02 janvier 2018

s'améliorer en running jogging

Comment aimer la course à pied même quand on pense détester courir ? (Bien débuter le running)

Peut-être avez-vous déjà regardé les accros au running en vous demandant comment ils avaient bien pu avoir cette passion débordante ? Rassurez-vous, l’amour de la course à pied n’est pas forcément quelque chose d’inné et vous pouvez très bien travailler afin de devenir, vous-aussi, un réel addict à ce sport.

Contrairement à ce que certains pourraient encore penser, il est possible d’apprendre à aimer le running et même ceux qui détestent courir peuvent devenir totalement accro.

1- Prendre la décision de vous lancer

Avant toute chose, il vous faudra avoir ce déclic qui vous poussera à enfiler une paire de baskets et à commencer la course à pied. Bien entendu, si aucune raison valable ne vous pousse, vous aurez du mal à tenir le rythme et à devenir un véritable addict au running.

Les raisons de se mettre à la course peuvent être diverses. Certains choisiront cette discipline pour perdre quelques kilos ou pour affiner leur silhouette alors que d’autres rechercheront plus une sensation de bien-être générale.

Concrètement, toutes les raisons sont bonnes tant qu’elles vous permettent d’atteindre correctement vos objectifs et de vous motiver à pratiquer le running de façon régulière.

2- Trouver l’équipement parfait

Même si cela peut sembler simple de passer le pas de sa porte et de se mettre à courir, sachez qu’un bon équipement est indispensable.

De cette façon vous éviterez considérablement les blessures du débutant et vous mettrez toutes les chances de votre côté de ne pas être dégouté de la course avant même d’y avoir pris goût.

Pour cela, il vous faudra trouver une paire de baskets adaptée au running (Retrouvez nos 7 conseils pour choisir vos chaussures de running).

De cette façon, vos pieds seront en sécurité tout au long de vos entraînements. Vous pouvez également investir dans une tenue spécifique pour le running.

Contrairement à ce que certains pourraient penser, il est préférable d’éviter le combo « jogging large + t-shirt XXL ». L’avantage est que, face à la popularisation du running, vous trouverez de nombreux articles spécialement adaptés à la pratique de ce sport. (Et évitez le syndrome Rocky)

Vous remarquerez également que, plus le temps passe, plus vous aurez tendance à vous équiper pour vos différentes sessions de running en fonction du temps. (Courir sous la pluie ou comment s’équiper pour courir en hiver)

3- Pratiquer le running en plein air

Même si certains pensent qu’il est préférable de commencer à courir sur un tapis de course d’une salle de sport, sachez que ce n’est pas la meilleure façon pour vous d’apprécier la pratique du running.

Tous les adeptes de cette discipline vous le diront : rien ne vaut la course en extérieur. Peu importe où vous habitez, vous trouverez certainement l’endroit parfait à côté de chez vous pour pratiquer idéalement la course. De cette façon, vous respirerez correctement l’air frais et vous pourrez vous laisser aller à la contemplation des paysages pendant que vous courez.

En changeant fréquemment vos itinéraires, vous commencerez à trouver un intérêt certain à la course à pied et vous commencerez, sans vous rendre compte, à devenir accro au running. (Retrouvez nos conseils pour savoir où courir quand on débute le running)
Lire la suite »

starstarstarstarstar

20 décembre 2017

débuter en jogging

La pluie, le froid, la flemme….Les Jiwokers ne connaissent pas ! Rien ne vous arrête ! Vous courez 10 km en moins d’1 heure, vous perdez 4 kilos avant les vacances de Noel, votre elliptique vous adore (et vous aussi) ! Bravo à tous ! J’espère que cela motivera les autres Jiwokers à atteindre aussi leurs objectifs.

Voici les témoignages de la semaine.

Bonne lecture.

Thomas
« Première séance aujourd’hui pour moi, cette formule est géniale, on ne se décourage pas du fait des repos.Vivement les suivantes »
(Thomas suit un programme débuter le sport en marchant)

Sylvain
« Séance 16, je pensais la barre de l’heure infranchissable .. J’avais toujours 4 ou 5 minutes qui traînaient, mais ce soir malgré la fatigue et l’obscurité.. J’ai franchi le cap.. De quelques secondes, certes, mais c’est fait.. A présent, il est temps de grappiller quelques minutes pour atteindre les 55mn… Merci le coach.. La course officielle c’est dans 5s.. Je suis certain que c’est jouable! »
(Sylvain suit un plan 10 km 55 minutes)

Valeriane
« Première séance. Très agréable. Très motivante. Attends la suite impatiemment. »
(Valeriane suit un programme marche sur tapis)

Nathalie
« Avant de partir pour les fêtes de fin d’année au soleil et enfilé mon maillot, il fallait que je perde 4 kilos, et c’est chose faîtes !!!!!! Bon il faut que je continue à faire du sport avec mon super coach pour me stabiliser, mais c’est top ! De toute façon, je prends mon coach avec moi pour les vacances, il le mérite aussi 🙂 »
(Nathalie suit un programme perte de poids en jogging)

Iuliana
« Je viens de faire la séance 10. Pour cette séance j’ai eu un peu dur, car j’ai mal par tout depuis que je m’entraîne. mais c’est super. j’adore jiwok. »
(Tuliana suit un entrainement elliptique)

Laura
« Merci Denis!
Et je voulais aussi encore vous remercier pour vos séances!!!!! Car vraiment si il y avait un sport auquel je n’arrivais pas à me faire, c’était bien la course et grâce à vous je m’éclate, je progresse, et j’en ne m’en lasse pas! »
(Laura suit un programme débuter le running)

Et vous, ça donne quoi votre entrainement Jiwok ?

(Crédit photo : Nathan Rupert )

starstarstarstarstar

courir en musique

4 effets de la musique sur votre corps

Courir en musique c’est bon pour vos séances Jiwok mais également pour votre corps.

Hé oui la musique, en plus de vous motivé pendant votre jogging, vélo, elliptique, marche, vélo d’appartement, marche nordique, trail ou natation, elle vous apporte encore plus !

La musique est aussi très bonne pour votre bien-être et votre santé.

1- La musique nous met de bonne humeur

La musique vous (re) donne le sourire, plusieurs études scientifiques le prouvent !

Une étude parue en 2013 montre que la musique rend les gens de meilleure humeur. Les participants auraient notamment mis en avant une « excitation et régulation de leur humeur ainsi qu’une plus grande « conscience de soi ».

Une autre étude parue la même année dans le Journal of Positive Psychology va dans ce sens. Réalisée par des scientifiques de l’université du Missouri, celle-ci met en avant le même phénomène:

« Nos travaux soutiennent un comportement que beaucoup de gens ont déjà – écouter de la musique pour améliorer leur humeur », souligne l’auteur principal Yuna Ferguson.

2- La musique déstresse

Selon une expérience sur des étudiant, la musique a des effets positifs sur l’anxiété. Certains résultats démontrent une corrélation avec l’amélioration des résultats aux examens. Les étudiants sont plus détendus avant d’affronter leurs examens.

Vous pouvez télécharger l’étude au complet ici .

Par ailleurs, une thèse de doctorat démontre qu’écouter de la musique tous les jours diminue le stress. Cette thèse se base sur les résultats de deux études selon lesquelles les personnes qui écoutent de la musique ressentent des émotions positives.

« Notons toutefois que lorsqu’on étudie les réponses émotionnelles à la musique, il est important de se souvenir que tout le monde ne réagit pas de la même manière à un morceau, et que chaque individu peut répondre de façon différente à une même chanson selon le moment où il l’écoute, en fonction de facteurs individuels et situationnels », explique l’auteure de la thèse Marie Helsing. Pour connaître les effets positifs de la musique, il faut écouter de la musique qu’on aime. »
Lire la suite »

starstarstarstarstar

19 décembre 2017

conseils-courir-en-hiver

Comment rester en forme en hiver ?

Arnaud a laissé un long commentaire sur l’article « Garder une activité physique pendant l’hiver » .

Il me semblait intéressant de le partager avec tous les Jiwokers.

Par ailleurs, si vous aussi vous avez vos conseils n’hésitez pas !

Bonne lecture :

« Bonjour,

Mes “conseils” perso pour garder la forme en hiver :

1- S’inscrire dans une salle de gym. Pourquoi : accès à du matériel de qualité (velos, tapis de course, machine musculation), coaching sportif, moins de risque de blessure, aspect motivant de l’abonnement pré-payé > si on n’en profite pas on “perd” sa mise… de manière générale j’ai un abonnement toute l’année, ce qui me permet de combiner des séances rapides sur tapis de course avec mes séances de musculation.

2- Jeter un oeil au programme des “cross” qui se déroulent souvent en automne-hiver. Garder un objectif compétition est aussi une manière de rester motivé.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

18 décembre 2017

Runbell-Brass-01-2_grande

Run Bell : la sonnette du coureur

Vous courez en ville ? Ou peut être dans un parc, bois (Si vous êtes débutant, mes conseils pour trouver l’endroit idéal pour courir) où il y a souvent du monde qui peuvent perturber votre séance de running ?

J’ai une solution assez marrante pour vous : le Run Bell.

Le Run Bell est une idée assez simple : c’est une bague-sonnette adapté aux coureurs.

Fabriquée au japon, cette bague s’enfile à votre doigt et vous permet d’avertir les personnes autour de vous que vous arrivez à toute vitesse en suivant les conseils de votre coach Jiwok.

C’est la sonnette de votre vélo adaptée au running.

Le Run Bell sera très pratique pour tous les coureurs urbains qui doivent affronter les murs humains qui bavardant gaiement et qui vous bloquent le passage.
Ils ne réalisent même pas probablement qu’ils bloquent votre chemin. Vous essayez les avertir, mais ils sont dans leur conversation et ne vous entendent pas.

Avant le Run Bell, pour alerter les autres avec votre voix, vous devez crier haut et fort afin d’être entendu. Mais cela peut être difficile, surtout si vous êtes essoufflé par votre course.

En outre, en criant vous pouvez effrayer les piétons…
Lire la suite »

starstarstarstarstar

13 décembre 2017

entrainement débutant jogging courrir perte de poids

Le début du mois de décembre est toujours un peu compliqué : on pense aux fêtes de fin d’année, aux cadeaux, la météo temps n’est pas toujours agréable, la motivation est difficile à trouver.

Mais, il est important de garder votre objectif en tête pour surpasser tout cela et continuer votre activité physique.

C’est dans ces moments précis, que vous vous sentirez encore plus fier à la fin de chaque séance.

N’abandonnez pas ! Continuez ! Les témoignages de Jiwoker sont encore là pour vous aider !

Voici donc les témoignages de la semaine :

Frédérique
« J’en suis à ma 22ème séance aujourd’hui ! Que du bonheur quand je regarde la balance même si parfois c’est dur ! Déjà -6kg ! Merci Jiwok ! »
(Frédérique suit un programme perdre du poids en elliptique)

Joanna
« Seance 3 aujourd’hui. Je commence à trouver un rythme qui me va. Nickel a partir de la 4eme répétition. Et j’ai débusqué deux biches, sur fond de coucher de soleil. Cool! »
(Joanna suit un programme débuter le running)

Ben
« J’ai fini mon marathon de la Rochelle en 3 h 38 ! Merci Jiwok ! La préparation a été super efficace ! C’était mon troisième marathon avec Jiwok. Précédemment j’avais fait 4 h 02 et le suivant 3 h 47.
Quand j’ai vu mon temps à l’arrivée, j’étais super heureux ! j’étais sous les 3 h 45, incroyable.
J’ai bien géré le mur (léger) au kilomètre 33. J’ai cette fois-ci bien suivi vos conseils en nutrition (la semaine avant la course et le petit déjeuner marathon) et je pense également que cela a fait la différence en plus de l’entrainement.
Je vais maintenant enchainer avec un entrainement de récupération pour passer l’hiver et en 2018, je vais me lancer encore de nouveau défi , et toujours avec mon coach Jiwok ! »
(Ben avait suivi des plans marathon, dont le dernier en 3 h 45 et il va continuer avec un entrainement de récupération après une course)

Doriano
« 5 km parcourus. FC moyenne dans l’objectif. Un réel plaisir de courir »
(Doriano suit un entrainement sur tapis de course)

Fanny
« Programme au top pour une reprise après une grossesse (après avoir commencé par un programme remise en condition physique post-