(crédit photo : Drainhook)

Petit cours (rapide) sur un élément trés important dans la course à pied : la fréquence cardiaque. On a donc décidé de vous faire un petit article, trés instructif afin de savoir un fois pour toute, tout ce que vous devez savoir sur la fréquence cardiaque…allez c’est parti.


La fréquence cardiaque ( FC ) correspond au nombre de battement du coeur en une minute. Elle est la référence fiable tant au repos qu’à l’effort de ce qui se passe dans notre organisme puisqu’elle fluctue aussi bien sous l’effet de nos émotions que sous l’effet de la moindre activité en augmentant proportionnellement à leurs intensités.
Le calcul de la fréquence cardiaque s’effectue par la prise du pouls sur le trajet d’une grosse artère comme celle du poignet ( artère radiale ) ou en appuyant directement la main à hauteur du coeur sous le sein gauche. Il suffit de compter les pulsations sur 15 secondes et de multiplier le nombre obtenu par 4 pour connaître son rythme cardiaque du moment. Si cette méthode est relativement aisée au repos, elle devient franchement acrobatique et incertaine au cours des efforts. En cas d’activité soutenue, la FC obtenue 15 secondes après son arrêt ne sera déjà plus le reflet de ce qui se passait 15 secondes plus tôt. Le cardio fréquencemètre est un appareil simple qui permet de déterminer avec précision son rythme cardiaque. L’utilisation d’un cardio fréquencemètre est aussi indispensable que vos baskets si vous voulez progresser.
La fréquence cardiaque de repos doit être calculée le matin au réveil dans son lit avant d’esquisser le moindre geste et surtout sur une minute complète. Elle est variable selon les individus. Elle dépend de caractéristiques génétiques ( certains ont naturellement un rythme cardiaque lent sans pour autant être sportif ) mais est surtout influencée par son activité physique qui a une action de ralentissement. Cette diminution est un témoin favorable, bien qu’imparfait de la qualité de l’entraînement. Si elle stagne, c’est que celui ci n’est pas adapté. Elevée au lendemain d’une compétition, elle est simplement le signe d’une récupération difficile. Par contre une élévation de seulement 5% de sa FC de repos est un indice de mauvaise récupération et de fatigabilité. ( Remarque : pour un sujet dont la FC de repos est de 50 /minutes, 5% c’est seulement … 3 pulsations supplémentaires ! ! ! ) .
La fréquence cardiaque maximal ( FCM ) : Au cours d’un effort le rythme cardiaque s’accélère de manière constante, proportionnellement à l’intensité de celui ci jusqu’à une limite absolue qui est donc indépassable, correspondant à la fréquence cardiaque maximale (FCM).
Cette FCM est propre à chaque individu. Variable selon certains facteurs génétiques, elle a naturellement tendance à diminuer avec l’âge. Avoir une FCM élevée ne veut pas dire qu’on est doué et à l’inverse de grands champions ont une FCM basse. Contrairement à la FC de repos l’entraînement ne modifie pas la FCM. Par contre un sportif correctement entraîné atteindra sa FCM lors d’efforts nettement plus puissants que le sédentaire.
Voila, vous savez tout sur la fréquence cardiaque, vous pouvez maintenant télécharger