17 novembre 2015

musique running

Cette semaine a été terrible. Vu le nombre de victime, j’imagine que certains Jiwokers ont été touchés de près ou de loin par les événements de ce week-end.

Toute l’équipe de Jiwok pense à vous et à vos proches. Nos pensées vont également aux victimes et à leurs familles.

Pour égailler (un peu) la semaine, je vous ai retrouvé une chanson et une grenouille à mettre dans votre lecteur mp3 ou votre smartphone :  » Love is all  » Roger Glover and the butterfly ball.

C’est un morceau véhicule tellement de bonheur et de joie qu’il me semble indispensable en ce moment ainsi que pour vos séances d’entrainement Jiwok.

Cette chanson pop-rock de 1974 est l’hymne de toute un génération.

Bonne écoute et bon courage à tous !

starstarstarstarstar

16 novembre 2015

test avis wave 18 mizuno running

Avis et test Mizuno Wave 18

Après les tests des T-shirt Kiprun de Kalenji et la version brassière pour les femmes, voici le méga test et avis de 4 Jiwoker sur les Mizuno Wave 18.

Après cette lecture, vous serez tout cette paire de chaussure de running !!!! (Et n’oubliez de suivre nos 7 conseils pour bien choisir vos chaussures de running)

1- Aude
Ne connaissant pas Mizuno, j’étais ravie de tester cette marque, qui m’attirait depuis un certain temps.

Le design : Les chaussures sont belles, la couleur est flashy (on aime ou pas, ça reste très personnel), personnellement je déteste les chaussures flashy et pourtant j’ai adoré celles ci : je trouve que le design est classe et travaillé.

L’amorti : J’avais lu quelques avis selon lesquels les chaussures étaient un peu « dures », quel étonnement ! C’est loin d’être le cas. Ayant souffert de périostite et pratiquant beaucoup d’exercices en plyométrie (donc avec sauts), je tiens à ne pas me blesser et à ne pas choquer mon corps, j’étais donc très attentive à cette donnée.

Habituée à mes asics gel pulse 6, je ne pensais pas qu’elles pourraient être égalées ou détrônées aussi facilement…Quelle erreur ! Les Mizunos Wave rider 18 m’ont tout de suite donné une impression de confort, qui s’est révélé être omniprésent durant la course. Petits chemins et bitume, elles sont terriblement confortables. On sent moins cailloux et autres aspérités, et on ne sent pas d’impact dans les jambes.

Au fur et à mesure des séances, le confort reste identique, seul notre affect envers la chaussure augmente (et l’envie de m’acheter un t-shirt assorti aux chaussures, femme oblige, ce qui ne fait que confirmer ma tombée en amour envers Mizuno).

Le SR touch est un nouveau matériaux permettant d’absorber les chocs au niveau du talon. Il recouvre ses propriétés très rapidement, ce qui permet de sentir un amorti constamment semblable tout le long de la course : et c’est bien là la différence avec d’autres chaussures : on ressent ce confort à chaque impact, une sensation d’amorti à chaque foulée, très agréable. Cette sensation de courir sur un matelas se ressent tout de même plus sur route, ce qui en fera la meilleure amie des marathoniens.

Le poids : je ne les ai trouvé ni lourdes, ni légères, pas de particularité à signaler de ce côté là (serait-ce dû au 7 grammes seulement d’écart avec mes chaussures habituelles ? ). Il semblerait qu’elles soient toutefois 30% plus légère que d’autres modèles.

Le confort : un petit bémol à ce niveau me concernant : la première fois, j’ai dû m’arrêter 3 fois pour régler convenablement les lacets. En effet, le côté extérieur de mon pied frotte de manière douloureuse contre le logo mizuno brodé et qui se ressent à l’intérieur, c’est assez désagréable, voir douloureux. Après plusieurs essais je trouve finalement un réglage convenable : tout va bien, je ne le sens plus.
Et le problème ne se réitère pas lors des séances suivantes.

La stabilité : J’ai couru sur petit sentier avec des feuilles d’automne et des racines dissimulées, mon pied est resté stable. J’avais un peu peur de traverser ces portions mais je voulais vraiment tester la chaussure, même si elle est faite pour route principalement. Je confirme qu’elle est aussi tout à fait adaptée aux chemins (je n’irais pas jusqu’à parler de trail, mais ce n’est pas ce pour quoi elle a été conçue).

L’accroche est toutefois plus importante que ce que j’espérais pour des chaussures de route. La Wave Technology permet de maintenir mon pied droit, et je me sens confiante. C’est une plaque qui permet de répartit l’onde de choc au moment de l’impact sur le sol.
Résultat : un bon amorti et une meilleure stabilité.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

11 novembre 2015
entrainement débutant

comment bien débuter en running, jogging ou course à pied

C’est un jour férié pour de nombreux Jiwoker ! Alors profitez en pour les lire les témoignages de la semaine et allez faire du sport.

Bonne journée à tous et bonne lecture :

Chris
« J’ai toujours eu du mal à perdre du poids. J’ai suivi top de régime et autres super méthode mais rien n’a vraiment marché (ou j’ai vite repris). Comme je n’ai jamais été une grande sportive, je n’ai jamais pris conscience de l’impact sur mon corps.
Avec l’entrainement Jiwok, j’ai perdu 8 kilos en suivant toutes les séances et les conseils de nutrition. Alors ce n’est que le début, mais j’ai pris du plaisir dans l’effort. Mon corps et mon cerveau me réclame ces efforts, ce que je trouve complémentent incroyable. Je croyais que c’était uniquement pour les grands sportifs ce genre de sensation. »
(Chris suit un programme perte de poids en running)

Pierre
« C’était dur, mais j’ai réussi à passer sous les 1 h 35 pour mon semi. C’est une petite victoire personnelle.
Je me suis mis à la course à pied avec Jiwok et je débutais.
Quand je vois tout le chemin parcouru depuis. J’adore vraiment le concept de Jiwok et sur moi ça marche plutôt bien.
J’ai hâte maintenant « d’affronter » mon prochain entrainement qui sera une nouveauté pour moi : le marathon. »
(Pierre a suivi un plan semi marathon 1 h 35)

Marianne
« J’ai découvert la marche nordique l’année dernière et je trouvais cela très bien comme activité physique. Par contre, toutes mes sorties se ressemblaient donc cela devenait ennuyeux.
J’ai bien cherché des séances types sur le net, mais rien de bien attractif. J’ai découvert Jiwok et cela convient exactement à ce que je recherchais. Des séances variées, un accompagnement et un suivi. Cela me permet de rester en forme avec plaisir.
Merci à toute l’équipe pour vos précieux conseils
 »
(Marianne suit des séances marche nordique)

Jérôme
« Mon premier trail s’est très bien passé. Je n’ai pas trop souffert. J’avais des doutes pendant la préparation sur ma capacité à réussir ce premier trail. Mais en fait, tout s’est bien passé. Merci Jiwok »
(Jérôme a suivi un plan d’entrainement trail)

Ellen
« J’arrive à la séance 7, et je peux désormais courir 2km sans pause – quand avant, une distance de 150m me semblait très long. Quel plaisir de voir une progression !! »
(Ellen suit un entrainement débuter le running objectif courir 30 minutes)

Thierry
« Nickel,jusqu’à maintenant tout va bien très bon coaching ! »
(Thierry suit un programme reprise après blessure)

Et vous, votre entrainement Jiwok cela donne quoi ?

starstarstarstarstar

10 novembre 2015

op

Vous êtes nombreux à vous poser des questions sur les semelles à mettre ou non pendant vos séances d’entrainement, voici un article qui pourrait vous éclairer.

« Aujourd’hui beaucoup de zones d’ombres existent autour de la podologie et des semelles orthopédiques, à travers cet article nous allons tenter d’éclaircir certains points et effacer certains stéréotypes.

Le stéréotype majeur est le suivant : « les podologues ne s’occupent que des pieds. »

Cette assomption que beaucoup de personnes font est complètement erronée, la base de travail du podologue est le pied et ce dernier lui permet d’agir à distance sur la cheville, le genou, la hanche et le dos.

Le pied a un rôle primordial dans l’équilibre biomécanique du corps humain.

Chaque étage articulaire peut être rééquilibré, dévier ou encore ascensionner par quelques éléments judicieusement placés sous la plante des pieds.

Prenons un exemple tout simple : qui n’a jamais eu mal au pied à cause de ses chaussures obligeant une démarche différente entrainant des courbatures dans la hanche ou même des douleurs au dos. La position du pied sous le corps influe sur tous les muscles et les articulations sollicités lors de la marche ou de la course.
A l’inverse il est bien évident que les positions du genou, de la hanche et les déformations de la colonne vertébrale ont également une grande influence sur le comportement du pied.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

09 novembre 2015

manchon de comression a quoi ca sert

Le Manchon de compression à quoi ca sert ?

Le manchon de compression (comme les vêtements de compression en général) est devenu en quelques années l’un de ces accessoires dont tout le monde connaît le nom, que beaucoup porte et qui surtout fait beaucoup parler de lui à l’entrainement comme lors des grands événements.

Aujourd’hui encore, il n’est pas évident de s’y retrouver dans la jungle des produits des marques les plus cotées du marché comme Sigvaris ou des produits plus destinés au grand public comme Decathlon.

Au vu du succès du produit et du prix relativement élevé de cette chaussette, il est tout de même intéressant de voir si on fait cet achat en vain ou non et surtout dans quelles situations les manchons de compression ont vraiment leur utilité.

Il convient avant tout de se faire une idée précise de tout ce que l’on dit à propos des manchons de compression.

La liste est longue et si certaines idées tombent sous le bon sens, d’autres demandent à que l’on les exploite un peu plus. Ainsi, les revendeurs de ces produits nous disent qu’il servent pour les points suivants :

– Renforce le retour veineux, c’est à dire que cela accélère le flux sanguin
– Réduit l’accumulation des toxines dans un muscle qui naturellement en accumule beaucoup
– Favorise l’élimination des toxines pendant l’effort
– Amélioration de la récupération après l’effort
– Réduction des douleurs liées à l’activité physique et diminution de la fatigue musculaire après l’effort
– Amélioration de l’endurance et prolongation de l’effort
– Nette augmentation de la tonicité musculaire
– Réduction des vibrations musculaires
– Réduction du ballottement de la masse musculaire qui entraîne des périostites par la simple compression de la jambe
– Amélioration de l’oxygénation musculaire, tendineuse et ligamentaire

C’est à peu près ainsi que l’on peut faire le tour de tout ce que l’on dit sur les manchons de compression et les chaussettes de récupération qui sont similaires dans le principe. Essayons toutefois de démêler le vrai du faux.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

03 novembre 2015

casque sans fil sport

Ecouteurs sport sans fil : AL3 Freedom

De temps en temps, j’aime vous faire découvrir des nouveaux casques ou écouteurs sport.

Comme je vous le dis souvent, lors de la pratique du sport en musique comme courir en musique ou pédaler en musique, le choix de votre casque audio est aussi important que le choix de vos chaussures de running.

En effet, il est important de choisir un casque adapté à votre morphologie, à vos préférences et à votre sport.

Cette semaine, je vous présente les écouteurs sport AL3 Freedom sans fil de MIIEGO.

MIIEGO® est société Danoise qui s’est spécialisée depuis 2010 dans l’élaboration de casque pour le sport et la performance.

Ils proposent ainsi une gamme assez large d’écouteur et de casque sport sans fil adaptés aux besoins de chaque sportif.

Leur slogan c’est : MIIEGO®. Pas de fils. Pas de soucis. 🙂

Parmi cette gamme, je vous présente aujourd’hui le AL3 Freedom.

ecouteur sans fil cou

Le AL3 Freedom est un casque sans fil tour de cou.

Un casque tour de cou vous permet de le porter sur votre nuque une fois votre séance terminée et surtout il se cale bien autour de votre tête afin de ne pas bouger pendant l’effort de votre entrainement.

Comme tout casque sport, le Freedom est résistant à l’eau et il possède une autonomie de 7 heures en mode musique et 250 heures en veille.

Il se connecte à votre smartphone ou votre lecteur mp3 via bluetooth (sans fil).

Point intéressant, Le AL3 Freedom existe en modèle pour femme : le tour de cou est plus petit afin de s’adapter à la morphologie féminine.

Enfin ce casque pèse 40 grammes et vendu 79 euros.

Si vous devez acheter un nouveau casque pour votre entrainement Jiwok, je pense que vous devriez vous intéresser à celui-ci.

starstarstarstarstar

02 novembre 2015

crampe running course à pied jogging

Comment éviter les crampes

La crampe est l’ennemi du coureur et du sportif.

En pleine action, en pleine course (10 km, semi, marathon, ou trail) ou à l’entrainement de running, là voilà qui frappe sans crier gare un muscle, souvent ceux des jambes.

Une fois survenue, il n’y a pas grand chose à faire. Elle oblige le muscle à se contracter et difficile de continuer à l’utiliser dans ces conditions.

Pourtant, la crampe n’est pas une fatalité et tous les sportifs ont leurs rituels pour éviter d’en être victime.

Vous trouverez ci dessus les trois points essentiels qui permettent à chacun, du coureur débutant au runner confirmé de les limiter au maximum.

Avant de voir comment éviter ces fameuses crampes, il est déjà intéressant d’apprendre à connaître son ennemi.

Qu’est ce qu’une crampe ?

La crampe est un spasme musculaire, c’est à dire une contraction involontaire d’un muscle qui nous sert à mouvoir notre corps.

Il faut savoir qu’il y a typologie variée des crampes. Elles ne touchent parfois qu’une partie d’un muscle, d’autre fois le muscle entier et parfois un ensemble de muscles.

Ce sont surtout les jambes qui sont touchées par ce phénomène. Sans entrer dans les détails médicaux, il faut savoir que la crampe est entraînée par un dérèglement de la perception de l’effort par les récepteurs se trouvant au niveau de ces muscles.

Il faut se donner les moyens de combattre ce qui cause les crampes. Vous trouverez ci dessous des règles à bien suivre.

1- Au coeur de tout, l’hydratation

L’hydratation indispensable

Le sport amène à une hausse de la température du corps même lors d’une simple séance d’entrainement ou d’échauffement.

Celui ci est mis en branle tout entier pour répondre à la demande de l’activité physique. Résultat, la température du corps augmente rapidement. En contrepartie, le corps va augmenter la sudation pour éliminer la chaleur interne.

Cette sudation, si elle est très bénéfique, est aussi la première cause de l’élimination de l’eau du corps ainsi que de sels minéraux. Ces derniers sont toutefois indispensables à la réaction chimique qui permet la contraction musculaire. Il est donc absolument indispensable de boire pendant l’effort physique pour compenser la perte d’eau qui se fait lors de l’effort.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories