10 juin 2014
casque sport

Des écouteurs JBL adaptés au sport (courir ne musique)

Chaque fabricant de casque se doit d’avoir dans sa gamme des casques ou écouteurs pour les sportifs.

En effet, comme vous le savez, faire du sport et courir en musique nécessite des écouteurs adaptés aux exigences d’une séance de sport : transpiration, maintien, étanchéité, rendu sonore, etc…

Cette semaine je vous présente les écouteurs intra-auriculaires JBL Synchros Reflect et JBL Synchros Reflect BT.

Le premier point intéressant avec ces écouteurs sports c’est le système Freebit. Ce sont des oreillettes, disponibles en 3 tailles, S, M et L, qui s’adaptent à votre oreille afin de rester parfaitement en place pendant votre séance d’entrainement : course à pied, marche, vélo d’appartement, elliptique, tapis de course, trail, etc….

Par ailleurs, les cordons de ces écouteurs sports sont réfléchissants. Ainsi, si vous allez courir la nuit ou début de soirée, vous pourrez être vu par les automobilistes. N’hésitez pas à le doublez par un autre accessoire pour courir le soir.

casque sport

Ces cordons disposent aussi d’un système d’extension personnalisable. Vous choisissez la longueur idéale pour utiliser votre lecteur mp3 ou smartphone de façon optimale. Vous pouvez ainsi transporter votre lecteur mp3 ou Smartphone dans votre poche ou dans un brassard.

Au niveau de la qualité sonore, vous ne serez pas déçu, les casques sport JBL délivrent un super son (Précision : JBL est un fabricant très réputé dans le monde la Hifi).

La version des écouteurs Synchros Reflect BT intégre un système sans fil Bluetooth.

Concernant les prix, le JBL Synchros Reflect – Écouteurs intra-auriculaires est vendu 69,99 € et JBL Synchros Reflect BT – Écouteurs intra-auriculaires avec fonction Bluetooth : 99,99 €.
Enfin, de nombreux couleurs existent, vous pourrez facilement trouvé le choix de différents coloris.

Ces écouteurs sports seront un compagnon adapté à votre coach Jiwok!

starstarstarstarstar

07 juin 2014

mesotherapie

Notre médecin du sport et mésothérapeuthe attaché à l’INSEP, Dr Charles Aisenberg vous a rédigé un nouvel article concernant la mésothérapie.

Bonne lecture .

Petite présentation de cette technique thérapeutique que j’ai évoquée dans mon premier billet.

Tout d’abord, c’est une invention Française ! (Eh oui ma brave dame).

La mésothérapie fut créée en 1952 par le Dr Pistor qui eu l’idée géniale –ô combien simple – de diminuer au maximum la distance entre le médicament et le mal à traiter.

Reconnue en 1987 par l’académie nationale de médecine comme faisant partie intégrante de la médecine classique. Puis vient le Diplôme universitaire en même temps que la Méso rentre à l’hôpital.

En 2005, l’assurance maladie crée un acte de Méso dans le traitement de la douleur.

Qu’est ce que la Mésothérapie ?

C’est le traitement de certaines pathologies par l’injection locale de petites doses de médicaments. Ces injections sont très superficielles (de 1 à 13 mm) et peu douloureuses.

Le matériel (seringues et aiguilles) utilisé est bien évidemment stérile et à usage unique.

Les injections peuvent être « manuelles » avec seringue et aiguille ou « assistée » d’un injecteur électronique.

Quels produits sont utilisés en Mésothérapie ?

Toujours des produits autorisés par la Haute Autorité de Santé Française et disponibles en Pharmacie : anti-inflammatoires, décontracturants, antioedémateux, vasodilatateurs, calcitonines, magnésium, vitamines, etc.

La seringue contient 2 à 3 produits au maximum.

JAMAIS DE CORTISONE ! Ce n’est pas une infiltration !

Qui pique t’on en Mésothérapie ?

Tout le monde! Hommes, femmes (y compris enceintes) et enfants.

Que peut-elle soigner ?

* les traumatismes sportifs : tendinites, entorses, périostites, contractures, hématomes, etc.
* les douleurs d’arthrose : dos, genoux, chevilles, etc.
* les névralgies et certaines céphalées d’origine vertébrale
* les cicatrices fibreuses (avec adhérences)
Lire la suite »

starstarstarstarstar

06 juin 2014

jiwok_runningandsex.jpg
(crédit : smovia )

La motivation est un élément important lorsque vous faîtes du sport !

Sans motivation, vous trouvez toujours une bonne excuse pour ne pas réaliser votre séance Jiwok
Mais comme toute chose, la motivation ca se travaille.

Alors comment ?

– Tout d’abord en partageant avec vos proches (amis, famille, etc..) votre objectif afin qu’ils vous soutiennent et vous motivent. Cela fonctionne très bien quand vous partagez votre objectif sur votre profil facebook ou twitter… Vous recevrez de nombreux encouragements !)

– En partageant vos questions, votre baisse de motivation, vos joies avec les autres Jiwoker sur le forum ici !
Cela peut paraître simple comme cela, mais échanger avec ses proches ou avec d’autres personnes dans la même situation que soit, cela vous aidera énormément.

Lisez les témoignages des Jiwokers : Vous serez inspiré par tous ces hommes et femmes qui ne faisaient pas de sport et qui maintenant courent 1 heure, ont perdu 10 kgs sur leur vélo d’appartement, courent le marathon en 3h, etc…. La lecture de ces expériences vous aidera à continuer dans votre effort et à garder la motivation qui vous a permis de commencer !

– N’hésitez pas à contacter notre équipe de coach, si vous avez besoin de conseils ou astuces supplémentaires sur votre entrainement.

– Mais vous pouvez trouver d’autres sources de motivation (pour les hommes sur la photo du dessus)

Pour les femmes :
jiwok_runningsex3.jpg
(crédit : Johan Bøgh)

Pour tout le monde :
jiwok_runningsex4.JPG
(crédit : wparson)

Si vous courez dans le virtuel :
jiwok_runningsex5.jpg

Et n’oubliez pas : GO GO GO !

starstarstarstarstar

02 juin 2014

bien-choisir-ses-chaussures-de-sport

(Crédit photo : Perfecto Insecto )

Comment bien choisir ses chaussures de running ?

Les sportifs de nos jours ont de quoi être totalement perdus devant le nombre croissant de styles de chaussures de running qui apparaissent sur le marché. De plus il est très important de bien choisir ses chaussures car une chaussure mal adaptée augmente fortement le risque de blessure.

Le premier conseil va sembler évident mais n’est pas toujours appliqué : prendre des chaussures avec la bonne pointure et dans lesquelles vous êtes à l’aise, la pointure de la chaussure de sport n’est pas toujours représentative de votre pointure habituelle donc essayez toujours les chaussures et n’hésitez pas à faire quelques petites foulées dans le magasin.

Il faut ensuite choisir ses chaussures en fonction du terrain sur lequel vous courrez, sur des terrains meubles il vaudra mieux porter une paire de chaussure plutôt rigide et crantée augmentant la stabilité du pied en revanche sur une surface dur comme le bitume il faudra prendre une paire de chaussure avec de l’amortit (semelle épaisse) pour protéger au maximum les articulations des chocs répétés. Attention « trop d’amortit tue l’amortit » et augmente les chances d’entorses et de tendinites.
Nous allons maintenant nous attaquer au cœur du problème et parler des 3 grands types de chaussures qui s’affrontent :

Les chaussures universelles : ce sont les chaussures les plus adaptés à la plupart des sportifs. Elles comportent un bon amortit et une bonne souplesse tout en étant suffisamment rigide pour stabiliser correctement le pied. De plus elles sont également les plus adaptées pour accueillir les semelles orthopédiques. Ces chaussures sont celles que les podologues recommandent le plus puisque ce sont celle qui s’adaptent le mieux aux différentes situations qu’un jogger puisse rencontrer.

Les chaussures pronatrices : le mouvement de pronation du pied consiste à soulever le bord externe du pied, la chaussure aura donc tendance à charger la partie interne du pied et à décharger la partie externe, on parle également de chaussure valgisante. Ce type de chaussure ne me semble pas être très adapté pour une quelconque pratique sportive, forcer le pied dans une position assez inhabituelle pendant le sport semble être le meilleur moyen de déclencher des pathologies telle qu’une aponévrosite plantaire (douleur de la plante du pied). Il faut faire très attention aux soit disant vendeurs de chaussures spécialisés en sport et à leur jargon très marketing. Le fait d’avoir un pied pronateur ou supinateur (ce qui en soit ne veut pas dire grand-chose non plus) n’est pas forcément révélateur de quoique ce soit, de plus le fait de mettre le pied en supination ou pronation a bien évidemment des conséquences biomécaniques sur les étages articulaires sus jacent (genou, hanche et dos).

Les chaussures supinatrices : ces chaussures entrainent donc un mouvement contraire à la pronation c’est-à-dire un soulèvement du bord interne du pied, on a alors décharge de la partie interne du pied et charge de la partie externe (excellent moyen de se faire des entorses de cheville). Encore une fois cette position pour le pied ne me parait pas être très judicieuse non plus, elles peuvent également déclencher plusieurs pathologies notamment au niveau du genou (dans le cas d’un génu varum qui est très masculin).

L’usure de vos chaussures peut être révélatrice de beaucoup de chose, une « bonne usure » est la suivante : usure postéro externe modérée du talon et usure importante sous la 1ère tête métatarsienne et le gros orteil. Toute autre usure est due à une déformation architecturale du pied qui pourra être corrigée par une paire de semelle orthopédique.

Pour conclure le meilleur moyen de ménager sa monture pendant le sport est de prendre des chaussures universelles et de faire des paires de semelle orthopédique spéciale sport en cas de déformation architecturale ou de pathologies.

N’oubliez pas que vos chaussures ont une durée de vie d’environ 1500 km à 2000 km.

Une fois vos chaussures bien choisies, vous serez bien équipé pour votre programme running Jiwok.

starstarstarstarstar

ceasoljpg

(Crédit photo : ceasol)

La nutrition du sportif est un élément important dans son entrainement.

Et, certains aliments comme la Cranberry vous seront utiles.

La Cranberry, ou canneberge, est une petite baie proche de l’airelle est surtout vendue sous forme de jus de fruits et de fruits séchés.

Les propriétés de la Cranberry résident dans son exceptionnelle teneur en antioxydants; des études cliniques ont de plus prouvé son efficacité contre les cystites et les infections urinaires.

L’activité physique augmente la consommation d’oxygène, qui provoque une oxydation de notre corps : fatigue, crampe, etc…

Ainsi il important quand vous suivez un entrainement de manger des antioxydants comme la Cranberry qui est le plus riche de tous les fruits courants en antioxydants.

Les cranberries aident également le sportif à compenser les pertes de zinc et de magnésium.

Bon appétit 😉

starstarstarstarstar

26 mai 2014

barefoot running ou minimalisme running

(crédit photo : cancocom )

FiveFingers condamné pour publicité mensongère

Très en vogue ces dernières années, le barefoot running rencontre de sérieux problèmes notamment à cause des risques que présenterait ces chaussures de course à pied pour une certaine catégorie de personnes. Vibram vient même de se faire condamner par un tribunal pour publicité mensongère.

Publicité mensongère
De nombreux coureurs ont choisi de courir avec des Fivefingers qui imitent la course naturelle pieds nus, plus connues sous le nom de course minimaliste.

Depuis leur apparition sur le marché en 2009, leur succès ne se dément pas et les adeptes des barefoot running ne cessent d’augmenter en nombre.

Mais Vibram, qui est la société qui fabrique ce genre de chaussures s’est brutalement faite rappelée à l’ordre par les autorités suite à de nombreuses plaintes déposées par des acheteurs non satisfaits par ces chaussures à orteils.

Un collectif d’acheteurs lésés qui avaient cru aux affirmations de Vibram selon lesquelles « les chaussures FiveFingers sont efficaces pour renforcer les muscles ou minorer les blessures » s’était porté partie civile pour attaquer la société en justice pour publicité mensongère.

Menée par Valerie Bezdeck, une joggeuse ayant utilisé ces chaussure minimalistes, cette fronde insiste sur le fait que Vibram n’aurait effectué aucune étude scientifique pour appuyer ses assertions et qu’il ne fait que mentir aux consommateurs.

A l’origine de problèmes osseux
Des scientifiques Outre-Atlantique ont mené des études sur deux groupes de coureurs dont le premier porta des chaussures de sport classiques tandis que le second s’est vu mettre aux pieds des barefoot running.

Les conseils de Vibram, le fabricant des chaussure minimalistes, ont été suivis à la lettre par le second groupe en respectant la période transitoire de 10 semaines et en suivant un rythme progressif pour s’adapter à ces chaussures pieds nus.

Après la période de test, les résultats sont parus dans la revue Medicine & Science in Sports & Exercise et sont loin d’être en faveur des chaussure minimalistes. En effet, si les tissus n’ont pas connu de réelles transformations, par contre des IRM effectués sur les pieds des coureurs ont montré que ceux-ci ont montré des lésions sérieuses. Sur les 19 coureurs du groupe FiveFingers, 10 présentent une blessure des os des pieds contre 1 sur 17 pour le groupe classique.

Parmi ces 10 coureurs blessés, 2 ont même contracté une fracture de fatigue. Tous les sujets ont présenté une quantité trop importante du liquide de la moelle épinière, signe qu’ils ont une blessure.

Le résultat de ces études est accablant pour Vibram et ses FiveFingers et les spécialistes déconseillent vivement de les porter surtout pour les personnes en excès de poids ou qui ont des problèmes au niveau de leurs pieds.

Un avis médical est également fortement conseillé avant que le coureur ne décide de porter des chaussures pieds nus.

Notre podologue Jiwok avait déjà attiré votre attention sur les blessures liées au barefoot.

Les plaignants ont ainsi obtenu gain de cause et Vibram a dû payer pas moins de 3,75 millions de dollars (2,7 millions d’euros) de dédommagement aux personnes qui ont acheté ses barefoot running depuis l’année 2009 selon la presse américaine.

La société a également été contrainte de permettre aux clients de se faire rembourser sur son site à raison de 20 à 50 dollars (14,5 à 36 euros) par paire pour chaque plainte valide.

Est ce que vous allez continuer à courir avec des chaussures minimalistes pendant vos entraînements Jiwok ?

starstarstarstarstar

22 mai 2014