08 mars 2022

Eviter les blessures running

Comment éviter les blessures en course à pied : nos 10 conseils

Certaines personnes sont réticentes à se mettre à la course à cause de la douleur que cela peut engendrer. Effectivement, même si le running possède de nombreuses vertus, certains coureurs peuvent souffrir.

Les douleurs surviennent généralement après l’entraînement.

On remarque différentes blessures qui peuvent survenir chez des personnes faisant du running telles que les blessures musculaires, les contractures, les élongations et bien d’autres. On ne peut pas passer non plus à côté des traditionnelles ampoules.

Toutefois, il existe quelques petites astuces à connaître afin de prévenir certaines douleurs et donc arrêter de se chercher des excuses pour ne pas se mettre au running. Pour vous aider, voici 10 conseils pour éviter ces petits bobos.

1 – Ne négligez pas l’échauffement

Si vous commencez votre séance de running sans vous échauffer, cela pourra entraîner des courbatures qui vous donneront l’envie d’arrêter de courir à tout jamais. Alors, même si cela prend un peu plus de temps que vous ne l’aviez prévu, ne faites pas l’impasse sur l’échauffement.Veillez également à ne pas vous étirer trop profondément.

Pour vous échauffer de façon optimale, commencer vos séances Jiwok a un allure très tranquille pendant une dizaine de minutes. Cela vous permettra notamment d’éviter les élongations, les claquages et les entorses.

2 – N’oubliez pas les étirements

Lorsque vous avez fini votre séance d’entrainement, il est primordial de faire une petite séance de « retour au calme » et d’étirements. Au même titre que l’échauffement, si vous faites l’impasse dessus, vous risquez de ressentir de vilaines courbatures. Comptez au minimum une dizaine de minutes pour vos étirements afin qu’ils soient efficaces.

3 – Restez hydraté

Même si votre échauffement vous protège des courbatures, il ne le fera pas contre les crampes. Ces dernières peuvent être vraiment handicapantes pour un sportif et peuvent toucher tout le monde. Que vous soyez un coureur débutant ou aguerri, il faut impérativement que vous restiez hydraté afin des les éviter.
Si vous ne buvez pas assez, il n’y aura pas un échange optimal entre vos muscles et votre cerveau et vous le ressentirez. Pendant votre séance, buvez régulièrement. N’oubliez de prendre une réserve d’eau avec vous si votre séance, car à force de transpirer vous allez vous déshydrater.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

07 mars 2022

bien manger marathon alimentation pate

Alimentation Marathon : Une semaine avant votre course – Menu, conseils alimentaires et repas avant votre marathon

Vous avez suivi l’entrainement Marathon Jiwok, et dans quelques semaines retentira le lancement du Marathon de Paris… ou un autre marathon…

Vous avez bien suivi les conseils de votre coach pour chaque séance pour préparer votre marathon, maintenant il est aussi important de faire attention à votre alimentation, vos repas et menu avant le marathon.

Votre alimentation vous permettra autant que votre préparation marathon à performer. Vous ne devez pas sous-estimer votre alimentation et votre hydratation surtout si c’est votre premier marathon. (Voir nos conseils pour bien préparer son premier marathon)

 1   Que devez vous manger 1 semaine avant votre marathon ?
 2   3 jours avant la course qu’est ce que j’ajoute à mon menu ?
 3   2 jours avant la course
 4   La veille de Marathon qu’est ce que je mets dans mon assiette ?
 5   Exemple de repas / Menu la veille de votre marathon
 6   Ne pas oubliez le petit-dejeuner du jour de la course

Une bonne alimentation marathon est une alimentation avec des menus et repas équilibrés : ni trop ni trop peu, un peu de tout et de tout un petit peu… Avec pour les runner, un petit peu plus de quelques aliments plus pour éviter les coups de pompes, crampes, maux d’estomacs, troubles digestifs etc…

Mais attention, une préparation alimentaire ne se fait pas au dernier moment : en effet, si l’on veut atteindre nos objectifs (formation de réserves optimales, absence de risques digestifs, préventions des déficits minéraux…), il va falloir s’y prendre au moins 7 jours à l’avance (donc pas de panique vous êtes encore dans les temps !)

Pour faire bref, voici les quelques règles et conseils nutritionnels des nutritionnistes Jiwok pour réaliser les menus de vos repas à respecter pour que votre organisme soit fin prêt à affronter les 42 km et atteindre le plus efficacement possible votre temps de course.

Voici donc le programme de votre alimentaire sur la dernière semaine avant votre marathon.

Cela vous permettra de réaliser facilement vos menus de chaque jour.

1- Alimentation marathon entre J-7 et J-4 :

L’alimentation devra être équilibré et saine : il faudra dès ce stade supprimer les aliments gras ou à index glycémique trop élevé (dattes, pain blanc…) et consommer les fruits et légumes qui formeront les réserves en vitamines et oligo-éléments.

On pourra également commencer l’augmentation des rations de glucides (pâtes, riz, pain complet…) afin de commencer le stockage « d’énergie ».
Enfin il faudra boire régulièrement et un peu plus abondamment qu’à l’accoutumé (Je ne vous le répète jamais assez mais hydratation c’est vraiment important).

2- Alimentation marathon J-3 :

On augmentera les portions de glucides afin de stocker un maximum de glycogène (réserves d’énergie). Le reste ne change pas.

3- Alimentation marathon J-2 :

Pour les estomacs les plus sensibles, on supprimera les légumes et aliments à digestion difficile (aliments en sauces ou frits par exemple) pour les remplacer par des eaux naturellement riches en vitamines et minéraux (Vittel, Wattwiller, Badoit…).
Lire la suite »

starstarstarstarstar

02 mars 2022

course à pied débutant

Cette semaine, encore une multitude de témoignages de Jiwoker qui me remplissent de bonheur. Ce qui me plait le plus, c’est de voir que des très grands débutants arrivent à se remettre au sport, à retrouver la forme.

Et surtout, ils attrapent le virus du sport et veulent aller encore plus comme courir une course! Et je trouve cela génial!

Bonne lecture.

ps: J’aime aussi les Jiwokers qui finissent un semi en 1 h 25 (pas de jaloux :))

Cathy
« J’en suis à la moitié des séances. Séance 12 la fois prochaine et j’ai perdu 6 kg à ce jour. Et ce n’est pas tout !
Je trouve que mon tapis n’avance plus assez vite, je suis obligée d’augmenter la vitesse pour être mieux.
Et pour finir, je ne compte plus les minutes avant la fin de la séance. Quand elle se termine, j’en redemande presque.
En tout cas, autant au début, une séance tous les 3-4j, c’était de trop, maintenant, je trouve que ce n’est pas assez. »
(Cathy suit un entrainement perte de poids sur tapis de course)

Pierre
« Bonne première séance pour se mettre dans le rythme et dans l’endurance demandé pour ce type d’effort. En attendant la suite avec impatience 🙂 »
(Pierre suit un programme triathlon format sprint ou courte distance)

Elen
« Fière de moi pour cette reprise (sous la pluie :-)). J’avoue que sans la petite voix de Jiwok je n’aurais pas eu autant de cœur à le faire !!! »
(Elen suit une préparation pour un 10 km)

Maryline
« Bonjour,
Je suis l’entrainement: « Préparer un semi-marathon sans séance intensive en 2h00 environ, 2 séances par semaine pendant 10 semaines. » tout va bien c’est super.
Voilà , je suis ravie , j’avais suivi celui sur la perte de poids avant, génial. Je vous ai adopté!
J’aime bien m’entendre dire  » c’est bien , je suis content de toi , tu as fait une bonne séance »!!merci »
(Maryline a suivi un entrainement perte de poids puis un plan 10k)

Jean François
« Je suis un coureur pieds-nu au Québec (Canada). J’aime beaucoup vos entraînements car déjà que les outils anglophones et américains comme le vôtre sont dur d’accès, cher et peu efficace, le fait de retrouver le tout en mieux, en français est une bénédiction pour moi .. ! »
(Jean François suit un entrainement pour courir un 6km)

Vincent
« 1 h 28 ! Bingo ! Merci Jiwok pour cette préparation au semi ! C’est la première fois que je m’entraînais avec vous et ce fut un plaisir. J’ai pour la première en semi, passé sous la barre des 1 h 30, je suis trop content. Par contre, la fin de course a été difficile mais j’ai tenu. Merci encore.
Je vais enchaîner avec un entrainement de récupération, le temps de me mettre un nouvelle objectif. »
(Vincent a suivi un plan marathon objectif 1 h 30 et va continuer avec un entrainement récupération avec une course.)

Et vous, qu’est ce que vous pensez de votre entrainement Jiwok.

(Crédit photo : San Diego Shooter )

starstarstarstarstar

soigner ampoules et autres bobo pieds

Nos conseils pour bien soigner ampoules et autres petits bobos de pied après une course

Lorsqu’on fait du sport, les pieds c’est important (cela semble évident, mais nous avons tendance à l’oublier).

Surtout, si vous participez à des courses, il est important de préparer vos pieds avant la course, mais aussi après une course comme le marathon, semi-marathon, 10 km ou trail.

Lors de la course, votre pied à augmenté de volume du à un apport massif sanguin. La première chose à faire est un bain de pieds froid.

L’idéal étant glacé ! Oui je sais ça réveille.

Pour les plus courageux, vous pouvez remonter jusqu’aux genoux voir jusqu’aux hanches.

Le but de cette torture est de provoquer une vasoconstriction (diminution du diamètre des vaisseaux sanguins et faciliter le retour veineux) afin de retrouver un volume d’avant course.

Passons ensuite à l’inventaire des bobos (qui ne doivent pas être présents si vous avez suivi l’article sur préparer ses pieds avant une course).

Un pied qui a souffert se repère aux pathologies suivantes: des ampoules (Phlyctènes en terme médical), des hématomes sous unguéaux et des brûlures et rougeurs superficielles.

Les phlyctènes sont très souvent rencontrées en pédicurie sportive. Cette brûlure du deuxième degré par frottement n’est pas à négliger.

En effet, outre la douleur qu’elle procure, c’est une porte d’entrée à toutes les bactéries, virus et autres germes qui se baladent dans vos chaussures.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

01 mars 2022

sportifs

Chaque semaine, les coach Jiwok recoivent de nombreuses questions sur les séances d’entrainement mais également ce qu’il faut manger ou ne pas manger pendant son entrainement pour un 10 km, un semi, un marathon, un trail ou un triathlon.

Je vous ais donc mis 9 questions réponses qui reviennent assez souvent concernant la diététique sportive :

 1  Le magnésium
 2  Ma masse musculaire
 3  Les fruits secs
 4  Le café
 5  Des vitamines
 6  La viande
 7  Le sucre
 8  l’hydratation
 9  Une soupe

1- Le besoin en magnésium s’accroit en sport ?

Vrai : le magnésium étant  utilisé pour la contraction musculaire et la coagulation sanguine normale. Le sportif a donc besoin de consommer des aliments à haute teneur en magnésium.

Sources de magnésium :

Fruits oléagineux (noix, olives, amandes, noisettes)

Céréales complètes

Chocolat

Légumes verts

Certaines eaux minérales (Hépar, Badoit, Contrex)

2- Pour augmenter la force musculaire, il est utile d’ajouter des protéines en poudre à l’alimentation ?

Faux : les muscles se développent d’abord grâce à l’activité sportive. Une alimentation équilibrée suffit à obtenir l’apport en protéine journalier.

3- Il faut consommer des fruits secs ?

Vrai : grâce à leurs sucres naturels et à leurs minéraux, les fruits secs sont une excellente collation énergétique.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

28 février 2022

reprendre le sport ou courir à 40 ans

Découvrez nos 8 conseils pour se mettre au running après 40 ans (Débuter la course à pied à 40 ans)

Ce n’est pas parce que les jeunes vous dépassent d’une tête et que leurs muscles saillants semblent vous narguer, qu’avec vos 40 ans vous êtes bon à jeter à la poubelle. A cet âge, il n’est pas trop tard pour commencer à courir ou reprendre le running.

Barbara Cartland disait « Après 40 ans, une femme doit choisir entre sa silhouette et son visage. Choisissez le visage et restez assise ! ».

Grâce à nos conseils, vous allez prouver aux jeunes et à la terre entière, enfin au moins à votre quartier et surtout à vous-même, que la vie active et sportive ne s’arrête pas à la quarantaine.

Il est certain que la souplesse et la masse des muscles ne sont plus ce qu’ils étaient quand vous aviez 20 ans, mais avec un entrainement intelligent et bien cadencé, vous devriez éviter de devenir vieux avant l’âge !

Les 8 points importants que nous allons aborder :

 1  Visite chez votre médecin
 2  Soyez réaliste
 3  Faîtes vous du bien
 4  Une vie plus équilibrée
 5  Votre santé mentale
 6  Régularité
 7  Le massage c’est bien
 8  Le bon équipement tu choisiras

Alors tant pis pour Barbara Cartland : debout et c’est parti !

1/ Vérifiez qu’il n’y a pas de contre-indications médicales pour débuter la course à pied à 40 ans

Avant de vous lancer dans la course à pied et de connaitre les joie de courir, il est tout de même important de vérifier que vous n’avez aucune contre-indication à la pratique du sport.

Pour vous en assurer et éviter un accident (c’est très rare), le mieux est d’aller consulter votre médecin généraliste qui vous fera faire quelques tests à titre préventif.

En plus de son auscultation, il pourra vous prescrire un test d’effort et un électrocardiogramme qui vous rassureront avant de vous lancer dans la grande aventure du running !

2/ Se fixer des objectifs réalisables

Il est important que vous soyez sage dans votre reprise de la course à pied. Ne vous fixez pas d’atteindre de suite les performances que vous aviez étant plus jeune.
Votre vitesse de croisière n’est plus la même que lorsque vous commenciez à avoir du poil au menton, qu’à cela ne tienne, choisissez de nouveaux itinéraires, et allez-y progressivement.

Cela ne veut pas dire que vous êtes « has been » pour la vitesse. Il faut juste prendre quelques précautions.

N’augmentez pas les distances à parcourir de façon trop brutale, faites des paliers et alternez les cadences de course (trot, marche rapide, 60 secondes de sprint, 2 minutes de course lente…).

Si vous débutez, suivez nos programmes débutant pour le running. (Et suivez nos 20 conseils pour partir sur de bonnes bases)

Si vous reprendez le running après une longue coupure, n’hésitez pas à contacter notre équipe pour avoir des conseils et être orienté vers l’entrainement le plus adapté.

Lire la suite »

starstarstarstarstar

16 février 2022

débuter running course à pied débutant jogging

Encore une belle semaine pour les Jiwoker ! I love it !

Le mercredi est toujours un jour particulier pour moi : je lis et sélectionne vos témoignages….Et cela me donne TOUJOURS le sourire !

Cela me fait tellement plaisir de voir que notre coach Jiwok vous aide au quotidien, change (un peu) votre vie.

Une nouvelle fois, en lisant les témoignages de la semaine, vous aurez forcément envie vous aussi de vous dépasser et d’accomplir votre objectif.

Bonne semaine à tous et bonne lecture :

Myriam
« J’ai commencé il y 4 mois par un programme débutant perte de poids je viens de le finir et là j’enchaîne sur le programme courir plus vite….
Il m’a fallu du temps pour courir en aisance physique et respiratoire!
Maintenant je franchis des caps réguliers-trop contente de moi car je cours plus longtemps et de plus en plus vite! Il faut être patient cela paie!!!! »
(Myriam a suivi un programme perdre du poids en running et maintenant suit un entrainement courir plus vite)

Cyril
« Très bonne séance, un peu dur à la fin mais super ressenti au final. Bon départ pour le départ. »
(Cyril suit un entrainement pour une course avec obstacles Mud Day – Spartan – Frappading)

Sébastien
« séance 16. Je n’en reviens toujours pas ! Avant il fallait presque me frapper pour que je monte sur mon elliptique !!!
Maintenant c’est limite si je ne saute pas de mon lit le matin pour aller faire ma séance avec mon coach Jiwok.
Il faut dire que j’ai déjà perdu 4 kilos et que je me sens en pleine forme. Cela faisait longtemps que je n’avais ressenti une telle énergie. »
(Sébastien suit un programme perte de poids en elliptique)

Christel
« Cette séance fut très agréable…Elle m’a redonné l’envie de courir, la motivation que j’avais un peu perdu ces derniers temps! »
(Christelle suit un programme débuter le running)

Sophie
« 1ère semaine d’entraînement cool c’est un bon programme. »
(Sophie suit un plan 10 km)

Lionel
« J’ai repris le sport grâce à vous. Merci. J’ai commencé avec vos entraînements de marche rapide : cela m’a fait un bien fou.
Refaire du sport, sentir son corps faire des efforts, se dépenser…
C’est vrai que c’est difficile parfois de sortir chez de soi, mais après quelle satisfaction et quel sentiment de bien être après la fin de la séance.
Une fois mon second entrainement de marche fini, je pense me mettre à la course à pied. Encore merci »
(Lionel suit un entrainement de marche rapide)

Mathieu
« J’ai repris une nouvel entrainement Jiwok pour attaquer mon marathon de Paris. Cette année l’objectif est 3 h 30. Je sais que ca va être difficile.
Mais j’ai confiance en mon coach Jiwok qui m’a déjà permis de franchir de nombreux cap et chrono (l’année dernière sur mon dernier marathon j’avais fais 3 h 40). En plus la météo est assez cool en ce moment, donc les premières séances se sont bien passées sans trop de difficulté »
(Mathieu suit un plan marathon 3 h 30)

Et vous, qu’est ce que ça donne votre entrainement Jiwok ?

starstarstarstarstar

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories