19 mars 2019

Eviter les blessures running

Comment éviter les blessures en course à pied : nos 10 conseils

Certaines personnes sont réticentes à se mettre à la course à cause de la douleur que cela peut engendrer. Effectivement, même si le running possède de nombreuses vertus, certains coureurs peuvent souffrir.

Les douleurs surviennent généralement après l’entraînement. On remarque différentes blessures qui peuvent survenir chez des personnes faisant du running telles que les blessures musculaires, les contractures, les élongations et bien d’autres. On ne peut pas passer non plus à côté des traditionnelles ampoules.

Toutefois, il existe quelques petites astuces à connaître afin de prévenir certaines douleurs et donc arrêter de se chercher des excuses pour ne pas se mettre au running. Pour vous aider, voici 10 conseils pour éviter ces petits bobos.

1 – Ne négligez pas l’échauffement

Si vous commencez votre séance de running sans vous échauffer, cela pourra entraîner des courbatures qui vous donneront l’envie d’arrêter de courir à tout jamais. Alors, même si cela prend un peu plus de temps que vous ne l’aviez prévu, ne faites pas l’impasse sur l’échauffement.Veillez également à ne pas vous étirer trop profondément.

Pour vous échauffer de façon optimale, commencer vos séances Jiwok a un allure très tranquille pendant une dizaine de minutes. Cela vous permettra notamment d’éviter les élongations, les claquages et les entorses.

2 – N’oubliez pas les étirements

Lorsque vous avez fini votre séance d’entrainement, il est primordial de faire une petite séance de « retour au calme » et d’étirements. Au même titre que l’échauffement, si vous faites l’impasse dessus, vous risquez de ressentir de vilaines courbatures. Comptez au minimum une dizaine de minutes pour vos étirements afin qu’ils soient efficaces.

3 – Restez hydraté

Même si votre échauffement vous protège des courbatures, il ne le fera pas contre les crampes. Ces dernières peuvent être vraiment handicapantes pour un sportif et peuvent toucher tout le monde. Que vous soyez un coureur débutant ou aguerri, il faut impérativement que vous restiez hydraté afin des les éviter.
Si vous ne buvez pas assez, il n’y aura pas un échange optimal entre vos muscles et votre cerveau et vous le ressentirez. Pendant votre séance, buvez régulièrement. N’oubliez de prendre une réserve d’eau avec vous si votre séance, car à force de transpirer vous allez vous déshydrater.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

18 mars 2019

Nouvelle brassière Nike pour faire du sport

C’est une question qui revient souvent chez Jiwokeuses concernant leur équipement de sport (que ce soit pour débuter le running, le tapis de course, l’elliptique, le vélo d’appartement, le rameur voir de la marche rapide).

Est ce qu’une brassière sport (ou soutien gorge sport) est vraiment indispensable ? Et la réponse de l’équipe Jiwok est toujours la même : Un grand oui !

Je vous invite à lire notre article sur le soutien gorge et le sport qui vous donnera plus de détails sur notre réponse.

Aujourd’hui, je souhaite donc vous parler d’un nouvel model de brassière lancée par Nike : La brassière Nike FE/NOM Flyknit.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

bien manger marathon alimentation pate

Alimentation Marathon : Une semaine avant votre course – Menu, conseils alimentaires et repas avant votre marathon

Vous avez suivi l’entrainement Marathon Jiwok, et dans 2 semaines retentira le lancement du Marathon de Paris… ou un autre marathon…

Vous avez bien suivi les conseils de votre coach pour chaque séance pour préparer votre marathon, maintenant il est aussi important de faire attention à votre alimentation avant le marathon.

Votre alimentation vous permettra autant que votre préparation marathon à performer. Vous ne devez pas sous-estimer votre alimentation et votre hydratation surtout si c’est votre premier marathon. (Voir nos conseils pour bien préparer son premier marathon)

Une bonne alimentation marathon est une alimentation équilibrée: ni trop ni trop peu, un peu de tout et de tout un petit peu… Avec pour les runner, un petit peu plus de quelques aliments plus pour éviter les coups de pompes, crampes, maux d’estomacs, troubles digestifs etc…

Mais attention, une préparation alimentaire ne se fait pas au dernier moment : en effet, si l’on veut atteindre nos objectifs (formation de réserves optimales, absence de risques digestifs, préventions des déficits minéraux…), il va falloir s’y prendre au moins 7 jours à l’avance (donc pas de panique vous êtes encore dans les temps !)

Pour faire bref, voici les quelques règles et conseils nutritionnels des nutritionnistes Jiwok pour réaliser les menus de vos repas à respecter pour que votre organisme soit fin prêt à affronter les 42 km et atteindre le plus efficacement possible votre temps de course.

Voici donc le programme de votre alimentaire sur la dernière semaine avant votre marathon. Cela vous permettra de réaliser facilement vos menus de chaque jour.

1- Alimentation marathon entre J-7 et J-4 :

L’alimentation devra être équilibré et saine : il faudra dès ce stade supprimer les aliments gras ou à index glycémique trop élevé (dattes, pain blanc…) et consommer les fruits et légumes qui formeront les réserves en vitamines et oligo-éléments.

On pourra également commencer l’augmentation des rations de glucides (pâtes, riz, pain complet…) afin de commencer le stockage « d’énergie ».
Enfin il faudra boire régulièrement et un peu plus abondamment qu’à l’accoutumé (Je ne vous le répète jamais assez mais hydratation c’est vraiment important).

2- Alimentation marathon J-3 :

On augmentera les portions de glucides afin de stocker un maximum de glycogène (réserves d’énergie). Le reste ne change pas.

3- Alimentation marathon J-2 :

Pour les estomacs les plus sensibles, on supprimera les légumes et aliments à digestion difficile (aliments en sauces ou frits par exemple) pour les remplacer par des eaux naturellement riches en vitamines et minéraux (Vittel, Wattwiller, Badoit…).
Lire la suite »

starstarstarstarstar

12 mars 2019

course à pied débutant

Cette semaine, encore une multitude de témoignages de Jiwoker qui me remplissent de bonheur. Ce qui me plait le plus, c’est de voir que des très grands débutants arrivent à se remettre au sport, à retrouver la forme.

Et surtout, ils attrapent le virus du sport et veulent aller encore plus comme courir une course! Et je trouve cela génial!

Bonne lecture.

ps: J’aime aussi les Jiwokers qui finissent un semi en 1 h 25 (pas de jaloux :))

Cathy
« J’en suis à la moitié des séances. Séance 12 la fois prochaine et j’ai perdu 6 kg à ce jour. Et ce n’est pas tout !
Je trouve que mon tapis n’avance plus assez vite, je suis obligée d’augmenter la vitesse pour être mieux.
Et pour finir, je ne compte plus les minutes avant la fin de la séance. Quand elle se termine, j’en redemande presque.
En tout cas, autant au début, une séance tous les 3-4j, c’était de trop, maintenant, je trouve que ce n’est pas assez. »
(Cathy suit un entrainement perte de poids sur tapis de course)

Pierre
« Bonne première séance pour se mettre dans le rythme et dans l’endurance demandé pour ce type d’effort. En attendant la suite avec impatience 🙂 »
(Pierre suit un programme triathlon format sprint ou courte distance)

Elen
« Fière de moi pour cette reprise (sous la pluie :-)). J’avoue que sans la petite voix de Jiwok je n’aurais pas eu autant de cœur à le faire !!! »
(Elen suit une préparation pour un 10 km)

Maryline
« Bonjour,
Je suis l’entrainement: « Préparer un semi-marathon sans séance intensive en 2h00 environ, 2 séances par semaine pendant 10 semaines. » tout va bien c’est super.
Voilà , je suis ravie , j’avais suivi celui sur la perte de poids avant, génial. Je vous ai adopté!
J’aime bien m’entendre dire  » c’est bien , je suis content de toi , tu as fait une bonne séance »!!merci »
(Maryline a suivi un entrainement perte de poids puis un plan 10k)

Jean François
« Je suis un coureur pieds-nu au Québec (Canada). J’aime beaucoup vos entraînements car déjà que les outils anglophones et américains comme le vôtre sont dur d’accès, cher et peu efficace, le fait de retrouver le tout en mieux, en français est une bénédiction pour moi .. ! »
(Jean François suit un entrainement pour courir un 6km)

Vincent
« 1 h 28 ! Bingo ! Merci Jiwok pour cette préparation au semi de Paris ! C’est la première fois que je m’entraînais avec vous et ce fut un plaisir. J’ai pour la première en semi, passé sous la barre des 1 h 30, je suis trop content. Par contre, la fin de course a été difficile mais j’ai tenu. Merci encore.
Je vais enchaîner avec un entrainement de récupération, le temps de me mettre un nouvelle objectif. »
(Vincent a suivi un plan marathon objectif 1 h 30 et va continuer avec un entrainement récupération avec une course.)

Et vous, qu’est ce que vous pensez de votre entrainement Jiwok.

(Crédit photo : San Diego Shooter )

starstarstarstarstar

Si vous lisez depuis longtemps Jiwok, vous savez que chaque année, j’aime bien mettre en avant une course solidaire.

En effet, si en plus d’aider des femmes et des hommes à se remettre au sport (et s’améliorer), Jiwok peut aider une association, c’est encore mieux !

Cette semaine j’aimerai donc vous parler de La Foulée Montreuilloise qui se déroulera le dimanche 7 avril.

La Foulée Montreuilloise, c’est la 1ère course à pied de Montreuil, solidaire et ouverte à tous.

Trois formats de course (il y en a pour tous les goûts): 10km, 5km ou 2,5km, ouverts à tous (valide ou en situation de handicap), en solo ou en duo.

Les fonds récoltés seront reversés à l’association « A Petits Pas pour Lina » pour financer ses actions de sensibilisation au handicap.

Le village sur le parvis de la mairie de Montreuil (lieu de départ et d’arrivée de la course) permettra aux coureurs et aux supporters de s’initier à différentes pratiques handisport (basket fauteuil, cécifoot, sport de combat) avec des joueurs de l’équipe de France !

Le Village, c’est aussi : Des coachs sportifs pour un échauffement collectif avant le départ et des étirements à l’arrivée. Des stands de rafraîchissement et snacks pour passer une bonne journée ensemble et beaucoup d’autres surprises !

Ca va être très sympa ! Alors, allez vous inscrire en ligne : www.lafouleemontreuilloise.fr

starstarstarstarstar

wearsafe alarme running v 2

Wearsafe : alarme pour les sportifs

Si vous allez faire du jogging seul, courir dans des endroits un peu à l’écart ou si vous courez la nuit pendant votre entrainement Jiwok, il y a quelques scénarios qui peuvent parfois traverser votre esprit comme une entorse à la cheville ou se faire agresser.

Je vous avais déjà parlé de l’alarme pour les coureurs, Defendme qui était une solution au problème d’agression.

Aujourd’hui, je vous présente le Wearesafe qui pourrait une alternative ou un complément du Defendme.
Lire la suite »

starstarstarstarstar

11 mars 2019

podologue.jpg

Préparer ses pieds avant une course

Pour tous les Jiwoker qui suivent un entrainement pour le 10 km, le semi-marathon (comme le semi de Paris où Jiwok est partenaire) ou le marathon, trail, ultra-trail, triathlon ou duathlon, je me suis dis qu’il était intéressant de remettre en avant un article intéressant de notre partenaire, Frédéric Fossey, Jiwoker et Podologue du Sport.

Ces conseils peuvent être aussi intéressants pour tous ceux qui s’entrainent (sans objectif de course) et qui veulent aussi bien préparer leurs pieds.

Frédéric vous propose, dans cet article, quelques petits conseils pratiques pour préparer vos pieds avant une course.

« Les épreuves sportives de longue distance, et donc de longue durée, sont traumatisantes pour les pieds. Heureusement la nature est bien faite et notre peau, nos muscles et nos os savent se renforcer afin d’endurer l’épreuve.

Il est bon de leur donner un petit coup de pouce avant le départ.

Pour ce qui concerne les muscles, les os et les articulations, l’entraînement progressif en temps et en vitesse permet ces renforcements physiologiques.

La peaun elle aussi se renforce par le biais de la kératose. Ce terme barbare (certains diront médical…) regroupe les épaississement de la peau comme les durillons, cors, callosités. Vous avez sans doute remarqué qu’elles se situaient toujours sous le talon ou sous l’avant pied (voir sur le dessus des orteils).
Ce qui est la traduction du renforcement cutané en lien avec les zones d’appuis.

La première chose à faire est de vérifier que ces kératoses ne soit pas trop épaisses ce qui engendrerait des sensations d’échauffement et de brûlure, voir d’ampoules profondes (phlyctènes pour les puristes barbares…).

Il est cependant suicidaire de vouloir retirer toute l’épaisseur ce qui vous serait équivalent à courir pieds nus sur une toile émeri !
Lire la suite »

starstarstarstarstar

Recevez nos dernières infos et conseils
  • Catégories