insep) que les jeunes de 18-24 ans font en moyenne 8 000 pas par jour, soit bien en deçà du seuil requis. La tendance à la sédentarité augmente dans cette tranche d’âge et les avancées technologiques n’y sont pas étrangères.
En effet, les jeux vidéo, les ordinateurs à travers la globalisation des réseaux sociaux, les tablettes et les smartphones ainsi que les télévisions contribuent grandement à occuper les jeunes et les empêcher de faire des exercices physiques.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

16 juin 2014

perdre 5 à 10 kilos naturellement

Vous courrez pour différentes raisons : commencer à courir, courir un semi marathon, perdre du poids, courir plus vite, finir 10 km etc….. Ce sont des objectifs personnels qui vous souhaitez réaliser.

Et si en plus de votre objectif, vous aidiez une cause ? Si Chaque foulée de votre entrainement se convertissait en don pour une association ?

C’est ce que vous propose Charity Miles !

Alors commence cela fonctionne ?

Vous téléchargez l’application Charity Miles sur votre téléphone (Iphone ou Android) et à chaque de séances de votre entrainement, vous lancez l’application de Charity Miles.
Et pour chaque mile parcourus (1,6 km), vous faîtes un don automatique de 25 cents à une association qui est listée dans l’application.
Cet argent ne sort pas de poche mais celles de philanthropes qui ont réuni un million de dollars.

En plus de vous faire du bien, vous pourrez lutter contre le cancer ! Une double motivation pour atteindre votre objectif !!!!!
Lire la suite »

starstarstarstarstar

couri-pres-de-chez-soi

(crédit photo : jnthnhys )

Il n’est pas toujours évident de trouver un parcours pour courir quand on est débutant en course à pied , voici quelques conseils pour vos séances d’entrainement Jiwok.

Tout d’abord il est important de noter qu’il existe une vraie différence si vous habitez en ville ou au milieu de la nature.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

07 juin 2014

mesotherapie

Notre médecin du sport et mésothérapeuthe attaché à l’INSEP, Dr Charles Aisenberg vous a rédigé un nouvel article concernant la mésothérapie.

Bonne lecture .

Petite présentation de cette technique thérapeutique que j’ai évoquée dans mon premier billet.

Tout d’abord, c’est une invention Française ! (Eh oui ma brave dame).

La mésothérapie fut créée en 1952 par le Dr Pistor qui eu l’idée géniale –ô combien simple – de diminuer au maximum la distance entre le médicament et le mal à traiter.

Reconnue en 1987 par l’académie nationale de médecine comme faisant partie intégrante de la médecine classique. Puis vient le Diplôme universitaire en même temps que la Méso rentre à l’hôpital.

En 2005, l’assurance maladie crée un acte de Méso dans le traitement de la douleur.

Qu’est ce que la Mésothérapie ?

C’est le traitement de certaines pathologies par l’injection locale de petites doses de médicaments. Ces injections sont très superficielles (de 1 à 13 mm) et peu douloureuses.

Le matériel (seringues et aiguilles) utilisé est bien évidemment stérile et à usage unique.

Les injections peuvent être « manuelles » avec seringue et aiguille ou « assistée » d’un injecteur électronique.

Quels produits sont utilisés en Mésothérapie ?

Toujours des produits autorisés par la Haute Autorité de Santé Française et disponibles en Pharmacie : anti-inflammatoires, décontracturants, antioedémateux, vasodilatateurs, calcitonines, magnésium, vitamines, etc.

La seringue contient 2 à 3 produits au maximum.

JAMAIS DE CORTISONE ! Ce n’est pas une infiltration !

Qui pique t’on en Mésothérapie ?

Tout le monde! Hommes, femmes (y compris enceintes) et enfants.

Que peut-elle soigner ?

* les traumatismes sportifs : tendinites, entorses, périostites, contractures, hématomes, etc.
* les douleurs d’arthrose : dos, genoux, chevilles, etc.
* les névralgies et certaines céphalées d’origine vertébrale
* les cicatrices fibreuses (avec adhérences)
Lire la suite »

starstarstarstarstar

02 juin 2014

bien-choisir-ses-chaussures-de-sport

(Crédit photo : Perfecto Insecto )

Comment bien choisir ses chaussures de running ?

Les sportifs de nos jours ont de quoi être totalement perdus devant le nombre croissant de styles de chaussures de running qui apparaissent sur le marché. De plus il est très important de bien choisir ses chaussures car une chaussure mal adaptée augmente fortement le risque de blessure.

Le premier conseil va sembler évident mais n’est pas toujours appliqué : prendre des chaussures avec la bonne pointure et dans lesquelles vous êtes à l’aise, la pointure de la chaussure de sport n’est pas toujours représentative de votre pointure habituelle donc essayez toujours les chaussures et n’hésitez pas à faire quelques petites foulées dans le magasin.

Il faut ensuite choisir ses chaussures en fonction du terrain sur lequel vous courrez, sur des terrains meubles il vaudra mieux porter une paire de chaussure plutôt rigide et crantée augmentant la stabilité du pied en revanche sur une surface dur comme le bitume il faudra prendre une paire de chaussure avec de l’amortit (semelle épaisse) pour protéger au maximum les articulations des chocs répétés. Attention « trop d’amortit tue l’amortit » et augmente les chances d’entorses et de tendinites.
Nous allons maintenant nous attaquer au cœur du problème et parler des 3 grands types de chaussures qui s’affrontent :

Les chaussures universelles : ce sont les chaussures les plus adaptés à la plupart des sportifs. Elles comportent un bon amortit et une bonne souplesse tout en étant suffisamment rigide pour stabiliser correctement le pied. De plus elles sont également les plus adaptées pour accueillir les semelles orthopédiques. Ces chaussures sont celles que les podologues recommandent le plus puisque ce sont celle qui s’adaptent le mieux aux différentes situations qu’un jogger puisse rencontrer.

Les chaussures pronatrices : le mouvement de pronation du pied consiste à soulever le bord externe du pied, la chaussure aura donc tendance à charger la partie interne du pied et à décharger la partie externe, on parle également de chaussure valgisante. Ce type de chaussure ne me semble pas être très adapté pour une quelconque pratique sportive, forcer le pied dans une position assez inhabituelle pendant le sport semble être le meilleur moyen de déclencher des pathologies telle qu’une aponévrosite plantaire (douleur de la plante du pied). Il faut faire très attention aux soit disant vendeurs de chaussures spécialisés en sport et à leur jargon très marketing. Le fait d’avoir un pied pronateur ou supinateur (ce qui en soit ne veut pas dire grand-chose non plus) n’est pas forcément révélateur de quoique ce soit, de plus le fait de mettre le pied en supination ou pronation a bien évidemment des conséquences biomécaniques sur les étages articulaires sus jacent (genou, hanche et dos).

Les chaussures supinatrices : ces chaussures entrainent donc un mouvement contraire à la pronation c’est-à-dire un soulèvement du bord interne du pied, on a alors décharge de la partie interne du pied et charge de la partie externe (excellent moyen de se faire des entorses de cheville). Encore une fois cette position pour le pied ne me parait pas être très judicieuse non plus, elles peuvent également déclencher plusieurs pathologies notamment au niveau du genou (dans le cas d’un génu varum qui est très masculin).

L’usure de vos chaussures peut être révélatrice de beaucoup de chose, une « bonne usure » est la suivante : usure postéro externe modérée du talon et usure importante sous la 1ère tête métatarsienne et le gros orteil. Toute autre usure est due à une déformation architecturale du pied qui pourra être corrigée par une paire de semelle orthopédique.

Pour conclure le meilleur moyen de ménager sa monture pendant le sport est de prendre des chaussures universelles et de faire des paires de semelle orthopédique spéciale sport en cas de déformation architecturale ou de pathologies.

N’oubliez pas que vos chaussures ont une durée de vie d’environ 1500 km à 2000 km.

Une fois vos chaussures bien choisies, vous serez bien équipé pour votre programme running Jiwok.

starstarstarstarstar

ceasoljpg

(Crédit photo : ceasol)

La nutrition du sportif est un élément important dans son entrainement.

Et, certains aliments comme la Cranberry vous seront utiles.

La Cranberry, ou canneberge, est une petite baie proche de l’airelle est surtout vendue sous forme de jus de fruits et de fruits séchés.

Les propriétés de la Cranberry résident dans son exceptionnelle teneur en antioxydants; des études cliniques ont de plus prouvé son efficacité contre les cystites et les infections urinaires.

L’activité physique augmente la consommation d’oxygène, qui provoque une oxydation de notre corps : fatigue, crampe, etc…

Ainsi il important quand vous suivez un entrainement de manger des antioxydants comme la Cranberry qui est le plus riche de tous les fruits courants en antioxydants.

Les cranberries aident également le sportif à compenser les pertes de zinc et de magnésium.

Bon appétit 😉

starstarstarstarstar

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories