07 mars 2018

entrainement marathon

Comment bien préparer votre premier marathon ? Nos 22 conseils pour bien s’entraîner et bien finir sa course (préparation marathon débutant – débuter)

1-Quel plan d’entrainement dois-je choisir pour mon premier marathon ?

Pour une première expérience, le temps sur le semi-marathon (21km) est la référence la mieux adaptée.

Le temps de course de ce semi-marathon va vous donner une idée plus ou moins précise de votre temps sur un marathon et vous aidera bien choisir votre programme d’entrainement.

Cependant, il faut faire attention car chaque coureur réagit différemment lorsque la distance est doublée (la distance du marathon est de 42 km), donc la perte de vitesse sera plus ou moins importante selon les qualités d’adaptations.

Ainsi, pour courir premier marathon, il est préférable de choisir un plan plus large au niveau du temps.

Par exemple : si vous avez parcouru votre semi marathon en 1h45, le choix d’un plan d’entrainement pour un premier marathon en 4h paraît totalement réalisable.

Cependant, vous ne prenez pas forcément en compte les difficultés éventuelles qui peuvent survenir le jour du marathon.

Alors, il est plus raisonnable de prendre un plan en 4h15 afin d’être sûr d’y parvenir.

Par ailleurs, vérifier votre emploi du temps des 8 à 12 prochaines semaines (Il existe en effet des plans d’entrainement marathon de 8 semaines, 10 semaines et 12 semaines), afin de bien adapter votre calendrier d’entrainement à vos contraintes personnelles et professionnelles.

2-Pourrai-je vraiment tenir 42km à l’issue de ce plan ?

Pour votre première expérience, l’objectif est de finir le marathon. Il est tout à fait normal d’être impressionné par la distance à parcourir mais rien ne sert de stresser.

Il faut avant tout courir avec plaisir et sans pression.

Une fois votre plan d’entrainement de course établi, il faut positiver. Lors de votre premier marathon, n’hésitez pas à alterner course et marche si besoin.

3-Que faire si j’ai l’impression de ne pas être assez entraîné ?

Il ne faut pas douter de la qualité de sa préparation, rassurez-vous en relisant votre plan d’entrainement marathon.

Vous verrez alors que cela fait des semaines que vous accumulez les kilomètres. Le surentraînement est votre ennemi.

Votre entrainement marathon doit favoriser la progressivité et la récupération afin de vous aider à franchir la ligne d’arrivée de votre course sereinement.

Il est normal de douter avant la course, mais surtout n’oubliez pas votre meilleur allié qui consistera à effectuer une récupération de deux semaines avant la course.

4-Qu’est-ce que la période de récupération ?

Avant son premier marathon, il faut environ deux semaines de récupération (affûtage) afin de diminuer la fatigue accumulée durant les entraînements intensifs. Cette période pré-compétitive est essentielle pour réussir son marathon.

Durant la période de récupération, il faudra notamment diminuer le volume des entraînements pour ne pas épuiser son corps et le laisser récupérer suffisamment d’énergie pour la course.

Par exemple, si vous avez l’habitude de courir 100 kilomètres, seul 50 kilomètres suffiront.

En revanche, il ne faut pas réduire la fréquence des entraînements établie à la base par le plan d’entrainement. (Cette période récupération est intégrée dans les entrainements marathon Jiwok)

5-Le fait d’effectuer plusieurs sorties longues, peut-il me rassurer ?

Le fait de courir 42 kilomètres ou plus peut vous rassurer, mais ce n’est pas forcément bon pour vous. En effet, en faisant cela, vous allez cumuler de la fatigue au moment même ou vous devez emmagasiner un maximum d’énergie.

Si vous souhaitez tout de même effectuer quelques sorties longues distances, veillez à ne pas les faire durant votre période de récupération sinon vous risquez d’être fatiguer avant votre course.

Garder bien 15 jours de récupération pour avoir plus de chance de réussir votre course. (La récupération pendant votre entrainement marathon, c’est vraiment important)

6-Comment éviter la fatigue lors de ma préparation ?

Pour bien préparer un marathon, Il faut avant tout respecter le plan de préparation qui alterne séance et récupération.

Évitez de faire deux séances intensives deux jours de suite, car après une séance éprouvante, il faut regagner son endurance.

De plus, veillez à avoir un sommeil réparateur en vous couchant et en vous réveillant à des heures fixes, durant les 8 à 12 semaines de votre préparation.

Malgré cela, si vous ressentez une fatigue anormale, annulez votre séance.

Sachez que votre préparation n’en sera pas altérée, au contraire, vous repartirez reposé, remotivé et régénéré.

7-Troubles du sommeil avant la course, que faire ?

Le sommeil perturbé est un effet tout à fait normal. Il est dû en grande partie à l’état d’excitation dans lequel vous êtes, mais aussi au stress.

Le dosage maîtrisé de vos efforts ainsi qu’une bonne hygiène de vie tout au long de votre préparation devront vous permettre d’être en forme.

Cependant, si le sommeil ne vient pas, ne vous forcez surtout pas à rester au lit.

Trouvez-vous une activité qui ne soit pas stressante (lecture d’un livre) et détendez-vous afin que votre sommeil vienne naturellement.

8-Les médicaments peuvent-ils-être la solution pour trouver rapidement le sommeil ?

La prise médicamenteuse telle que le somnifère est à proscrire car elle aura un effet désastreux sur votre entrainement mais aussi sur votre performance.

Lire la suite »

starstarstarstarstar

06 mars 2018

cafeine-et-sport

La caféine c’est bon pour votre entrainement !

Aux oubliettes la culpabilité due à la consommation de caféine. Pourquoi ?

Parce que  la caféine stimule le cerveau et les jambes. Une très bonne nouvelle pour votre entrainement de course à pied, vélo d’intérieur, marche sur tapis ou de course sur tapis entres autres…

Courez plus, pensez plus vite :

Des études ont été menées sur des cyclistes afin de démontrer l’effet de la caféine sur la performance de ces derniers.

Ils ont consommé des barres énergétiques avec ou sans caféine avant et pendant l’exercice.  Ainsi, ceux qui ont mangé la barre énergétique qui contenait de la caféine ont roulé plus que les autres tout en étant plus performant pendant les tests cognitifs.

Cette découverte sera utile aux coureurs que soit pour des courses comme le semi ou le marathon mais également pour le trail ou le triathlon.

Lire la suite »

starstarstarstarstar

soutien gorge running

Pourquoi vous devez portez un Soutien gorge pour le sport

Si vous êtes une femme cet article vous intéressera au plus au point….les hommes cela peut aussi vous intéresser 😉

Un soutien gorge de sport parfaitement adapté à la taille des seins est aussi important qu’une bonne paire de chaussures pour vos entrainements Jiwok.

Hélas, de nombreuses idées fausses circulent sur l’anatomie et la santé de la poitrine féminine !

Le sein repose sur les pectoraux ; il n’est maintenu que par des ligaments, les ligaments de Cooper, qu’il faut penser à économiser.

Au cours d’une activité physique, la poitrine est soumise à des mouvements importants et à un phénomène de rebond qui peut provoquer un relâchement de ses ligaments et l’affaissement progressif des seins.

En effet, parce qu’elle est constituée d’une succession de sauts à la différence de la marche, la course à pied en particulier soumet les seins à des mouvements complexes qui peuvent les traumatiser tout en étant très douloureux.

Pour éviter cela, le port d’un soutien gorge adapté au sport est donc fortement conseillé !

Pour définitivement s’en convaincre il est utile de savoir qu’un sein qui pèse 400 gr va lors d’un saut de 1 mètre peser près d’un kilo !

Pourtant les préjugés foisonnent et mettent encore les seins à rude épreuve.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

27 février 2018

perte poids running course à pied jogging

C’est les vacances pour certains Jiwoker, mais je vois aussi que vous profitez des vacances pour continuer et profiter de votre entrainement malgré le mauvais temps et le froid.

Et puis, les premières courses arrivent (comme le semi marathon de Paris) et votre plan d’entrainement arrivent à sa fin.

C’est donc une semaine encore bien riche en témoignages.

(Info également de la semaine : l’équipe Jiwok a sélectionné et ajouté 300 nouvelles chansons pour les Jiwoker qui utilisent les musiques gratuites pour leurs séances d’entraînements. Vous allez encore prendre plus de plaisir avec ces nouvelles musiques !)

Voici les témoignages de la semaine, bonne lecture :

Franck
« Le semi marathon de Paris c’est dans 2 semaines, je me sens bien prêt à casser le chrono :). Les séances de fractionné du plan ont été parfois difficiles mais j’ai beaucoup de plaisir et surtout je pense qu’elles ont un vrai effet magique sur mes jambes.
Je cours plus vite et surtout à une vitesse supérieure, je suis beaucoup plus à l’aise. J’ai pour objectif 1 h 30. Merci encore Jiwok pour cette préparation »
(Franck suit plan semi marathon 1 h 30 )

Guy
« Je vins de terminer mon entrainement vélo d’appartement. Je suis passé de 87 kilos à 79 (- 8 kilos) en 3 mois et demi. Je suis donc très satisfait du résultat.
Je voudrais continuer à progresser et à perdre encore 3 a 4 kg et améliorer ma condition physique »
(Guy a suivi un programme d’entrainement perte de poids en vélo d’appartement)

Sandrine
« Je me sent en pleine forme et même pas fatiguée »
(Sandrine suit un entrainement débuter le running)

Laurence
« Très bon ressenti malgré la reprise de la course après une année d’arrêt. La récup m’a permis de tenir les 7 répétitions sans être trop fatiguée et sans avoir un point de coté. Très belle sensation. »
(Laurence suit un entrainement remise en condition physique avant d’attaquer un entrainement pour une course)

Sylvie
« Bonjour je me remotive pour faire cette séance…. Depuis que j ai commencé -4 kg sur la balance et sans régime particulier ni trop de sucreries bien sur. Sylvie »
(Sylvie suit un entrainement perte de poids en marchant sur un tapis)

Vanessa
« Génial ! Séance 9 accomplie aujourd’hui et j’ai pris un réel plaisir. J’avoue que je pensais que j’allais être en difficulté et rien de tout cela. je n’ai pas vu les 30 min passer. J’avais trouvé la séance 8 plus difficile !! Merci Jiwok »
(Vanessa suit un programme débuter le running)

Et vous, votre entrainement Jiwok ça donne quoi ?

(crédit photo : Channone )

starstarstarstarstar

récupération plan marathon

La récupération, le maître-mot des dernière semaines de votre préparation marathon

42,195 km, la distance mythique, celle du marathon. Elle fait rêver tous les sportifs, tous les accros de la course à pied. Le réussir n’est pas évident, il faut suivre un plan marathon adaptés à votre objectif pendant de nombreuses semaines( de 8 à 12 semaines) qui va conditionner votre chrono et votre résultat final.

Et une grande partie de la réussite de votre marathon se joue avant même de franchir la ligne de départ car les 15 derniers jours de votre entrainement doivent impérativement être consacrés à la récupération.

Le marathon pour les débutants

Il ne faut pas être un débutant dans la course à pied pour se lancer dans un marathon mais on peut être débutant dans le marathon même en courant régulièrement.

Il faut donc appréhender votre marathon différemment des autres courses.

D’une part, votre entrainement marathon sera sûrement plus long et plus intense que celui de vos course précédentes.
Comme je vous l’ai indiqué en introduction, un programme marathon s’étale de 8 à 12 semaines, avec un minimum de 3 séances par semaine.

Lors de ces semaines d’entrainement, votre coach vous programme des sorties longues, des sorties courtes, des séances de fractionnés, etc…

Les plan d’entrainement marathon sont construits pour développer vos capacités de vitesse et d’endurance pendant 90 % de votre entrainements.

Par contre, les 2 dernières semaines sont dédiés à permettre à votre corps de récupérer et de bien assimilés les efforts que vous avez effectué pendant tout le début de l’entrainement.

C’est un moment très important pour votre corps.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

running froid hiver

Running dans le froid : 4 conseils pour courir par temps froid – hiver

L’hiver ne sonne pas la fin de vos sorties de course à pied en extérieur. Bien que les ardeurs soient rafraîchies par la température, ces quelques conseils vous permettront de pratiquer votre sport favori tout en restant léger et continuer à vous amuser lors de votre entrainement Jiwok !

1- Se couvrir ? Oui mais pas trop !

Quand la température avoisine les 0°C ou qu’il neige, il est important de bien se couvrir afin de ne pas attraper un vilain coup de froid. Toutes les parties sensibles devraient ainsi être protégées du froid mais contrairement aux pratiques qui favorisent la superposition de plusieurs vêtements, les nouvelles technologies utilisées par les fabricants de matériels sportifs sont légères et confortables. Vous n’aurez plus besoin de porter plusieurs vêtements pour avoir la température voulue, surtout lorsque vous courez dehors, il vous suffit juste de choisir les bonnes matières.

Il n’est pas conseillé de porter des vêtements en coton lorsque vous faites votre entrainement dans le froid car cette matière ne favorise pas l’élimination de l’humidité. Préférez plutôt le polypropylène ou des tissus synthétiques avec lesquels une seule couche suffit pour garder votre corps sec. Pour se protéger contre le vent et les précipitations, mettez un survêtement respirable en nylon ou imperméable. Cela suffit amplement pour vous donner du peps et aller courir dans de bonnes conditions. Toutefois, si la température descend au-dessous des -20°C (c’est surtout pour nos amis Canadiens), mettez une polaire sous votre survêtement.

Vous pouvez retrouver notre article complet sur les 6 équipements running nécessaires pour se protéger du froid.

2- Protégez votre tête et votre cou

Pour commencer, sachez que 40% de la chaleur du corps s’échappe de votre tête lorsque vous courez dans le froid. Afin de préserver votre température corporelle, pensez à porter une bonnet ou casquette adapté au froid. Si les températures sont vraiment glaciales, il serait plus prudent de couvrir le cou et le visage avec un cache cou, un bandeau ou bien avec une cagoule. En laine ou en molleton, ces accessoires peuvent couvrir la bouche et réchauffer l’air que vous respirez. D’autres modèles de bonnet de running sont également disponibles sur le marché ou bien des caches-oreilles. Vous pouvez également utiliser des casques pour écouter de la musique tout en protégeant vos oreilles.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

26 février 2018

bien mangé semi matin

(Pour voir l’image en plus grand cliquez ici)

Bien manger avant votre course : Le petit déjeuner avant le semi-marathon

Votre semi-marathon Paris c’est dimanche ! Voici donc quelques conseils pour votre petit déjeuner avant votre semi marathon ! (Ces conseils s’appliquent évidement pour tous les semi-marathons 🙂 )

Tout d’abord il est primordiale que votre digestion soit terminée au moment de l’effort (sinon votre énergie va en partie être utilisée pour la digestion !) : le dernier repas doit donc être pris au moins trois heures avant le départ.

Après avoir manger des bonnes pâtes la veille, une bonne nuit de sommeil, vous voilà le matin de votre semi-marathon… et là pas question de tout faire rater en faisant n’importe quoi !!
Lire la suite »

starstarstarstarstar

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories