15 décembre 2015

courir-nature.jpg
(crédit photo : Hape Gera )

Après la lecture de l’article de Laurent ( blog vraiment top sur l’écologie )« Ces sports qui nous rapprochent de la nature – La course à pied », je me suis dis qu’il serait vraiment intéressant de le reproduire sur le blog de Jiwok du fait des nombreuses idées que Jiwok partagent avec cet article (et surtout en période de la COP21)

Je tiens à préciser que la reproduction de cet article s’effectue dans le cadre de la licence creative commons mis en place sur le blog ecolo info.

Bonne lecture

 » Pour ce quatrième article consacré aux sports nature, nous nous intéressons au sport le plus naturel à pratiquer et sûrement le plus ancien… Vous l’avez bien compris nous parlons de la course à pied ! Même si l’homme ou la femme ne courent plus vraiment pour chasser leurs proies, nos vies trépidantes nous ont donné de nouvelles raisons pour courir 🙂 Son intérêt a évolué au fil du temps mais la course à pied reste un sport naturel, pas seulement dans son approche biodynamique mais surtout pour le contact à la terre et l’énergie qu’elle nous restitue.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

14 décembre 2015

ecouteur pour courir

Écouteurs sport personnalisés à la forme de vos oreilles.

Je pense que ces écouteurs sont les plus innovants que j’ai pu voir ces dernières années.

Revols, société spécialisée dans la création de casques et écouteurs vient de lancer un système d’écouteurs très personnalisés qui permet de créer des écouteurs totalement adaptés à la forme de votre conduits auditifs en moins d’une minute ! (C’est une première mondiale)

Ces écouteurs sport prennent l’empreinte de votre conduit auditif. Et, En 1 minute, ils s’adaptent leur forme !

C’est un procédé de moulage totalement innovant.

Les écouteurs sont livrés « mou ». Puis vous les introduisez dans vos oreilles et vous lancez l’application Iphone ou Android.

Et là, en 60 secondes, les écouteurs se « moulent » à vos oreilles et durcissent après 60 secondes afin de prendre une forme définitive complètement personnalisées à vos oreilles !

Ces écouteurs sont ainsi conçus pour vous offrir un confort inégalée et ne pas bouger pendant les efforts de votre entrainement.

En effet, si vous prenez les écouteurs sports « standard », ils sont soit trop grand, trop petit ou tout simplement ne correspondent pas à vos oreilles.

Ainsi, ces écouteurs peuvent être désagréables à porter pendant une séance d’entrainement et peuvent tomber ou ne pas bien rester en place.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

pas le temps de courir

Je n’ai pas le temps de courir

Pour le running comme pour d’autre sport, on entend souvent l’excuse du manque de disponibilité pour trouver le moyen de ne pas aller faire un peu de sport.

Il s’agit bel et bien d’une excuse et ce qui vous manque c’est un peu de motivation, cette étincelle qui va vous faire mettre aux pieds vos chaussures de course.

L’excuse du manque de temps peut être recevable sur un moment ponctuel, lors d’un évènement particulier.

Mais la routine du quotidien laisse le temps d’aller faire du sport en particulier la course à pied qui n’est pas chronophage.

Courir peut se réaliser un peu partout et ne demande pas de s’équiper beaucoup.

Il est donc facile d’aller faire une séance de course. D’autant plus qu’il n’est pas nécessaire de partir des heures pour que cela soit bénéfique.

1- Se fixer des objectifs
Pour garder sa motivation intacte et chaque jour vouloir aller courir, il faut se fixer des objectifs. Cela peut concerner une perte de poids, atteindre un objectif-temps (courir 30 minutes, courir 45 minutes ou courir 1 heure) ou essayer de viser un résultat sur une course.

Peu importe en réalité votre objectif, chacun fait ce qui lui tient à coeur.
Mais en vous focalisant sur les objectifs, la séance de course à pied deviendra le moyen de réussir. Vous irez donc beaucoup plus facilement chercher vos chaussures de running (Au passage, comment bien choisir ses chaussures de running ?).

2- Quand aller courir ?
Chacun à son planning, la façon d’organiser son temps en fonction de son travail, de sa vie de famille et de ses impératifs. Toutefois, quel que soit le moment, il y a toujours un moyen de trouver quelques minutes.

Le matin est un très bon moment de la journée d’autant plus qu’il est facile de jouer avec son réveil. En effet, rien que de brancher le réveil pour aller courir le lendemain matin est une très bonne chose. On se couche avec l’idée d’aller faire du sport le lendemain matin. Une fois que le réveil sonne, on sait pourquoi on s’est levé et d’un coup la motivation est là. Et puis si les matinées sont chargées, il est toujours possible de mettre le réveil un peu plus tôt et de gagner ainsi le temps manquant.

Sur la pause déjeuner, il faut reconnaître qu’il n’est pas possible toujours de courir. Il faut une pause assez longue pour cela et avoir une douche à disposition après la séance de running.

Le soir est un moment particulier pour aller courir. Il y a le travail qui se finit tard, il y a les enfants qu’il faut aller chercher à l’école. Mais dans le fond le soir est un bon moment.
Une fois ces impératifs passés, combien de temps vous reste t-il à passer devant la télé par exemple ? Le soir est toujours une période où l’on peut trouver 30 ou 40 minutes. Alors avec un peu de motivation, les chaussures sont faciles à enfiler à ce moment de la journée. ( Courir le matin ou le soir ?)
Lire la suite »

starstarstarstarstar

09 décembre 2015

perdre poids running courir débuter jogging

Cette semaine, voici encore des témoignages super intéressants pour vous booster :

1 – Les Jiwoker hommes sont de plus en plus bavards et nous racontent leur expérience avec leur coach Jwok,
2 – Les filles sont toujours aussi nombreuses à témoigner,
3 – Malgré la grisaille, le vent, la pluie et le froid, votre motivation ne semble pas ébranlée !!!! Bravo !!!!!

Voici donc les témoignages de la semaine :

Florence
“Avant cette entrainement, mon niveau était en dessous de 0. Vraiment. J’avais donc très peu confiance en moi quand je débutais avec le coach et surtout j’avais peur de ne pas y arriver.
Mais le fait de marcher – courir par petit bout et d’enchaîner des séances toujours un peu plus difficile mais pas trop, j’ai progressé sans me décourager.
Et chaque fin de séance, je n’en revenais pas. En rentrant chez moi, après chaque séance, j’étais super fière de moi.
J’arrive à la fin de mon entrainement et chaque nouvelle séance est un très grand plaisir.
Je vois les progrès semaines après semaine.
Normalement en début 2016, j’aurais fini l’entrainement et si tout se passe bien j’espère participer à ma première course au printemps prochain. »
(Florence suit un programme commencer à courir)

Valérie
« Merci Jiwok,
J’ai commencé à courir avec le programme perdre 10kg en 10semaines. Je ne courais pas du tout et n’aimais pas ça ! Finalement j’ai déjà perdu 11kg ! Et maintenant je peux difficilement me passer de courir : j’ai déjà couru 2 « 10km » en 1h00’08 puis 56’32 ». Je suis inscrite pour un 11km fin décembre. J’envisage d’aller progressivement vers le semi ! Alors merci, merci et encore merci ! »
(Valérie a suivi un programme perte de poids, puis des entraînements 10 km)

Sébastien
« Deuxième semi de l’année, et ça s’est bien passé. 1 h 47 (j’aurais aimé atteindre les 1 h 45) mais je suis hyper content de mon résultat. Lors de mon premier semi, j’avais fais 1 h 56.
Je suis donc satisfait de ma progression. C’est vrai que je me suis plus à l’aise aussi pendant la course.
Je gère mieux le stress de début de course, les ravitaillements (merci les conseils du coach Jiwok).
Je vais enchainer avec un entrainement de récupération et me trouver des objectifs pour 2016. Bonnes fêtes de fin d’année à toute l’équipe) »
Sébastien a suivi un plan semi 2 h puis un plan semi 1 h 45)

Pascale
« 1ère séance relativement facile … étonné. Je crois que ça va me plaire ce vélo elliptique ! »
(Pascale suit un entrainement elliptique)

Jean
« Bonjour,
J’ai terminé mon 1er programme d’entrainement « perte de poids 5kg , 3 séances / semaine (10 semaines)
J’ai atteint mon objectif et pour ça MERCI.
J’ai acquis une certaine aisance respiratoire et j’ai pris goût à la course a pied. »
(Jean a suivi entrainement perdre de poids en running)

Et vous, ca donne quoi votre entrainement Jiwok ?

starstarstarstarstar

08 décembre 2015

courir en musique

4 effets de la musique sur votre corps

Courir en musique c’est bon pour vos séances Jiwok mais également pour votre corps.

Hé oui la musique, en plus de vous motivé pendant votre jogging, vélo, elliptique, marche, vélo d’appartement, marche nordique, trail ou natation, elle vous apporte encore plus !

La musique est aussi très bonne pour votre bien-être et votre santé.

1- La musique nous met de bonne humeur

La musique vous (re) donne le sourire, plusieurs études scientifiques le prouvent !

Une étude parue en 2013 montre que la musique rend les gens de meilleure humeur. Les participants auraient notamment mis en avant une « excitation et régulation de leur humeur ainsi qu’une plus grande « conscience de soi ».

Une autre étude parue la même année dans le Journal of Positive Psychology va dans ce sens. Réalisée par des scientifiques de l’université du Missouri, celle-ci met en avant le même phénomène:

« Nos travaux soutiennent un comportement que beaucoup de gens ont déjà – écouter de la musique pour améliorer leur humeur », souligne l’auteur principal Yuna Ferguson.

2- La musique déstresse

Selon une expérience sur des étudiant, la musique a des effets positifs sur l’anxiété. Certains résultats démontrent une corrélation avec l’amélioration des résultats aux examens. Les étudiants sont plus détendus avant d’affronter leurs examens.

Vous pouvez télécharger l’étude au complet ici .

Par ailleurs, une thèse de doctorat démontre qu’écouter de la musique tous les jours diminue le stress. Cette thèse se base sur les résultats de deux études selon lesquelles les personnes qui écoutent de la musique ressentent des émotions positives.

« Notons toutefois que lorsqu’on étudie les réponses émotionnelles à la musique, il est important de se souvenir que tout le monde ne réagit pas de la même manière à un morceau, et que chaque individu peut répondre de façon différente à une même chanson selon le moment où il l’écoute, en fonction de facteurs individuels et situationnels », explique l’auteure de la thèse Marie Helsing. Pour connaître les effets positifs de la musique, il faut écouter de la musique qu’on aime. »

3- La musique nous rend euphorique

Elle stimule la même partie du cerveau que la nourriture ou le sexe. C’est ce que montre une expérience réalisée en 2001 par le McGill College. Les scientifiques avaient repéré une augmentation du flux sanguin dans des régions du cerveau associées à la récompense, l’émotion, l’excitation.

Pour les chercheurs, si la musique stimule les mêmes régions du cerveau que le sexe ou la nourriture, qui sont importants pour la survie de l’organisme, c’est que la capacité à écouter de la musique pourrait bien présenter un avantage évolutionnaire.

4- La musique vous booste pendant vos séance sportives.

Une première étude scientifique relative aux effets de la musique lors d’exercices d’endurance, la musique améliore les performances d’endurance des coureurs .

Lors de cette étude, les professeurs Copeland BL, Franks BD ont mesuré les performances physiques de plusieurs coureurs dont certains écoutaient de la musique lente pendant le test, d’autre une musique rapide et enfin un dernière catégorie de coureurs qui n’écoutait pas de musique pendant le test.

Les résultats de leur étude ont montré que les coureurs qui écoutaient de la musique lente, amélioraient leurs performances d’endurance par rapport à ceux qui écoutaient une musique plus rapide et encore plus par rapport à ceux qui n’en écoutaient pas.

Une seconde étude scientifique, menée par le professeur Mills BD démontre que la musique rapide améliore les performances physiques.

En effet, le professeur Mills BD a étudié sur un échantillon de collégien, l’influence de la musique sur différents exercices physiques, en distinguant 3 catégories : les collégiens faisant les exercices sans musique, ceux les faisant avec de la musique lente et enfin une troisième catégorie avec une musique rapide.

Et surprise, les résultats de cette étude montre que la musique est une aide incontestable à l’amélioration des performances physiques et plus précisément la musique rapide pour ce genre d’exercice physique.

Donc la musique, c’est bon pour votre entrainement mais également pour votre vie !

starstarstarstarstar

oselle running vetement femme

Oiselle est une marque qui s’est spécialisée dans les vêtements de Running pour les femmes.

Cette marque a été fondée par une américaine qui a vécu un court moment en France 🙂 Oiselle étant un mot français (un oiseau femelle).

Leur collection a l’air vraiment bien adapté aux femmes qui désirent courir (ou qui courent déjà). Ils proposent une large gamme de produits : sous-vêtements, short, vestes, t-shirt, brassière et soutien gorge sport

Et surtout j’aime leur philosophie :

The sport has always been about something more. At various times it’s our therapy, escape, religion, and girl time. But perhaps simply enough, it’s been our sense of freedom. (Le sport a toujours été quelque d’important dans notre vie, une thérapie, un échappatoire, une religion, un moment entre fille, une liberté).

Sinon j’ai remarqué ce produit intéressant : les Rundies (Lot de 7 culottes adaptées à la course à pied ) et qui seront parfaites avec vos entraînements Jiwok.

C’est assez drôle et apporte du fun !

Vendues $65 ici >>>

starstarstarstarstar

07 décembre 2015

débuter trail
De la route au trail : 10 conseils pour bien débuter

Vous faites du running depuis quelques années. Vous avez un niveau que vous jugez déjà intéressant et l’idée de courir un marathon ne vous fait plus peur depuis longtemps.
Mais il y a une autre idée en réalité qui vous titille ces derniers temps.

Et si vous passiez de la route aux chemins de terre ? Et si vous vous lanciez dans le trail ?

Noble ambition qu’il faut savoir alimenter par de judicieux conseils si l’on veut réussir tout en préservant son corps. Les quelques points qui suivent devraient vous permettre d’entrer dans le monde du trail avec bonheur.

1- Savoir être ambitieux mais réaliste
La course de trail est celle parfois de toutes les distances, des parcours les plus ambitieux. Mais vous qui venez de vous lancer dans ce domaine, n’oubliez pas que vous y êtes novice.

Il vous faut donc pour vos premières courses savoir se fixer un objectif qui vous force à aller de l’avant tout en ne plaçant pas la barre trop haut.
On considère de façon générale que 100 mètres de dénivelé représente en fatigue musculaire le temps de parcourir 1 km. En somme, 1000 mètres de dénivelé, c’est parcourir 10 kilomètres de plus que la longueur du parcours elle-même.

Pour une première, préparer un trail de de 10 à 20 kilomètres avec 500 mètres de dénivelé est déjà un bon départ pour débuter dans le monde du trail.

2- Avoir un entrainement spécifique
Un trail n’est pas une course comme les autres et surtout pas une course sur du bitume, du running. Il faut donc un entrainement spécifique pour que le corps s’adapte aux nouvelles exigences.

L’entraînement doit être adapté mais cela ne signifie pas pour autant qu’il est plus long ou plus difficile. Il faut bien se rendre compte qu’un trail, c’est une nature de terrain spécifique, un dénivelé important, une relative rareté du ravitaillement mais aussi l’absence d’indications kilométriques et une technicité particulière.

En conséquence, votre entraînement trail doit se faire en particulier sur du terrain de trail pour apprendre à gérer l’effort, les changements d’allure et la plus grande amplitude cardiaque. Il faut aussi compléter ses séances par un renforcement musculaire de toutes les parties sollicitées par la course.

3- Un équipement adapté
Habitué à courir sur la route, à faire du running, vous allez devoir investir un peu dans du nouveau matériel qui est indispensable à une pratique sécuritaire du trail.

En premier lieu, des chaussures de trail, dont l’accroche au sol est renforcée, sont indispensables. Elles doivent déjà avoir été rodé avant leur première course pour ne pas se faire de mauvaises surprises.

Il faut s’équiper aussi d’un sac à dos contenant une poche à eau et de la place pour le ravitaillement solide. Il est indispensable aussi que celui si soit bien sanglé pour ne pas devenir une gêne pendant la course.

Enfin, un cardiofréquencemètre-GPS est un bon investissement aussi. Il permettra de gérer votre fréquence cardiaque en particulier dan les phases de côtes tandis que le GPS vous informera sur le dénivelé.

Enfin, de bons textiles techniques permettront de limiter les désagréments liés à l’humidité ou à la température. (Vous pouvez retrouver notre article complet sur l’équipement trail.)

4- Apprendre à monter
La première image qui vient à l’esprit lorsque l’on parle de trail, c’est la montée. Elle est bien évidemment une spécificité de la course de trail, surtout qu’elle se fait sur un terrain peu coopératif. Il est impératif de savoir gérer cette difficulté. Pour cela, il faut déjà voir à l’entrainement tous les types de montées, de la courte raide au faux-plat montant.

Il faut apprendre à trouver son rythme et sa fréquence cardiaque sur chaque type de montée.

En trail, les phases de marches soutenues sont tout à fait bien considérées et font partie de stratégie pour être capable de repartir dans de bonnes conditions. Il est donc impératif de savoir se ménager pour continuer de performer.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories